Au Japon, le nombre de brimades dans les entreprises bat un record

 |   |  191  mots
Le management est-il brutal au Japon ?
Le management est-il brutal au Japon ? (Crédits : Reuters)
Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales a recensé un chiffre record de 62.191 cas de harcèlement moral sur le lieu de travail pendant l'année fiscale 2014/2015, soit une hausse de 5.1% par rapport à l'exercice précédent.

Les cas de brimades par des supérieurs hiérarchiques sur le lieu de travail ont atteint un niveau record au Japon, dépassant pour la première fois le nombre de 60.000 sur un an, selon des statistiques gouvernementales publiées vendredi.

Le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales a recensé un chiffre record de 62.191 cas de harcèlement moral sur le lieu de travail pendant l'année fiscale 2014/2015, soit une hausse de 5.1% par rapport à l'exercice précédent.

Cette statistique repose sur le total des plaintes déposées durant cette période par les subordonnés ou, nettement moins nombreuses, par les employeurs.

Une intense compétition interne

Selon leurs témoignages, beaucoup de subordonnés victimes de stress mental se plaignent d'avoir été insultés, méprisés - se faisant fréquemment traiter de "stupide", par exemple - ou carrément ignorés par leurs supérieurs.

Les entreprises japonaises sont connues pour leurs conditions de travail stressantes et les pressions multiples exercées sur les employés, dues notamment à un système hiérarchique rigide et à une intense compétition interne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2015 à 10:30 :
Les "miracles" économiques sont tous basés sur le même principe: faire "suer le burnous".
Esclavagisme moderne par une organisation du travail aliénante, déstructurante. Au nom de la productivité, les individus soumis à des contraintes, des cadences qui n'ont rien à voir avec l'humanité. Elles ont par contre à voir avec l'argent, le saint pognon qui agrémente la vie des profiteurs de tout poil, financiers, rentiers, qui exigent la mise en place de telles organisations, pour des rendements maximum.
Réponse de le 14/06/2015 à 17:29 :
Un livre vient de paraitre "La management désincarné" de Marie-Juliette Dujarier (La Décuverte)
Quand les procédures internes sont pensées par des personnes qui ne connaissent pas le travail à réaliser...
a écrit le 13/06/2015 à 18:19 :
Il n'y a pas qu'au Japon où le management est "boule au ventre". Certaines entreprises en France sont sur "liste noire"...pourquoi donc ?
a écrit le 13/06/2015 à 9:30 :
Il n'empêche que ça marche...
Réponse de le 13/06/2015 à 17:15 :
Oui c'est certain que les suicides ca marche bien avec ca la bas. J aimerais vous voir subir ca.
Réponse de le 14/06/2015 à 10:39 :
@Courage
Ca marche... jusqu'à ce que ça ne marche plus.
Viendra un jour, où les "suicidés" commenceront par devenir des meurtriers.
Il suffirait de quelques exemples pour que la peur change de camp. Ce ne serait que rendre justice aux dizaines de malheureux qui ont été poussé aux dernières extrémités de l'inhumanité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :