L'Irak va signer avec l'Américain Orion pour exploiter du gaz

 |   |  222  mots
(Crédits : Reuters)
L'Irak va signer lundi un protocole d'accord avec la compagnie américaine Orion Gas Processors pour exploiter le gaz du champ pétrolier de Ben Omar, dans le sud du pays, a indiqué le ministère du Pétrole irakien.

Ce champ, situé dans la province de Bassora, riche en hydrocarbures, produit 40.000 barils de pétrole par jour. Seule une petite partie du gaz associé y est actuellement exploitée -25 millions de pieds cube par jour-, alors que l'Irak peine à assurer la fourniture en électricité de ses 35 millions d'habitants.

Le champ de Ben Omar et ses réserves en pétrole fait l'objet de négociations avec d'autres compagnies, notamment chinoises ainsi que l'Américain Exxon, rappelle l'experte du pétrole irakien Ruba Husari.

"Ces négociations pour développer le champ et les infrastructures du sud continuent, mais le ministère pense que c'est très lent alors qu'il cherche à bénéficier du gaz pour l'électricité le plus tôt possible", explique-t-elle encore à l'AFP.

En décembre, alors qu'il annonçait la "victoire" sur le groupe jihadiste État islamique (EI), l'Irak a enregistré un pic des exportations de pétrole.

Deuxième producteur de brut de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), l'Irak a exporté en décembre 109,6 millions de barils, un record sur l'ensemble de l'année 2017, selon les chiffres du ministère du Pétrole.

Ces exportations ont également généré les plus importants revenus de l'année, avec près de 6,5 milliards de dollars, au prix de 59,3 dollars le baril.

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :