Pour l’OCDE, la politique de Macron ça marche

Dans son rapport sur la France, l’OCDE encourage le gouvernement français à poursuivre sur la voie des réformes, tant celles déjà engagées que celles qu’il recommande, dont les effets combinés pourraient entraîner une hausse du PIB par habitant de 5% à l’horizon de dix ans.
(Crédits : © Lucas Jackson / Reuters)

Dans la dernière étude économique de la France que publie l'OCDE, les facteurs à l'origine des résultats économiques du pays sont examinés, ainsi que les mesures qui seraient susceptibles de dynamiser la productivité et la compétitivité, deux conditions essentielles pour améliorer les niveaux de vie futurs.

croissance

-

Redynamiser la croissance

Les prévisions de croissance établies dans l'étude sont de 1,3% pour cette année comme pour l'année prochaine, un niveau qui, en l'absence de nouvelles réformes, sera insuffisant pour entraîner une décrue rapide du chômage et une amélioration notable des finances publiques.

Pour l'organisme, l'action des pouvoirs publics devrait se concentrer sur des stratégies à long terme pour redynamiser la croissance, améliorer la viabilité des finances publiques, créer davantage d'emplois de meilleure qualité et assurer plus d'inclusivité et de cohésion sociale.

L'étude encourage donc le gouvernement français à poursuivre sur la voie des réformes, tant celles déjà engagées par le gouvernement que celles recommandées par l'OCDE, dont les effets combinés pourraient entraîner une hausse du PIB par habitant de 5% à l'horizon de dix ans. Ces réformes, destinées à doper le revenu des ménages situés dans la moitié inférieure de la distribution des revenus, devraient favoriser une croissance plus inclusive.

"La France devrait tirer profit de ce programme de réformes"

L'étude attire également l'attention sur divers risques à la baisse, notamment liés au ralentissement de l'activité mondiale ainsi qu'aux mouvements actuels de contestation sociale en France. Il est recommandé que les effets de redistribution soient une priorité des réformes économiques à venir. Dans ce sens, des efforts supplémentaires pourraient se révéler nécessaires pour que les réformes soient socialement mieux acceptées et que les politiques publiques soient mieux mises en œuvre. À cet égard, certaines mesures additionnelles sont examinées dans l'étude, qui pourraient compléter le programme de réformes en cours et garantir une croissance plus durable et plus inclusive.

« Il est réellement nécessaire de s'attaquer aux enjeux sociaux que constituent le chômage de longue durée, les difficultés d'insertion sur le marché du travail et le manque de mobilité sociale », a déclaré le Secrétaire général de l'OCDE Angel Gurría. 
« Le gouvernement a entrepris des réformes courageuses pour stimuler l'activité économique, augmenter le revenu disponible des bas salaires et placer les finances publiques sur une trajectoire plus viable. La France devrait tirer profit de ce programme de réformes et prendre encore d'autres mesures pour améliorer l'efficience de la dépense publique, créer des emplois de qualité et faire en sorte que l'économie de demain bénéficie à tous ».

L'étude souligne la nécessité d'un renforcement des compétences et de l'insertion dans l'emploi de la main-d'œuvre peu qualifiée. Pour cela, il faudrait améliorer la qualité du système éducatif, et adopter des réformes pour que des formations de qualité bénéficient à tous, ainsi que des mesures visant à réduire le recours aux contrats courts.

Des objectifs précis de maîtrise des dépenses publiques

Toujours selon l'étude, une meilleure qualité des dépenses publiques permettrait également d'améliorer le solde financier public et de dégager une marge de manœuvre budgétaire pour abaisser les taux d'imposition à long terme, en particulier les prélèvements sur le travail. Il faudrait fixer des objectifs précis de maîtrise des dépenses publiques tout en veillant plus particulièrement à ce que l'investissement et les dépenses sociales soient correctement ciblés pour contribuer à une croissance plus vigoureuse et plus verte.

De plus, continuer à augmenter la taxation environnementale tout en accompagnant les populations les plus affectées favoriserait aussi la transition écologique. En outre, réformer le système de retraites est nécessaire.

Enfin, la poursuite des initiatives visant à réduire les obstacles administratifs à l'entrée sur le marché et à supprimer les réglementations inutilement restrictives permettrait de susciter plus de concurrence et d'instaurer un environnement propice aux entreprises jeunes et dynamiques, générant des gains de productivité et stimulant l'innovation.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 12/04/2019 à 0:43
Signaler
Pour l’OCDE, la politique de Macron ça marche simplement parce qu'il n'y a pas de résultat!

à écrit le 10/04/2019 à 19:56
Signaler
ca marche tellement que les français en ont subi les première conséquences et sont très majoritairement contre. iIs vont donc continuer avec la diminution des retraites et la dégressivité des allocations chomage: une spirale de plus en plus prése...

à écrit le 10/04/2019 à 12:42
Signaler
quand j'ai lu cet article cela me fait bondir. La politique de Macron est une vraie fumisterie. Depuis quand un chef d'état donne des ordres pour tirer sur des manifestants qui étaient pacifiste au début et qui le sont toujours ( les casseurs ne son...

à écrit le 10/04/2019 à 10:18
Signaler
Le titre "Pour l’OCDE, la politique de Macron ça marche" est trompeur ! En effet l'OCDE ne dit pas que cette politique marche mais qu'il faut continuer car un jour peut-être ça donnera des résultats ! Et même vous dites : "Les prévisions de croissan...

à écrit le 10/04/2019 à 10:01
Signaler
Commentaire censuré pour seule raison idéologique ou de "petite malhonnêteté", assumez svp, merci.

le 10/04/2019 à 18:37
Signaler
La paranoia ça se soigne le Blasé.

à écrit le 10/04/2019 à 9:48
Signaler
Ce qu'ils ne disent pas : Aux USA 40% des habitants se partagent 1% de leur richesse nationale, en Allemagne quelque 40% des habitants sont marginalisés économiquement et s'en sortent en cumulant des petits boulots, en France le CAC 40GR augmente rég...

à écrit le 10/04/2019 à 9:34
Signaler
OCDE ou pas, Macron fait ce que les gouvernements précédents n'ont pas eu le courage de faire pendant 30 ans. Et il est grand temps ! sinon tout va se casser la g... Et, forcément, ça dérange beaucoup de gens : tous les conservateurs de droite com...

à écrit le 10/04/2019 à 9:04
Signaler
Il me parait peu probable que l'OCDE dresse des lauriers à notre Président de la Roi-publique: le climat social est détestable, les comptes à venir ressemblent à ceux du passé: mauvais. Que la tâche de remettre la France sur les rails soit immense, n...

à écrit le 10/04/2019 à 8:13
Signaler
C'est bien OCDE mais c'est pas eux qui paillent les impots et taxes en tous genre, 57% de depenses publics c'est sur ça marche!!! Toujours pas de resdcution de ce mille feuilles administratif, comune, comunautées de comunes, departements, regions, s...

à écrit le 10/04/2019 à 6:33
Signaler
Les gilets jaunes qui n'ont aucune culture economiques pensent faire mieux que les economistes en donnant plus d'argents gratuit aux menages, qu'importe la dette publique.

à écrit le 10/04/2019 à 0:19
Signaler
rien que la référence au PIB par habitant est légère. ça ne veut pas dire grand chose. quand on voit la situation des Américains : pauvreté très élevée, inégalités énormes, fort pourcentage de travailleurs bas salaires, 78% des travailleurs à temps p...

le 10/04/2019 à 7:52
Signaler
Très bonne analyse. Je rajouterai la situation du RU ou 4 à 5 millions de travailleurs ont des contrats "zero hours" les privant de toutes ressources stables et de toutes perspectives, alors ils peuvent fanfaronner en disant que leur chômage est l'un...

le 10/04/2019 à 8:04
Signaler
Et blabla bla et bla bla bla et bla bla bla . Tout ce qu' on ne veut plus entendre, la promotion de l' autosatisfaction de la macronie qui n 'invite pas les GJ sur un palteau mais qui PARLE A LEUR PLACE. Au fait, c'est quoi l...

à écrit le 09/04/2019 à 21:17
Signaler
Celui qui aspirait à transformer le pays, a réussi l'impensable : mettre le pays dans un état pré-insurrectionnel, pas mal.

le 09/04/2019 à 21:44
Signaler
Un "état pré-insurrectionnel", 25 000 personnes dans la rue ? Quelle présomption ! :-)

à écrit le 09/04/2019 à 20:19
Signaler
La politique de Macron ou celle de Bruxelles puisque Viviane Reding, commissaire européen concède : "Il n'y a plus de politiques intérieures nationales" ? https://www.youtube.com/watch?v=EQZY05KA-bE&feature=share

le 09/04/2019 à 21:36
Signaler
Les GOPE ont défiguré la France, elle a raison Vivianne.

à écrit le 09/04/2019 à 19:41
Signaler
N'en déplaise à beaucoup...

le 09/04/2019 à 22:49
Signaler
Le chômage ne baisse plus, la déficit repart à la hausse et tout le monde souffre. On le voit bien le succès de la politique économique!

à écrit le 09/04/2019 à 18:25
Signaler
"La France devrait tirer profit de ce programme de réformes": C'est ceux qui imposent les réformes qui le disent mais... le constat ne sera que tardif et subit par les victimes!

à écrit le 09/04/2019 à 17:02
Signaler
Des libéraux qui s'encouragent entre eux ,c'est pas beau.L'OCDE qui plaide aussi pour un relèvement de l'âge effectif de la retraite en France,mais c'est pas dans l'article.Bref, copain comme cochon. L'OCDE encourage la libéralisation économique a...

le 09/04/2019 à 18:14
Signaler
L'OCDE est un repaire de fonctionnaires internationaux tous plus socialistes les uns que les autres. Ce sont tous des étatistes adeptes de la dépense publique et des prélèvements obligatoires confiscatoires. Alors il ne faut pas manquer de souffle po...

le 09/04/2019 à 18:42
Signaler
Ah les gros mots. Quand on veut critiquer sans argument, on rajoute pour faire percutant " libéralisme" ou mieux encore "ultra libéralisme" qui a force d'être utilisé à tout va finira par se démoder. On rajoutera alors " super libéralisme" , sinon ...

le 09/04/2019 à 18:59
Signaler
@tartemolle "L'OCDE est un repaire de fonctionnaires internationaux tous plus socialistes les uns que les autres". Surement de l'aile droite du PS qui est chez Macron avec des LR et des centristes.

le 09/04/2019 à 19:00
Signaler
@tartemolle/tototiti Et bien lachose a raison, l'OCDE est clairement d'orientation libérale, ce sont bien eux qui ont appelé à l'austérité après la crise financière par dogmatisme et qui ont d'ailleurs reconnu l' échec de cette politique après. Alor...

le 09/04/2019 à 19:06
Signaler
@lachose Un minimum de travail de recherche vous permettrait de voir que beaucoup de pays sont plus libérales que la France et s'en sortent mieux. La France est loin d'être un pays libérale comme vous le signaler. Vous semblez ne pas voir la vache a...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.