Sans majorité absolue à l'Assemblée, le piège de la réforme des retraites se referme sur Emmanuel Macron

Sans majorité absolue, la coalition « Ensemble ! » menée par Emmanuel Macron va avoir du mal à gouverner et à faire passer son programme défendu pendant la campagne. La première réforme à en faire les frais sera sans doute celle qui consiste à décaler l’âge légal de départ à la retraite. Explications

4 mn

Le gouvernement, qui envisageait de faire passer dès l'automne sa réforme des retraites, voit son calendrier bousculé par le résultat des élections législatives.
Le gouvernement, qui envisageait de faire passer dès l'automne sa réforme des retraites, voit son calendrier bousculé par le résultat des élections législatives. (Crédits : Reuters)

Le gouvernement pensait aller vite et faire passer dès l'automne sa réforme des retraites. Mais, les résultats des élections législatives bousculent ce calendrier. Sans la majorité absolue, et avec une majorité toute relative, ce texte aura toutes les chances d'être retoqué. L'Assemblée, très divisée, aura du mal à se mettre d'accord. Seule possibilité pour « Ensemble ! », trouver l'appui de la droite, favorable à un décalage de l'âge. Pour autant, même s'il serait paradoxal, sur le papier, de ne pas soutenir un projet, dont Valérie Pécresse martelait pendant la campagne présidentielle qu'il avait été « siphonné » par Emmanuel Macron, il est fort probable que, par calcul politique, les Républicains se tiennent en retrait. Dans le contexte actuel, à part le monnayer au prix fort, quel intérêt auraient-ils de valider ce projet si impopulaire ?

Surtout que le gouvernement lui-même reconnaît qu'il n'est pas urgent économiquement. Si le régime est déficitaire de 10 milliards d'euros par an, il devrait cependant s'équilibrer à horizon 2030, avec le décès des baby-boomers, et l'insertion professionnelle de la génération 2000 - qui est plus nombreuse démographiquement. Si l'emploi tient, - tel que c'est le cas malgré une croissance atone -, les cotisations permettent des recettes dans le régime.

Grand flou

Ainsi, Élisabeth Borne, à Matignon, l'assurait il y a encore une dizaine de jours dans le JDD « la réforme n'est pas financière, il s'agit de dégager des marges de manoeuvre ailleurs », c'est-à-dire pour financer des réformes comme celle de la dépendance et du grand âge ou même tout simplement, notre modèle social français.

Et c'est d'ailleurs ce flou qui a si peu convaincu. Le clan Macron n'a pas réussi à persuader les Français de la nécessité de décaler l'âge légal. Durant la campagne, le projet a souvent changé. Emmanuel Macron a ainsi évoqué un report de l'âge à 65 ans, puis à 64 ans.... Tout en expliquant finalement, via la voix d'Élisabeth Borne, « que 64 ou 65 ans », n'est plus un totem. Des zigzags qui peuvent même laisser penser que le chef de l'Etat lui-même n'est pas si arc-bouté sur cette réforme, mais que le décalage de l'âge est plutôt le souhait de son entourage, au premier rang duquel son plus proche collaborateur, Alexis Kholer.

Opposition de la CFDT

En plus d'une Assemblée nationale qui s'opposera au texte, ainsi que l'opinion publique, Emmanuel Macron se retrouve face à un mur côté syndicat. Aucune centrale ne veut de cette réforme, et toutes - de FO à la CGT en passant par la CFDT- ont déjà prévenu qu'elles descendraient dans la rue pour la combattre. Dans ce contexte, la majorité présidentielle espérait il y a encore quelques jours, trouver des points de passage, notamment avec la CFDT de Laurent Berger, via un allongement plus rapide de la durée de cotisation. Soit une accélération de la réforme Touraine. Mais surprise, alors que le syndicat réformiste tenait son congrès à Lyon, la semaine dernière, les adhérents ont durci la doctrine à plus de 67 % des voix . La CFDT a posé comme principe non seulement le refus du report de l'âge légal, mais aussi tout durcissement de la réforme Touraine, qui signifierait un accroissement de la durée de cotisation pour obtenir le taux plein. Contrairement aux réformes précédentes de 2003 et de 2014, la CFDT, cette fois, sera hostile à ces mesures. De quoi compliquer encore l'équation d'Emmanuel Macron.

Au vu de ces éléments, difficile de voir comment Emmanuel Macron portera sa réforme. Le piège semble se refermer sur lui, car s'il ne la fait pas, il perdra en crédibilité. Vis à vis de ses électeurs, mais aussi vis à vis de ses partenaires européens qui attendent que la France travaille plus longtemps. Et économiquement, il devra se passer de milliards d'euros sur lesquels il comptait pour boucler son budget. Une mauvaise nouvelle dans un environnement où les taux d'intérêts remontent, alourdissant la charge de la dette Française.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 33
à écrit le 21/06/2022 à 18:20
Signaler
Les dirigeants de l’Union européenne et les partenaires sociaux se sont réunis à Porto le 7 et 8 mai 2021 pour relancer l’Europe sociale. Un plan d‘action bien insuffisant pour le député européen belge (GUE) Marc Botenga. « On a un sommet social et...

à écrit le 21/06/2022 à 18:10
Signaler
J'espère que les députés puissent maintenant faire annuler la Loi sur la libération des marchés de l'énergie. Cela permettrait de pouvoir rester pour l'électricité et le gaz aux tarifs historiques et ainsi d'éviter d'enrichir des sociétés privés sur ...

à écrit le 21/06/2022 à 16:19
Signaler
Ce n'est pas une " réforme de la retraite " c'est la mise en place d'une " économie sur retraite " et les retraites vont diminuer et voilà le tour est jouer. Et donc bonne chance aux futurs retraités. C'est aussi l'occasion de tendre ( lentement ) v...

à écrit le 21/06/2022 à 11:50
Signaler
Le gourou de la secte anti-nucléaire civil antirationaliste avec sa phrase clamée dans les médias "la Police tue" a fait perdre illico de 50, à 100 députés NUPES, aussi bien au PCF, PS, EELV que LFI, au profit du RN, LR et même LREM, et ensuite le gr...

à écrit le 21/06/2022 à 11:19
Signaler
Je trouve piquant que le gouvernement propose une réforme des retraites du PRIVE alors que son personnel pensionné ne bénéficie pas d'une caisse de retraite alimentée par des cotisations. La retraite à 60 ans avait été imaginée pour éviter le désespo...

à écrit le 21/06/2022 à 11:07
Signaler
Ils n'ont même pas été foutus de supprimer toutes les injustices générées par la coexistence de 42 régimes de retraite différents. Ils n'ont qu'une vision comptable des sujets, non une vision éthique.

à écrit le 21/06/2022 à 9:54
Signaler
La caisse de l'etat est vide. Les presses de BCE sont a l'arret. Les interets montent. 47% des francais ne payent pas des impots sur leur revenues. Les allocateurs RSA ont le droit de conserver leur patrimoine millionaire. Qu'est ce que le probleme?

le 21/06/2022 à 10:39
Signaler
"Les allocateurs RSA ont le droit de conserver leur patrimoine millionaire." L'amendement qui émane du sénateur Les Républicains Philippe Bas donne la possibilité aux départements de fixer un montant de patrimoine des allocataires- un plafond de b...

le 21/06/2022 à 11:20
Signaler
stop avec la question reforme des retraite 1 ) assurer le pleine emploi limitera d le deficit. 2) autre ressource stop au versement des prestation social francaise hors de france 3)si les rater d'un ex 1er ministre et d'un president avec une l...

le 21/06/2022 à 12:01
Signaler
@Lachose - merci. Donc un petit plus de justice pour les contribuables donc ceux qui doivent travailler pour leur argent.

à écrit le 21/06/2022 à 9:32
Signaler
La perte de la majorité absolue au Parlement ne change pas grand chose : les réformes étaient déjà bloquées avant par tout ce que le pays compte de vieux conservateurs, du RN au LR en passant par la gauche collectiviste, sans parler d'un président du...

à écrit le 21/06/2022 à 9:27
Signaler
Et oui les grosses retraites du passé ne sont plus tenables dans la mondialisation ou les pays émergents travaillent et fabriquent pour des clopinettes.

à écrit le 20/06/2022 à 17:28
Signaler
De toute façon cette réforme ne pourra s'appliquer qu' à la fonction publique qui est obligée de partir à l'âge légal. Pour le privé , il faudra des mécanismes pour attendre les 65 ans car l'employabilité des plus de 60 ans est trop faible en France ...

le 21/06/2022 à 9:56
Signaler
Faux! Ta vision des choses datent d il y a 19-15 ans.. aujourd’hui aussi la fonction publique et lors anciennes epics( sncf ratp edf..) poussent les salariés dehors: on supprime ton poste dos couvert de restructuration et on te laisse le choix ou tu ...

le 21/06/2022 à 9:58
Signaler
Faux! Ta vision des choses datent d il y a 10-15 ans.. aujourd’hui aussi la fonction publique et les anciennes epics( sncf ratp edf..) poussent les salariés dehors: on supprime ton poste sous couvert de restructuration et on te laisse le choix ou tu ...

à écrit le 20/06/2022 à 16:50
Signaler
Une réforme inutile, les jeunes commencent en moyenne à travailler à 23 ans. Il faut 42,5 ans de cotisations pour une retraite à taux plan. CQFD, 42,5 + 23 = 65,5 ans . Ce qui serait utile, c'est de permette aux seniors qui sont au chômage à 58 ans...

le 20/06/2022 à 17:50
Signaler
Elle passe déjà à 43 ans soit 172 trimestres pour les générations nées à partir de 1973.

à écrit le 20/06/2022 à 16:49
Signaler
Allez, un peu de courage! Une pension retraite forfaitaire égale pour tous pour une cotisation proportionnelle pour la modération salariale et vous remettez les plus jeunes au travail!

le 21/06/2022 à 9:10
Signaler
Bref! Un revenue universel a partir de 60 ans pour permettre la survit de nos plus âgés et moins fortunés!

à écrit le 20/06/2022 à 15:58
Signaler
Les chiffres sont là il faut faire cette réforme ou alors baissons les retraites dans le futur

le 20/06/2022 à 17:19
Signaler
pourquoi du futur ? Le systeme est deja deficitaire depuis des annees, les retraités actuels vivent mieux que les actifs. c ets les retraites actuelles qu ils faut baisser ! Comme on peut pas les baisser nominalement, il suffit de leur demander de p...

le 20/06/2022 à 18:24
Signaler
Je ne suis pas retraité et loin de l'être mais un petit oubli (voir très gros). Certains demande aux boomers que l'on baisse leur retaites mais pour compenser la retraite avait été mis en place la vignette automobile qui ne devait durer qu'un an… po...

le 21/06/2022 à 10:06
Signaler
Les chiffres ont leur fait dire en que l on veut … on est en déficit c est vrai il n y a qu à plafonner les augmentations selon le niveau ( comme les augmentations de salaires): moins de 2000€ net 5% d augmentation , 2000-25000 2,5 % au delà 0… dans ...

le 21/06/2022 à 10:09
Signaler
Les chiffres ont leur fait dire en que l on veut … on est en déficit c est vrai il n y a qu à plafonner les augmentations selon le niveau ( comme les augmentations de salaires): moins de 2000€ net 5% d augmentation , 2000-25000 2,5 % au delà 0… dans ...

le 21/06/2022 à 10:10
Signaler
Les chiffres ont leur fait dire en que l on veut … on est en déficit c est vrai il n y a qu à plafonner les augmentations selon le niveau ( comme les augmentations de salaires): moins de 2000€ net 5% d augmentation , 2000-2500 € :2,5 % au delà 0… dan...

à écrit le 20/06/2022 à 15:13
Signaler
Ce qu'une loi fait, une autre loi défait quelques années plus tard. Surtout quand celle-ci est régressive, scélérate et impopulaire. Ce gouvernement cherche t-il la guerre civile ?

à écrit le 20/06/2022 à 15:07
Signaler
mr Mécron a commis l'erreur de mettre la charrue avant les boeufs: il aurait fallu d'abord prendre des mesures permettant aux entreprises de garder leur vieux jusqu'à 65 ans (baisse de charges, aménagement,...) Vouloir y aller sabre au clair en impo...

à écrit le 20/06/2022 à 14:21
Signaler
La réforme des retraites peut être votée par Ensemble et les républicains..309 donc une majorité.

le 21/06/2022 à 11:14
Signaler
Qui vous dit que tous les députés LR vont voter une loi ? Certains surement, mais tous, c'est une autre histoire. Et concernant les retraites actuelles, il y a déjà bien longtemps qu'elles en sont plus revalorisées. Et coté salariés, là c'est le pomp...

à écrit le 20/06/2022 à 13:36
Signaler
Le communisme c'est la meilleure système quand il y a tout pour chaqun et quand on progresse ensemble.

à écrit le 20/06/2022 à 13:20
Signaler
Le 49/3 reste une option.

le 20/06/2022 à 14:06
Signaler
Le 49/3 est une option lorsque le gouvernement à devant lui une majorité absolue, de sa couleur, qui est rétive. Dans la configuration actuelle: 49/3 = motion de censure directe.

à écrit le 20/06/2022 à 13:11
Signaler
Fanny je plussoie. Je cherche depuis quelque temps le Goldman Sachs non élu qui sera propulsé à la tête de notre " démocratie " universaliste comme il fut en Grèce, Italie ou Bce.. c'est bien d'y penser maintenant, jour ou la Belgique ( la cia.. ) re...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.