Sous Fillon, les fonctionnaires seront-ils payés pour 39 heures ou pour 37 heures ?

 |   |  607  mots
François Fillon doit faire de la pédagogie pour expliquer la cohérence de son projet, insistait fin décembre Jean-François Lamour, président de la commission nationale d'investiture de la campagne du candidat de la droite.
François Fillon "doit faire de la pédagogie" pour "expliquer la cohérence de son projet", insistait fin décembre Jean-François Lamour, président de la commission nationale d'investiture de la campagne du candidat de la droite. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Dans le projet du vainqueur de la primaire de la droite, les fonctionnaires travailleront 39 heures, c'est certifié, mais pour quelle rémunération ? Les élus Républicains ne semblent pas tous être d'accord sur la réponse.

François Fillon "doit faire de la pédagogie" pour "expliquer la cohérence de son projet", insistait fin décembre Jean-François Lamour, président de la commission nationale d'investiture de la campagne du candidat de la droite sur Europe 1. Et il devrait commencer par ses propres troupes.

Interrogé au micro de RTL ce vendredi matin, le député-maire de Tourcoing, Gérald Darmanin, s'est pris les pieds dans le tapis au sujet de la rémunération des fonctionnaires. "Il est bien précisé [dans le livre Faire de François Fillon publié en 2015, ndlr] que ceux qui travailleront 39 heures seront payés 39", a-t-il affirmé. L'élu du Nord s'est quelque peu repris par la suite, expliquant que les fonctionnaires auront droit à des revalorisation salariales, "soit payées par les heures supplémentaires", "soit par une revalorisation de carrière".

Moins d'une heure plus tard sur Franceinfo, le député-maire de Chantilly, Eric Woerth, a concédé qu'"il y aura une augmentation des salaires et des traitements des fonctionnaires", mais a été très clair : "Non, ça ne peut pas être 39 heures payées 39, il faut évidemment l'assumer."

Une revalorisation salariale en échange d'une hausse du temps de travail

Pour éclaircir la question, il faut remonter au "grand débat" du 24 novembre (48'23'' sur la vidéo), entre les deux candidats du second tour de la primaire de la droite et du centre. À cette occasion, Alain Juppé avait frontalement posé la question à son adversaire sur la rémunération des fonctionnaires en fonction de leur temps de travail.

François Fillon avait indiqué son intention de les faire passer aux 39 heures. "Ça ne peut se faire que dans le cadre d'un accord, une négociation. Cette négociation doit porter sur une contrepartie de l'augmentation du temps de travail", avait-il expliqué. Une proposition inscrite dans son projet, disponible sur son site Fillon2017.fr, où il précise vouloir "réaffecter une partie des économies réalisées [sur la dépenses publique] à la revalorisation salariale [des fonctionnaires]. Dans la gestion des carrières, le mérite de chacun sera récompensé."

"Quand on est passé de 39 à 35 heures on n'a pas diminué les salaires"

François Fillon veut ainsi revaloriser les conditions de travail, mais chaque heure travaillée sera-t-elle payée ? La réponse est de nouveau donnée lors du débat de l'entre-deux-tours de la primaire.

Reprenant l'exemple de l'entreprise Smart (Lorraine) "où les salariés, à la majorité, ont décidé de travailler 39 heures payées 37", le député de Paris avait estimé que : "D'une certaine manière je trouve que l'Etat est un peu dans une situation identique. Il est en grande difficulté, il faut que tout le monde fasse un petit effort."

Dans cette configuration, les fonctionnaires travailleraient 39 heures, mais pas payées 39 heures, "ce n'est pas juste" lui avait rétorqué Alain Juppé. François Fillon avait pour sa part rappelé que : "Quand on est passé de 39 à 35 heures on n'a pas diminué les salaires au passage. Il y a un espace de négociation possible."

"Par exemple à l'hôpital, aujourd'hui, une négociation sur l'augmentation du temps de travail, en échange d'améliorations des conditions de travail et des perspectives de carrière, je dis pas que c'est facile, mais c'est possible", avait conclu le député de Paris.

Les compensations de la hausse du temps de travail restent donc floues. De ce point de vue, Eric Woerth maîtrise les propositions de son candidat. Quant à Gérald Darmanin, il devra réviser son "petit Fillon illustré", comme il l'appelle, avant sa prochaine intervention médiatique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/01/2017 à 20:42 :
Qu'il se rassure, les fonctionnaires font des efforts malgré des salaires en berne depuis plusieurs années : voyez les policiers...Le travail est toujours fait à temps et correctement. Ce débat sur le passage aux 39 heures payé 35 est donc totalement déplacé dans la fonction publique d'Etat.
a écrit le 10/01/2017 à 14:44 :
il faut virer tous ces bras cassés de fonctionnaires socs! Tous les virer pour redresser la France et son peuple travailleur et économe
a écrit le 09/01/2017 à 17:40 :
Je pense que ça sera jamais mis en pratique cette annonce. Dans la FPH, certaines personnes choisissent l’hôpital plutôt que le libéral parce qu'il y a des RTT et donc du temps libre, des congés, au détriment du salaire: infirmières, kiné, etc.
a écrit le 09/01/2017 à 10:53 :
Les fonctionnaires état et territoriales avec des semaines à 32h avec faible productivité et absentéisme élevés de plus bénéficie des primes pour les faires venir au travail SCANDALEUX !!! des rémunérations au-dessus en particuliers pour la catégorie C alors que le privé est à 39h à ce jour pour des salaires inférieurs pour les ouvriés et employés avec trois jours de carences sans prime, sans congés supplémentaires, calcul de la retraites sur les 25 dernières années contre 8 pour les fonctionnaires, etc... TRES INEGALITAIRES avec la société civile qui subit depuis 8 ans restructuration des entreprises, réfromes imposés par l'état, etc. IL SERAIT TEMPS DE REFORMER ET EN URGENCE LA FONCTION PUBLIQUE !!! L'ETAT EST EN FAILLITE LES FONCTIONNAIRES DOIVENT CONTRIBUES ET PARTICIPES AU REDRESSEMENT DE NOTRE PAYS !!!
Réponse de le 09/01/2017 à 14:15 :
Vous avez un raisonnement "d'anti-fonctionnaire" primaire sur certains points.

1)Vous avez raison sur le jour de carence (pas de différences privé public).

2) Pour le salaire, je suis fonctionnaire et je pense être mieux payé que dans le privé c'est vrai.
Cependant, libre à chacun de passer les concours.

3) Pour le calcul de la retraite (8 ans au lieu de 25), il faut savoir que la base de calcul est assise sur le salaire hors primes. Le fait de ne pas calculer sur les 25 années permet d'avoir une retraite équivalente à celle du privé.

4) Pourquoi que le fonctionnaires à 39 heures payées 37?
Soit tout le monde 35 heures, soit tout le monde 39 heures payées 37.
Réponse de le 10/01/2017 à 14:49 :
purée il y a trop de fonctionnaires à bras cassés dans ce pays socialisant! C est balaise de passer un concours surhumain et après c'est le repos du guerrier sur les dos des vrais travailleurs qui se décarcassent pour gagner leur vie et subvenir aux
assistés fonctionnaires qui se coulent douche avec leurs 30/32 péniblement. Au Pole emploi tous!
Réponse de le 05/03/2017 à 20:29 :
Il faut savoir qu'après 28 ans de fonctionnariat d'état en catégorie C le salaire est de 1700 euros. Pas de quoi vivre, seulement survivre....Par contre, tous les avantages sociaux aux profits des chomeurs volontaires ou involontaires nous coutent un bras. Rediriger votre colère dans le bon sens à condition que votre "intelligence" vous le permette!!! ARRETONS DE FAIRE DU SOCIAL MAL PLACE EN FAISANT CROIRE QUE CE SONT LES FONCTIONNAIRES QUI COULENT LE PAYS....A MOINS QU'ON PARLE DES HAUTS FONCTIONNAIRES!!! CEUX POUR QUI VOUS VOTEZ SANS REFLECHIR; à bon entendeur salut....
a écrit le 09/01/2017 à 10:51 :
Quelle crédibilité attendre d'un mec comme Fillon qui quand il était premier ministre emmenait sa famille en vacances en Egypte à bord d'un avion du GLAM.
a écrit le 09/01/2017 à 5:38 :
Une chose est quasiment certaine. Toutes les arguties ci-dessous seront hors texte une fois les taux directeurs remontes, ce qui ne saurait tarder. Le cout annuel de la dette nationale n'est plus tenable, meme a ce jour.
Le plus bonimenteur qui sortira du chapeau des elections sera bras lies. Ce qui s'annone c'est encore plus d'austerite. Le reste c'est du verbe, la specialite du politocard francais.
a écrit le 08/01/2017 à 19:59 :
Poser une question sur une élection non possible, je veux bien, mais... Fallait faire un zarticle..?? Si vous vous ennuyez, il y a d'excellents articles à faire sur la guerre économique mondiale actuelle. Sur les "qe". Sur le pseudo-combat contre les paradis fiscaux. Les sujets ne manquent pas.
a écrit le 08/01/2017 à 18:05 :
Heureusement, Il y a un autre candidat plus libéral a droite !
a écrit le 08/01/2017 à 16:16 :
@BONJOUR : AUXARMES ; non cela nous ramène à l'année 160 si je ne me trope pas JE RAJOUTERAI MËME 20 ANS DE PLUS cela nous ramène à l'année 1840 date des grands soulèvements ouvriers contre la misère !
a écrit le 07/01/2017 à 20:01 :
" à l'hôpital, aujourd'hui, une négociation sur l'augmentation du temps de travail, en échange d'améliorations des conditions de travail "

On rêve ...François Fillon commence déja à taper sur les infirmières alors que leurs très nombreuses heures suplémentaires sont rarement payées. Il a décidément une dent contre le système de santé.
Réponse de le 09/01/2017 à 7:58 :
"leurs très nombreuses heures supplémentaires sont rarement payées."C'est l'application des 35 h à l'hôpital qui a créé cette situation ubuesque, les hôpitaux, souvent déjà déficitaires et sous contraintes budgétaires, n'ayant les moyens ni de payer des heures sup ni d'embaucher.
a écrit le 07/01/2017 à 18:29 :
Entre les idées de Fillon et celle du parti socialiste une société se dessine travailler 2 heures de plus permet d'assurer le revenu Universel .
a écrit le 07/01/2017 à 17:14 :
Un grand PSCHHHIITTTT et on passe à autre chose
a écrit le 07/01/2017 à 15:49 :
On s'en fiche, sa seigneurie de Sablé-sur-Sarthe ne sera pas élue.....au surplus son programme est celui d'un boutiquier.....
a écrit le 07/01/2017 à 15:15 :
Réformettes ou pas réformettes telle n'est pas la question; le coeur du problème vient d'un conflit d'intérêt permanent entre le monde politique et la fonction publique.
Tant que la société civile n'aura pas pris le pouvoir au sens propre , la situation ne fera qu'empirer ... On ne change pas le système avec des personnes qui en vivent et le quinquennat de Hollande est sur ce point édifiant....
Il nous faudrait probablement un entrepreneur milliardaire type Niel à la tête du pays pour réformer tout ça car ce pays est une aggrégation de rentes (des diplômes, des status, des niches fiscales, professions réglementées , des logements ,des entreprises semi publiques ...) qui représentent en fait une taxe implicite à l'égard de tous les français...
Réponse de le 10/01/2017 à 4:10 :
il est vrai que le fonctionnaire beneficie d'une rente à vie totalement insupportable !!!!
a écrit le 07/01/2017 à 11:59 :
C'est vrai que lors du passage a 35h ,les salaires n'ont pas été diminué mais bloqués.Il parait évident qu'on peut raisonnablement penser que le passage a 39h est négociable avec des syndicats ouverts et sans arrières pensées politiciennes.Lors du passage a 35h,le prix horaire a été augmenté de 12 a 13 %,ce qui a coûté très cher a notre compétitivité il faut en être conscient.
a écrit le 07/01/2017 à 10:31 :
Le mérite est déjà pris en compte pour les fonctionnaires car ils sont notés tous les ans (réalisation des objectifs, manière de servir, compétence professionnelle,etc). Cette notation se répercute sur leur avancement.
Réponse de le 07/01/2017 à 16:06 :
Faux car il y a des quotas en matiere de notation, mais aussi les "fonctionnaires" qui sont arrivés au stade terminal de leur échelon et qui ne progresseront plus. Au surplus les avancements d'échelon se font tous les 3 ou 4 ans et le gain maximum dans un échelon avec la notation ne peut être supérieur à 3 mois....enfin la notation n'a rien à voir avec les 35 heures....bref....
Réponse de le 09/01/2017 à 11:19 :
C'est assez symptomatique chez certains français de croire connaître le fonctionnement de la fonction publique. Les notations ne débouchaient pas sur une augmentation de salaire sensible et par ailleurs pour votre information, c'est terminer depuis que Valls s'en ait mêlé, les évaluations ne permettent plus d'obtenir un mois ou deux mois de réduction. Par ailleurs, je rappelle que nos traitements sont gelés depuis 6 ans et que les fonctionnaires catégorie C sont augmentés d'environ 7€ tous les 2 ou trois ans. Les fonctionnaires ont déjà fait beaucoup d'efforts, on ne peut pas toujours tapé sur les mêmes. On pourrait peut-être s'intéresser au 90 milliards de fraudes fiscales avant de supprimer de l'emploi pour les français!
a écrit le 07/01/2017 à 9:29 :
On se demande bien ce qu il fera une fois au pouvoir....
Ayant raconté tout et n importe quoi pour sortir d une primaire extremiste, nous assistons au retropedalage classique qui discredite la democratie des élus:
La democratie qui consiste a elire des personnes et non a voter sur des resolutions n est plus incontournable depuis internet: on peut demander aux citoyens de s'exprimer directement sur les sujets importants.
Les marchés, l Europe, les partis & syndicats redoutent la démocratie directe.
Mais si rien ne change, les peuples pourraient se lasser de la démocratie...
Apres la rage, la colere. Changer la constitution avant qu il ne soit trop tard.
Réponse de le 07/01/2017 à 16:51 :
Aucun rétropédalage hélas, mais surtout une vulgate antifonctionnaire complaisamment véhiculée par des médias "pour faire polémique" depuis plusieurs années, sans préciser que lesdits fonctionnaires exercent de manière impartiale et conformément à la loi des métiers dangereux ou ingrats (cf policiers, douaniers, enseignants...), qu'ils sont recrutés sur concours et non par copinage, et que leur traitement non horaire, soumis au prélèvement solidarité et longtemps gelé, fut amélioré (sous M.Fillon) par la possibilité fiscalisée pour ces présumés gauchistes de se faire rembourser forfaitairement, dans la limite de 10 par an, leurs jours de congés non pris : aucun rapport avec les heures supplémentaires défiscalisées tant vantées naguère par l'intéressé auprès d'autres publics...
a écrit le 07/01/2017 à 9:16 :
Il faudrait se rappeler que lorsque on est passé aux 35h les temps de service des enseignants sont restés inchangés et donc n'ont pas baissé ! Il n'y donc pas lieu de les augmenter dans le cas où l'on repasse aux 39 h !
a écrit le 07/01/2017 à 9:16 :
Fillon joue sur les mots. Quand on est passe aux 35 h, il y a eu annualisation du temps de travail et surtout une forme de gel des salaires et une augmentation de la productivité. La diminution du temps de travail a donc ete largement compensée pour les entreprises et pour l'Etat. Ca il fait semblant de l'oublier... il faut arreter de se focaliser sur cette question. Ca ne diminuera pas le chomage et ne relancera pas la croissance. Fillon nage en pleine ideologie, il veut juste casser du fonctionnaire pour faire plaisir a son camp.
a écrit le 07/01/2017 à 8:39 :
Je me souviens très bien que lors du débat, Fillon a dit travail 39 heures, payé 35. Et que Sarkozy l'a même repris en disant que ce n'était pas réaliste et qu'on ne pouvait pas demander ça aux gens. Moralité, Fillon est une girouette comme les autres et il ment comme il respire.
a écrit le 07/01/2017 à 8:19 :
ils ne seront plus payés car ils détruisent le pays !!!!! cela fera redécoller le pays et supprimera des millions de pauvres crées par ces mêmes fonctionnaires (beaucoup sont d'accord avec cette idée !!!) sauf leur Dieu adorateurs !!!!!
Réponse de le 09/01/2017 à 11:27 :
La bêtise de certains semble abyssale. Le service public protège les plus démunis; scolarité et accès aux soins gratuit...Que deviendraient ces "pauvres" dont vous parler si tout était privatisé!
Il n'y a pas de République sans service public!
Allez donc faire un tour dans les pays où les fonctionnaires sont les moins présents, ce sont des pays ravagés par la pauvreté!
a écrit le 07/01/2017 à 6:54 :
Fillon ne fera aucune économie mais bien 500 000 chomeurs de plus !
Réponse de le 09/01/2017 à 11:30 :
Certes il ne fera aucune économie comme tous les gouvernements de droite qui ont sévi. Ce n'est pas moi qui le dit mais les chiffres.
Mais il ne supprimera pas non plus 500000 emplois dans la fonction publique car c'est tout bonnement impossible. C'est juste de l'enfumage!
a écrit le 07/01/2017 à 6:53 :
si les salaires n'ont pas baissé lors de l'application des 35 heures c'est aussi parce que l'état a imposé cette mesure pour des questions politiques. La majorité des agents étaient contre d'une part et d'autre part le point d'indice a été gelé les années suivantes. Le résultat est que dans les faits il y a une perte de pouvoir d'achat sur les 10 dernières années de la rémunération des fonctionnaires ceci étant valable aussi pour les salariés de catégorie moyenne entre 1.2 et 2.5 fois le smic (pour preuve à chaque augmentation du smic l'état est aujourd'hui obliger d'augmenter le nombre de point d'indice des 1ers échelons des catégories c et b ce qui n'était pas le cas auparavant)
S'il y a donc remise en cause du temps de travail, il y a remise en cause du contrat de travail et donc il ne peut se faire qu'avec une compensation à la hausse proportionnelle au temps de travail.
Par ailleurs l'argument de la refonte des grilles des différentes catégories ne serait tenir, en effet, pour obtenir le dernier échelon d'un grade s'il fallait hier 25 ans aujourd'hui il faut plus de 30 ans
Il ne s'agit pas ici de pleurer sur le sort des fonctionnaires, mais de recadrer les propos de ces politiques donneurs de leçon qui ne savent pas ce que c'est aujourd'hui de vivre avec des salaires de 1200 à 2 200 € avec ou sans enfant. Pour eux la vie est plus facile des rémunérations supérieures à 5000 €, avec des repas, frais de déplacement pris en charge par leur fonction qu'elle soit parlementaire ou politique, frais de train, de voiture mise à disposition en d'autre terme pratiquement 5000 € d'argent de poche
Quand ces messieurs devront présenter les factures d’hôtel (70 e maxi a paris - 50 en province) de restaurant limité à 15 € pour obtenir leur remboursement de frais (et non pas des sommes forfaitaires) peut-être finiront-ils par comprendre la lassitude des citoyens français de la catégorie moyenne ou modeste qui ont ces dernières années largement contribué à l'effort fiscal et social
Quand seulement 46 % de la population paye l’impôt sur le revenu où est donc la simplification fiscale (420 niches fiscales) et sociale (nombre important d'exonérations sociale)
Sans parler du cice donné sans contrainte sans contre partie, du cir dont les moyens de contrôle sont quasi inexistant pour être efficace
5 ans de sarkozisme et 5 ans d'hollandisme et une situation de l'emploi catastrophique sans que ni les uns et ni les autres ne reviennent sur cette loi des 35 heures pourquoi ?
Certainement parce que les entreprises ont bénéficié d'aide et que si l'on remet en cause les 35 heures alors il faudra aussi supprimer les aides qui vont avec
Je suis partisan aujourd'hui de la semaine de 32 heures, mais avec baisse du salaire ce qui aurait du être fait pour les 35 heures sur la base du volontariat
a écrit le 07/01/2017 à 6:16 :
Que de cacophonies et d’approximations, M. Charié et son type de rhume, sa conseillère santé une catastrophe qu’elle retourne à son merveilleux métier de cancérologue , M. Apparu et M. Retailleau sur le terrorisme, aujourd’hui M. Darmanin et M. Woerth. Les sorties religieuses de M. Fillon, l’ambigüité sur le transfert des remboursements vers les mutuelles de certains soins une connivence avec l’ancien PDG d’une grande assurance privée!!!! et derrière peut-être par ses convictions religieuses mais également sous la pression de ceux qui l’ont fait élire, la manif pour tous et sens commun, la volonté de laisser aux mutuelles le choix ou non de rembourser l’IGV. Enfin tout simplement l’ambigüité sur la suppression des postes de fonctionnaires. Pour ce dernier sujet avant de parler de suppression définir les postes qui devront être transférés au privé les inspecteurs d’auto école, la météo…… ensuite la suppression d’agence d’état le dada des politiques alors que M. Fillon veut en rajouter du moins une celle de la santé, la refonte de l’Education Nationale par un transfert d’une partie de l’administration environ 300000 personnes vers le privé , la régionalisation des académies une par région et non la trentaine d’aujourd’hui mais aussi la suppression immédiate des s/préfectures, avec transfert du personnel ou départ à la retraite anticipée moins cher que laisser les gens assis sur une chaise dans des locaux qu’il faut entretenir. La simplification administrative des hôpitaux. Une refonte de l’assemblée nationale et du sénat revoir le nombre d’huissiers supprimer cette garde d’honneur pour le président de l’assemblée un scandale royal et non républicain, mettre la Cour des Comptes en capacité de porter des affaires devant les tribunaux administratifs , revoir la future bulle financière les contrats PPP dont M. Fillon a largement utilisés en laissant aux futures générations le soin de payer les égarements politiques. etc etc. Pour ce qui est des agents territoriaux il faut faire la distinction entre ceux qui ont été embauchés suite aux transferts de certaines activités de l’Etat aux collectivités et l’autre partie est le clientélisme politique dont ceux de la famille de M. Fillon. M. Fillon nous a mentis son projet soi disant abouti n’était que des feuilles blanches avec un semblant de titre. D’ailleurs le mensonge continue n’ avait il pas dit qu’il communiquerait son « ministère » s’il était élu Président 4 mois avant la présidentielle hop déjà une promesse aux oubliettes va t il nous faire du M. Hollande bis? Je note également qu’avec son staff de 127 personnes il est dans la quantité à défaut d’être dans la qualité, preuve tout ce cafouillage et il fait comme tous les politiques il saupoudre pour faire plaisir à chaque courant, comme au PS. Quelle déception un homme de discours, un pur produit politique, j’avais presque oublié qu’il avait été un des acteurs majeurs du chômage, de la dette et du matraquage fiscal. Aujourd’hui j’attends les « offres » de M. Macron car en fait M. Fillon sera du bis repetita, on prend les mêmes et on recommence donc les mêmes erreurs. Mon bulletin pour une droite exemplaire et compétente n’est pas dans l’urne loin de là.
a écrit le 06/01/2017 à 23:36 :
Le problème viens surtout sur le calcul de renumeration des fonctionnaires, comment remercie les fonctionnaires qui lors d'une mission particulièrement travail beaucoup ou particulièrement bien.... ( La notation s'est totalement bidons) . Ensuite certain corps de métier sont débordés par le travail ( santé) ou d'autre on une tâche des plus importantes pour l'avenir du système ( éducation).... Ils faut stimuler les bonne volonté....
a écrit le 06/01/2017 à 23:22 :
Bien, j'aime beaucoup les media et les journalistes qui part leur seul informations tâche ne discrétiser ou de donner de l'importance à un candidat...Le rôle des médias est de nous informer et non le contraire.. ( action subversif). Il reste beaucoup à faire sur le sujet....
a écrit le 06/01/2017 à 22:39 :
petit bras je ne pense pas. dans une négociation, il y des elements autre que le salaire qui rentrent en jeu....
a écrit le 06/01/2017 à 22:33 :
Garder le même salaire lorsqu'on passe de 39 heures à 35 heures, pas de quoi mettre du monde dans la rue. A mon avis l'inverse l'inverse risque de créer du "grabuge".
Si Fillon est élu (les chances sont minces), aura-t-il les "cojones" d'aller jusqu'au bout?
Môôsieur le Châtelain doit à mon avis beaucoup trop tenir à ses bijoux de famille.
a écrit le 06/01/2017 à 22:04 :
Les fonctionnaires perçoivent un traitement et non un salaire, ce traitement correspond à un grade et n'est pas lié explicitement à un temps de travail, c'est pourquoi il n'est pas légitime de dire que les fonctionnaires sont payés pour 35, 37 ou 39 heures.
Réponse de le 08/01/2017 à 10:21 :
Vous avez raison... Les fonctionnaires perçoivent un traitement correspondant à l'indice de leur grade transformé en points d'indice majoré multiplié par la valeur de ce point quelque soit le nombre d'heure pas effectuées par semaine. D'ailleurs beaucoup sont à 39h avec 2 RTT par mois. Il suffit donc de supprimer 1 RTT pour passer à 37 heures par semaines sans changer la valeur du point d'indice .
a écrit le 06/01/2017 à 21:35 :
Sacré programme, travailler plus pour gagner moins.....
a écrit le 06/01/2017 à 20:40 :
Genre de débat typiquement franco-français ! S'ils travaillent 37 heures, ils devraient être payés 37 heures, et s'ils bossent 39, payés 39. C'est trop simple ou quoi :-)
a écrit le 06/01/2017 à 20:33 :
Dans plusieurs secteurs de la fonction publique, le passage des 35 heures aux 39 heures n'aura aucune incidence sur la feuille de paie "ordinaire" des agents puisqu'ils sont payés selon un forfait mensuel en fonction de temps pleins ou partiels mais pas à l'heure. En revanche, il aura pour conséquence de supprimer leurs jours de RTT et les versements de ceux non pris sur les comptes épargne temps.
a écrit le 06/01/2017 à 20:04 :
C'est exact que le passage aux 35 heures dans la fonction publique ne s'est pas accompagné à l'époque de baisses de salaires, tout comme dans le secteur privé. Par contre, dans plusieurs secteurs de la fonction publique qui n'est pas soumise au droit du travail, il n'existe pas de seuil de déclenchement d'heures supplémentaires quelque soit la durée réelle du travail fourni et les pointeuses sont systématiquement écrêtées.
a écrit le 06/01/2017 à 20:01 :
@ BONSOIR : Curieux ma précédente intervention a disparu ? Bon pas grave :: Françaises Français en votant FILLON vous allez élire un politicien du XIXème siècle la période la plus horrible pour le monde ouvrier.... Le but de FILLON est de revenir sur tous les acquis sociaux sans exception ! pour imposer la doctrine patronale De plus il supprimera la SECURITE SOCILAE au profit d'assurances privées Suppression des hôpitaux publics au profit des cliques privées ! Si vous votez FILLON ne venez pas vous plaindre du résultat... VOUS AUREZ ET PREVENU(E)S !
Réponse de le 09/01/2017 à 11:37 :
bien dit!
Comment le châtelain réac et catho pourrait bien se préoccuper des difficultés des français dont leur seule source de revenu vient de leur dur labeur.
Français, allez dans les urnes pour vous faire entendre! 70% des français n'ont aucun intérêt à ce qu'il soit élu.
a écrit le 06/01/2017 à 17:43 :
De toute façon 37 ou 39 heures , ils sont payés par la dette. L'état emprunte 100 milliards d'euros par an pour boucler le budget. Les collectivités locales qui embauchent à tour de bras ne se gênent pas pour augmenter les impôts locaux. Il faut des fonctionnaires beaucoup mieux payés et moins nombreux comme c'est le cas dans la plupart des pays occidentaux. C'est une honte les salaires reçus, 1300 euros en moyenne. C'est vrai que dans le privé , ce n'est pas mieux.
a écrit le 06/01/2017 à 17:18 :
Monsieur Fillon est clair mais dans le flou!
a écrit le 06/01/2017 à 17:03 :
si on appliquait la même logique avec les parlementaires : ajuster leurs indemnités à leur temps de présence histoire de mettre un peu d'exemplarité aux réformes de fillon
a écrit le 06/01/2017 à 16:54 :
L'erreur a été: 35 heures payées 39. Il aurait fallu: 35 heures payées 37. Il est difficile de revenir en arrière. Il vaut mieux envisager de reporter une partie des charges sociales sur la consommation d'énergie, comme en Allemagne et en Suède où l'énergie est plus chère que chez nous.
a écrit le 06/01/2017 à 16:40 :
Question a Fillon.... baissera-t-il son "salaire" de Président... et le train de vie de l'Elysée ? (conseillers....)
Pas besoin de "négociation"... une décision a prendre en moins d'une seconde... !
a écrit le 06/01/2017 à 15:59 :
@ BONJOUR FILLON représente le politicard du passé le politicard type du 19 siècle FRANCAISES FRANCAIS si vous votez FILLON cela représente un recul de plus de 150ans arrière FILLON va supprimer tous les acquis sociaux la S.S. au profit des compagnies d assurances privées des hôpitaux publiques au profit s cliniques privées ! Voilà ce qui nous attend en cas de victoire de FILLON aux présidentielles .... désolé!
Réponse de le 08/01/2017 à 10:39 :
150 ans ? il doit y avoir une erreur de calcul ou une estimation petit braquet !!! C'est un total reset qu'il faut faire, vu le bourbier dans lequel on est...
a écrit le 06/01/2017 à 15:39 :
Je trouve que Fillon la joue petits bras. Car quitte à ne pas payer les heures sup. pourquoi s'arrêter à 39 h ? Autant aller jusqu'au maximum autorisé : 48 h (en attendant de supprimer ce plafond stupide).
Réponse de le 07/01/2017 à 20:30 :
J'ai mieux : il faut leur demander le remboursement des 4 heures par semaine qu'ils ont perçu indûment pendant 15 ans (c'est à dire environ 1,5 année de traitement).
a écrit le 06/01/2017 à 15:28 :
Est ce vraiment un débat ? Une bonne partie des fonctionnaires ne sont pas payés à l'heure mais au forfait mensuel. Alors pour le même forfait mensuel devront-ils travailler un peu plus ? A priori la réponse est oui. Mais surtout, le vrai point de discussion est qu' il faudrait qu'ils travaillent mieux !! Les syndicats réclament plus de moyens humains pour avoir plus de troupes, mais la technologie devrait nous aider à privilégier le service rendu et sa qualité au détriment de la quantité.
Réponse de le 09/01/2017 à 11:46 :
et d'où vous tenez que les fonctionnaires travaillent mal! Sortez nous des preuves, des arguments parce que dire que les fonctionnaires travaillent mal c'est très facile facile et pas du tout constructif!
Réponse de le 10/01/2017 à 4:30 :
d'abord un fonctionnaire ne travaille pas, il remplit des missions : un travail bien fait créé de la richesse et des emplois : les fonctionnaires détruisent des emplois chaque jour (flics, douanes, prof etc....)
Beaucoup de gens disent que seuls 10 % tiennent la route et je pense que c'est vrai : ces 10 % doivent vivre correctement !!!
a écrit le 06/01/2017 à 15:03 :
Et les élus verront ils leurs heures augmentées sans salaire supplémentaire également ? Parce que vous êtes des fonctionnaires vous aussi les gars ne l'oubliez pas et pas les plus productifs, de loin.
Réponse de le 10/01/2017 à 4:32 :
je crois que vous n'avez même pas vu à quel point les français en ont ras le bol de ces fonctionnaires en particuliers l'artisan, la PME, l'agriculteur........ QU'ils dégagent , il faudra trouver une autre solution !!!!!
Réponse de le 11/01/2017 à 11:38 :
EN quoi vous embêtent ils tant les fonctionnaires ? Vous connaissez la signification du terme sorti de votre contexte obsessionnel ?

Par ailleurs faites un minimum d'efforts d'expression française je vous prie, vu comment vous tournez votre phrase on pourrait penser que pour vous les artisans, les pme et les agriculteurs seraient des fonctionnaires....

Bon même si pour les agriculteurs, avec les milliards d'euros qu'ils reçoivent de subventions, peuvent-être considérés comme des fonctionnaires c'est vrai.

Pauvre fillon, avec des fans de ce genre il a pas encore gagné c'est sûr...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :