Cuba exporte ses premiers produits vers les Etats-Unis depuis 50 ans

 |   |  285  mots
Des ouvriers entassent du bois sur un lieu de production de charbon, à Cuba.
Des ouvriers entassent du bois sur un lieu de production de charbon, à Cuba. (Crédits : REUTERS/Enrique De La Osa)
Une cargaison de 40 tonnes de charbon végétal cubain doit parvenir aux Etats-Unis le 18 janvier. Une étape de plus dans la normalisation des relations entre les deux pays.

Les entreprises cubaine Cubaexport et américaine Coabana trading LLC ont signé jeudi un accord pour l'exportation vers les Etats-Unis de charbon végétal cubain, une première depuis la mise en place en 1962 de l'embargo américain.

Un montant modeste mais symbolique

Selon les termes de cet accord, une première livraison de 40 tonnes de charbon de marabu, plante invasive d'origine africaine, doit parvenir le 18 janvier aux Etats-Unis, ont rapporté les médias d'Etat cubains. Cette transaction, d'un montant modeste (420 dollars /402 euros la tonne) mais sans précédent dans le sens Cuba-Etats-Unis depuis l'imposition du strict embargo commercial et financier contre l'île, a été rendue possible dans le cadre du rapprochement mené entre les deux pays depuis deux ans.

Désormais, certains produits issus de coopératives et entreprises privées comme le café peuvent être importés de Cuba. Toutefois, le tabac, les alcools et les minéraux, principaux produits d'exportation de l'île, n'ont pas encore été autorisés.

710 millions de dollars d'exportations américaines en 2008

"C'est un accord de grande envergure pour les relations entre les deux pays. Le plus important est que cela signifie une brique supplémentaire dans la construction du pont entre les Etats-Unis et Cuba", a déclaré à la presse cubaine Scott Gilbert, président de Reneo, maison mère de Coabana trading LLC.

Au début des années 2000, l'administration de Bill Clinton avait déjà autorisé l'exportation de produits alimentaires américains vers Cuba, permettant un bond des importations cubaines, qui avaient atteint jusqu'à 710 millions de dollars en 2008. Elle se sont ensuite contractées à 290 millions en 2014 et 120 millions en 2015, sous l'effet de conditions de paiement contraignantes, selon des données officielles cubaines.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/01/2017 à 9:33 :
En effet c'est un véritable symbole qui espérons le permettra à Cuba de sortir de cet embargo injuste et inhumain dont ils ont été victime durant des décennies.

On comprends que les américains n'aient pas digéré la "baie des cochons" mais pourtant des humiliations de ce genre ils les ont ravalé avec bien d'autres pays, cette obstination contre Cuba était lamentable de la part de la première puissance économique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :