Remaniement : François de Rugy succède à Nicolas Hulot

 |   |  619  mots
François de Rugy a adhéré à trois partis écologistes différents avant de rallier le mouvement En marche ! en 2017.
François de Rugy a adhéré à trois partis écologistes différents avant de rallier le mouvement "En marche !" en 2017. (Crédits : REUTERS/Charles Platiau)
Le remaniement sera donc a minima. L'actuel président de l'Assemblée nationale François de Rugy succédera à Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique. Laura Flessel, sur le départ, sera remplacée par la nageuse Roxana Maracineanu à la tête du ministère des Sports.

[Article publié le 4 septembre à 12h30, mis à jour à 13h10]

Fin du suspense. L'actuel président de l'Assemblée nationale François de Rugy est reçu à l'Élysée ce mardi 4 septembre à la mi-journée en vue du remplacement de Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique. Peu connu du grand public, il avait rompu avec Europe Ecologie-Les Verts en 2015, dénonçant une "dérive gauchiste" du parti, avant de se présenter aux primaires de la gauche en 2017.

Cette annonce met ainsi fin à la "valse des prétendants", entre Daniel Cohn-Bendit - qui a décliné l'offre dimanche -, et Pascal Canfin, patron du WWF, qui a annoncé en fin de matinée, peu avant le communiqué de l'Elysée, qu'il n'allait pas succéder à Nicolas Hulot, sans donner plus d'explications sur l'origine de cette décision.

Sur Twitter, ce dernier avait indiqué avoir eu des échanges lundi avec l'exécutif mais qu'il entendait continuer "avec détermination" son action à la tête de WWF. Il souhaite "bonne chance" au futur ou à la future ministre. À François de Rugy, donc.

--

--

Le Premier ministre Édouard Philippe sera l'invité du journal de 20 heures de TF1. Outre ce remaniement a minima, il devrait aussi s'exprimer sur le maintien ou non du prélèvement de l'impôt à la source.

Flessel aussi sur le départ

L'ex-sportive de haut niveau et actuelle ministre des Sports, Laura Flessel, a également annoncé sa démission pour "raisons personnelles". Elle qui n'avait aucune expérience politique avant sa nomination, a dit s'être entretenue lundi soir avec Édouard Philippe et explique vouloir retrouver "des engagements passés, justement tournés vers l'humain, la solidarité et la coopération internationale". Dont acte.

Elle sera remplacée par l'ancienne nageuse Roxana Maracineanu.

Qui pour le "perchoir" de l'Assemblée ?

De sources concordantes, Reuters indique que le chef de file des députés La République en Marche (LREM), Richard Ferrand, est favori pour succéder à François de Rugy à la présidence de l'Assemblée nationale. D'ailleurs, l'intéressé n'a jamais caché son souhait de briguer le poste de quatrième personnage de l'État. La porte-parole du groupe LREM acquiesce en ce sens : "Il est le candidat naturel de notre groupe pour la présidence de l'Assemblée, je souhaite qu'il puisse le devenir".

Or, ce proche d'Emmanuel Macron est brièvement entré au gouvernement en mai 2017 avant de se retirer en raison d'ennuis judiciaires.

Ségolène Royal prévient : "De Rugy sera jugé sur ses actes"

Les premières réactions à la nomination de François de Rugy ne se sont pas fait attendre. Ségolène Royal, ancienne ministre de l'Environnement sous la mandature de François Hollande et qui avait passé le témoin à Nicolas Hulot, salue une personne "qui a des convictions et qui connait le sujet" dans les colonnes du Parisien.

"Il connaît aussi parfaitement le fonctionnement de l'Assemblée nationale et tous les rouages de l'Etat. Mais il sera jugé sur ses actes et en particulier sur l'application de la loi de transition énergétique, qu'il a votée quand il était député et que j'étais ministre. Il sera évidemment très observé et ce, sans complaisance. Mais peut-être que la crise pointée par Nicolas Hulot va l'aider à obtenir des choses et à peser."

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2018 à 13:10 :
Segolene toujours aussi royal! Nous aussi on l'a jugée sur ses actes...bilan Zero pointé plus ridicule, qui continue d'ailleurs avec sa dernière déclaration.
a écrit le 05/09/2018 à 9:38 :
Ce n'est pas un remaniement, mais juste le remplacement d'un départ.
Il n'y aura pas de remaniement.
On se demande vraiment quand les journaux commenceront à comprendre que le cirque de la politicaillerie franchouillarde des trente peu glorieuses dernières années est définitivement terminé.
a écrit le 04/09/2018 à 21:10 :
Probablement quelqu'un de moins dogmatique que Hulot qui voulait torpiller le nucléaire alors qu'on (en France tout au moins) n'a pas beaucoup d'autres solutions pour produire de l'énergie décarbonée en quantité pour faire tourner le peu d'usines qui nous reste. Les écolos ne sont pas pour la protection de l'environnement mais pour la décroissance d'abord et s'opposent à à peu près tout (éoliennes un peu partout, géothermie en Alsace par ex. à Obershausbergen, autoroutes, mines, etc..) à partir du moment où il y a un gros investissement en capital; ensuite ils habillent ça avec la protection de l'environnement (une zone humide, de la terre agricole de grande valeur, des crapauds, le gypaëte barbu, etc...). Espérons que De Rugy n'en sera pas un et qu'il fera de la croissance responsable avec de la protection de l'environnement, ce qui est tout à fait possible.
a écrit le 04/09/2018 à 20:50 :
François de Rugy est un membre de EELV, parti ultra-européiste et séditieux qui promeut le démantèlement de l'unité nationale. Cela a été confirmé par Emmanuel Cosse fin 2013. François De Rugy a dit en octobre 2017 vouloir signer la charte des langues régionales, porte ouverte aux eurorégions. (https://www.20minutes.fr/…/2140083-20171002-francois-rugy-p…).

Autant dire que le combat pour une écologie réelle, durable et d'envergure, répondant aux urgences planétaires et locales, contrecarrant la pollution due au commerce mondialisé (voir l'appel des artistes dans le journal Le Monde d'hier) est loin d'avoir pointé le bout de son nez !
Réponse de le 05/09/2018 à 7:24 :
Il n' y a pas d ' avenir écologique dans une UE productiviste qui a la main sur toute les politiques des états ... Rudy ne sert tout simplement à rien.
a écrit le 04/09/2018 à 16:49 :
"Ségolène Royal prévient : "De Rugy sera jugé sur ses actes"

Le 15 mai 2013, l’Assemblée nationale enregistrait « une proposition de loi visant à interdire la pratique de la chasse à courre, à cor et à cri. » Et qui présentait ce texte ? Onze députés… dont François de Rugy en personne !
L’arrivée de François de Rugy à son nouveau poste permettra-t-elle de faire avancer les choses ? Sûr que les élus écologistes ne manqueront pas de lui poser la question et de lui rappeler ses engagements passés.
a écrit le 04/09/2018 à 16:45 :
Avant tout un opportuniste que n’aurait il a fait pour être ministre? Autre point du manque de crédibilité son formation la caste S.po qui EN POLITIQUE comme l’ENA est loin d’être une référence en terme de fiabilité, de compétence, plus la aussi dans l’opportunisme. Autre point qui a joué!! en sa faveur son manque d’enthousiasme pour défendre la réforme des assemblées un maillon faible dans le dispositif du Président. Enfin M. Ferrand devait à mi mandat prendre le perchoir que faire dans ce cas d’un serviteur plus que zélé M. de Rugy qui pouvait devenir encombrant. M. Ferrand est pour l’instant difficile a mettre au perchoir il serait cocasse de voir Mme Pompili l’autre opportuniste dans le fauteuil, à moins que le Président fasse fi des pb de M. Ferrand et ordonne aux bêlants de LREM d’élire le protégé présidentiel. Décidément chez les écolos!!!!!!! politiques l’opportuniste a toujours été la locomotive bien loin des pb de la planète.
Le Président vient de faire dans cette nomination le vieux monde lui aussi malgré son âge et ses discours est déjà un homme qui fait référence au passé.
a écrit le 04/09/2018 à 16:45 :
Contrairement à ce que pensent certains, la France est le pays qui émet le moins de CO2 au monde pour produire 1 million de dollars de PIB mesurées en parité de pouvoir d'achat.

C'est ce que montrent les statistiques du Commissariat général au développement durable.

"Les disparités entre pays sont importantes avec des valeurs élevées en Chine (570 t CO2/Million $) ou en Russie. Les États-Unis (307 t CO2/Million $) ou le Japon se situent légèrement en dessous de la moyenne mondiale, tandis que les valeurs les plus basses sont observées dans l’UE (192 t CO2/Million $), notamment en France (132 t CO2/Million $)."

SOURCE
Chiffres clés du climat France, Europe et Monde ÉDITION 2018
Commissariat général au développement durable
a écrit le 04/09/2018 à 16:20 :
Au moins on est sûre d'une chose, François de Rugy restera Ministre jusqu'à la fin.
Étant plus macroniste qu’écologiste, Il avale ra les couleuvres, sans broncher.
Réponse de le 04/09/2018 à 16:39 :
"Il avale ra les couleuvres"

Qui pour lui n'en seront pas justement des couleuvres, c'est qu'ils avalent n'importe quoi nos lrem...
a écrit le 04/09/2018 à 16:00 :
"Richard Ferrand, est favori pour succéder à François de Rugy à la présidence de l'Assemblée nationale"

La cerise sur le gâteau, avec lrem on est jamais déçu une mauvaise nouvelle est toujours accompagnée d'au moins une autre.

Quand est-ce que ça s'arrête ?
Réponse de le 04/09/2018 à 16:29 :
le début de la fin a t il sonné pour LREM VA IL SONNER ENFIN ?
Réponse de le 05/09/2018 à 9:02 :
C'est vachement tôt quand même et le mac ne se sentant absolument pas responsable devant le peuple français mais seulement devant l'oligarchie qui l'a établi il va s'accrocher jusqu'au bout afin de remplir la mission pour laquelle il a eu le meilleur des emplois fictifs !

Espérons que pendant ce temps tout le monde serre les vis parce que la profonde faiblesse politique et donc de caractère du mac et de ses ahuris de ministres nous expose dangereusement à l'internationale.
a écrit le 04/09/2018 à 15:41 :
c est le signe évidéent que rien ne bougera.....de rugy c est la voix de son maître....
a écrit le 04/09/2018 à 15:31 :
Et Ferrand sur le perchoir!
C'est vraiment La République des Elus Mafieux (La REM quoi)
a écrit le 04/09/2018 à 14:52 :
le passé de son remplaçant comme président a l assemblé nationale pose déja des questions ! ! des enquetes en cours ?
a écrit le 04/09/2018 à 14:52 :
le passé de son remplaçant comme président a l assemblé nationale pose déja des questions ! ! des enquetes en cours ?
a écrit le 04/09/2018 à 14:48 :
Une politique exemplaire avec FERRAND c'est raté !!!!!!!

Et mr BAYROU qui comme MMe LEPEN A utilise les attaches de Bruxelles quand lui bloque ton ses fonds
???
a écrit le 04/09/2018 à 14:32 :
"L'ex-sportive de haut niveau et actuelle ministre des Sports, Laura Flessel, a également annoncé sa démission pour "raisons personnelles".

En parlant de sport :

L'assiette de cotisation pour la retraite complémentaire des sportifs professionnels va augmenter très fortement. Les clubs, qui paient souvent la part salariale, craignent d'être moins attractifs.En janvier, les salariés non-cadres gagnant plus de 9.900 euros brut par mois vont voir leur plafond de cotisations retraite complémentaire sauter. Ils seront logés à la même enseigne que les cadres , qui contribuent jusqu'à 26.500 euros de salaire mensuel. Un détail dans le grand chambardement de la fusion des régimes Agirc-Arrco de janvier , puisque seules 4.000 personnes sont concernées.
a écrit le 04/09/2018 à 14:28 :
"Flessel aussi sur le départ"

Notre guêpe a eu le bourdon.
a écrit le 04/09/2018 à 14:24 :
La politique ce ne sont pas des hommes mais des faits qui se doivent d' être analysés.
Pendant la campagne présidentielle, Nicolas Hulot avait confié au Journal du Dimanche du 18 avril 2017 : « Quant à Macron, il n’a pas compris que c’est bien un modèle ultralibéral qui est à l’origine de la crise écolo. »
Au moment où il démissionne du gouvernement, l’UPR lui répond : « Hulot a-t-il maintenant compris que notre appartenance à l’UE est l’obstacle n°1 qui empêche de mener une véritable politique écologique ? »
Ci-après le point de vue exhaustif du responsable national du parti Jérôme Yanez
https://www.upr.fr/actualite/france/les-raisons-de-lechec-de-hulot/
a écrit le 04/09/2018 à 14:03 :
Tout ce buzz media pour si peu . Il serait bon que les chaines d'info prennent le temps de se taire avant de parler pour juste tenter d'augmenter leurs tarifs de pub .
Trop de démocratie nuit à la démocratie ( titre de TIME Mgazine en 1975 de + en + juste )
a écrit le 04/09/2018 à 13:51 :
Rugy Zig Zag en écolo de plateaux télé, pendant qu'on cite Ferrand le repris de justice pour le remplacer, Stavisky n'aurait pas mieux choisi, mais il faut croire que les choix étaient si limités qu'il a bien fallu taper dans la mélasse.
a écrit le 04/09/2018 à 13:47 :
Cela aura le mérite de ne rien changer, mais interroge sur la volonté de Macron de faire bouger les lignes.."Si ce n'est toi, c'est donc ton frère", un inutile (selon l'intéressé) étant remplacé par un autre..
a écrit le 04/09/2018 à 13:42 :
un grand jour pour l ambition, une grande nuit pour l'écologie
un nouvel édredon pour les lobbyistes, monsanto, bayer, fnsea etc...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :