En Chine, une quarantaine assouplie pour les personnes venant de l'étranger

Actuellement de 21 jours dans un hôtel ou un centre dédié, la quarantaine que la Chine impose aux personnes arrivant de l'étranger va être réduite à sept jours avec trois jours d'observation à domicile. Cet assouplissement pourrait faire du bien à l'économie du pays, freinée par les conséquences d'une stratégie très stricte de lutte contre le Covid-19.
La quarantaine pour les voyageurs arrivant en Chine depuis l'étranger va passer de 21 à sept jours et trois en observation à domicile.
La quarantaine pour les voyageurs arrivant en Chine depuis l'étranger va passer de 21 à sept jours et trois en observation à domicile. (Crédits : Thomas Peter)

La Chine semble amorcer un timide assouplissement des mesures sanitaires, après une stratégie « zéro Covid » très stricte. La Commission nationale de la santé a annoncé, ce mardi, que la quarantaine pour les voyageurs arrivant en Chine, depuis l'étranger, allait être réduite. Pour tenter d'endiguer la propagation de l'épidémie, Pékin avait fermé ses frontières internationales. Depuis deux ans, les voyageurs arrivant de l'étranger doivent se soumettre à une quarantaine coûteuse dans un hôtel ou un centre dédié pendant 21 jours. Ce confinement passera à sept jours, avec trois jours d'observation à domicile.

L'annonce a été saluée par les marchés boursiers asiatiques. Hong Kong et Shanghai ont pris autour de 0,85%.

Des allègements de ce protocole avaient déjà été amorcés depuis avril dans un nombre croissant de villes pilotes, dont Pékin en mai, avec une quarantaine réduite à dix jours. Ces nouvelles règles s'appliquent aussi aux personnes désignées comme cas contacts à l'intérieur de la Chine, où une quarantaine stricte est aussi appliquée aux quartiers comptant des cas positifs. En dépit de ce qui semble être une réouverture progressive du pays, les rares vols internationaux sont fréquemment annulés, car Pékin applique un système de « coupe-circuit » qui suspend les liaisons quand sont détectés un certain nombre de passagers positifs.

Lire aussi 4 mnPays en développement : les Occidentaux veulent contrer la Chine en investissant massivement dans les infrastructures

Conséquences sur la croissance chinoise

Pourtant, la levée des mesures sanitaires a un effet direct sur l'économie du pays. En mai, les exportations chinoises ont progressé de +16,9% sur un an, selon les chiffres des Douanes chinoises publiées le 9 juin. Un rebond, mais plus modeste (+8%), avait été anticipé par les experts, après un tassement en avril (+3,9%), alors la plus faible progression depuis 2020 pour les exportations. Les importations de la Chine ont elles aussi rebondi en mai (+4,1% sur un an), après une stagnation un mois plus tôt. Les analystes avaient également anticipé cette reprise, là encore de façon plus modeste (+2,3%). En conséquence, l'excédent commercial de la Chine a bondi en mai pour atteindre 78,76 milliards de dollars (73,42 milliards d'euros), alors que des analystes prévoyaient un excédent de 58 milliards de dollars. Il s'élevait un mois plus tôt à 51,1 milliards de dollars.

De bons résultats qui s'expliquent par la levée progressive des restrictions sanitaires à Shanghai. « Le débit quotidien de fret au port de Shanghai a retrouvé 95% de son niveau normal le 24 mai », expliquait l'économiste Rajiv Biswas, du cabinet S&P Global Market Intelligence. En avril, au plus fort des restrictions, le port ne fonctionnait qu'à environ 50% de sa capacité « ce qui fait donc une grande différence », remarque l'économiste Iris Pang, de la banque ING.

Si l'économie chinoise a progressé de 4,8% en rythme annuel au premier trimestre 2022, soit plus qu'attendu, la menace d'un net ralentissement au cours des prochains mois plane toujours. Avec la guerre en Ukraine et les restrictions sanitaires qui restent en vigueur, découragent les déplacements et pénalisent la consommation des ménages, Pékin s'est fixé comme objectif une croissance « d'environ 5,5% » cette année. Pour la Chine, ce serait le rythme le plus faible depuis le début des années 1990, hormis l'année 2020, début de la pandémie de Covid-19.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.