États-Unis : le Congrès met fin au "shutdown" mais...

 |   |  301  mots
Aux Etats-Unis, l'exercice fiscal débute le 1er octobre, mais aucun budget n'a été voté il y a maintenant plus de trois mois.
Aux Etats-Unis, l'exercice fiscal débute le 1er octobre, mais aucun budget n'a été voté il y a maintenant plus de trois mois. (Crédits : Reuters/Kevin Lamarque)
Les parlementaires ont voté lundi une rallonge budgétaire maintenant l'État fédéral à flot jusqu'au 8 février. La question du budget n'est toujours pas définitivement soldée.

Trois jours après la fermeture (shutdown en anglais) partielle des services publics, les parlementaires américains se sont mis d'accord sur une rallonge budgétaire lundi, débloquant la situation - enfin, temporairement...

Pour obtenir l'approbation des démocrates, les républicains ont assuré qu'un débat se tiendrait sur l'avenir du programme DACA, destiné à la prise en charge des jeunes migrants illégaux. Ce dispositif, mis en place sous l'ère Obama et qui concerne plus de 700.000 personnes, est dans le viseur du président Trump. Un juge fédéral a bloqué le démantèlement du programme début janvier, mais la Maison-Blanche entend porter l'affaire devant la Cour suprême.

| Lire aussi : Immigration : en quoi consiste le programme "Dreamers", supprimé par Trump ?

8 février, nouvelle date butoir pour voter un budget

En attendant, la bataille budgétaire n'est pas terminée. Aux Etats-Unis, l'exercice fiscal débute le 1er octobre, mais aucun budget n'a été voté depuis il y a maintenant plus de trois mois. Pour patienter, la législation américaine offre une solution temporaire : la "continuing resolution" ou "résolution permanente", consistant à répartir le budget fédéral dans les mêmes conditions que celles votées l'année précédente, en attendant que le nouveau budget soit adopté.

Lundi, les membres du Congrès n'ont pas voté de nouveau budget, mais simplement une nouvelle rallonge. L'Etat fédéral a de quoi se financer jusqu'au 8 février prochain. D'ici là, les parlementaires vont poursuivre les négociations pour parvenir à un accord. Outre l'avenir du DACA, la question des sommes allouées au Pentagone, le ministère de la Défense, fait débat entre démocrates et républicains.

| Pour en savoir plus : Les Etats-Unis vont-ils devoir fermer des services publics ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :