La Russie inflige des rétorsions économiques à la Turquie

 |   |  253  mots
Vladimir Poutine avait qualifié de coup de poignard dans le dos l'abattage d'un bombardier russe par la Turquie.
Vladimir Poutine avait qualifié de "coup de poignard dans le dos" l'abattage d'un bombardier russe par la Turquie. (Crédits : © Reuters Photographer / Reuter)
Après la destruction d'un bombardier russe par la Turquie mardi, Moscou a annoncé une série de mesures de représailles économiques à l'encontre d'Ankara.

Le président russe Vladimir Poutine a signé samedi un décret adoptant un ensemble de mesures de rétorsions économiques, en réponse au crash d'un bombardier russe abattu mardi par l'aviation turque à la frontière syrienne.

Ces mesures préparées par le gouvernement russe, "visant à assurer la sécurité nationale et celle des citoyens russes", comprennent l'interdiction des vols charters entre la Russie et la Turquie, l'interdiction aux employeurs russes d'embaucher des travailleurs turcs ou encore le rétablissement du régime des visas entre les deux pays, selon le texte du décret publié par le Kremlin.

Deux versions des faits

Mardi, un avion de combat russe a été abattu alors que, d'après les autorités turques, celui-ci traversait l'espace aérien turc. Il aurait survolé le ciel pour une durée de 17 secondes d'après Ankara qui argue avoir formulé une dizaine de sommations à l'équipage. Moscou, de son côté, réfute que le bombardier ait violé l'espace aérien turc, ni même que des sommations aient été lancées.

Un pilote a été tué alors qu'il descendait en parachute après s'être éjecté, et l'autre a été secouru après une opération spéciale menée conjointement par les forces spéciales russes et syriennes. Une première opération de sauvetage a coûté la vie à un soldat russe. Il s'agit des premières pertes officielles pour l'armée russe depuis le début de son intervention en Syrie le 30 septembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/11/2015 à 22:50 :
Il ne faut pas être partisan pour juger un conflit. Il était normal que l'Arabie Saoudite, le Quatar, la Turquie etc financent et soutiennent Daech alors que les chiites soutenus par les Iraniens, la Russie etc progressaient. La Russie est allée bombarder la zone Turkmène de Syrie et par ailleurs prend des mesures de rétorsions à l'égard des Tatars en Crimée. On voit donc les résultats. Il y a environ 30 milliards de dollars d'échanges entre la Russie et la Turquie, échanges qui se sont accrus ces dix dernières années entre les 2 dictateurs Poutine et Erdogan qui s'étaient rapprochés... de trop près ! Désormais ils sont sur des lignes rouges et pas seulement eux mais plusieurs pays de la région dont les intérêts ne sont pas ceux du Kremlin. Sans parler de l'Ukraine. En bref il ne fait pas bon d'être dans des pays voisins d'autres plus grands à tendance impérialiste. Le problème va sans doute être plus long à régler car on a des pouvoirs dictatoriaux en place. Heureusement que leurs pouvoirs sont fragiles et qu'ils ne vont pas être là pour encore longtemps car leur manière d'agir ne tient pas compte de tous les intérêts en place, seule solution pour régler durablement et fondamentalement la situation régionale qui peut continuer de s'enliser plus encore, voire d'entraîner d'autres pays.
Réponse de le 30/11/2015 à 21:33 :
Non en fait, vous n'avez pas compris la situation, mais vous répétez ce que disent les médias.
Réponse de le 30/11/2015 à 23:56 :
J'attends vos explications alors ! (et évitez la propagande)
a écrit le 29/11/2015 à 22:26 :
Et encore un pays ami en moins pour la Russie.
Décidément, poutine a l'art d'isoler la russie.
a écrit le 29/11/2015 à 14:53 :
En représailles les Turcs vont interdire les kebab en Russie
Réponse de le 29/11/2015 à 19:16 :
@JP: En Russie cela s'appelle "chaurma" ou "chaverma" et n'a rien à voir avec la Turquie même, plutôt avec l'Asie Centrale.
a écrit le 29/11/2015 à 14:10 :
La Russie se situe sur le même continent que l'Europe et il serait assez logique de mon point de vue de renforcer nos liens avec ce pays plus qu'avec la Turquie.Avec les USA le traité transatlantique de commerce va augmenter nos liens avec nos alliés américains.Là aussi il me semblerait opportun d'équilibrer en développant avec la Russie une zone commerciale similaire d'autant que le président Russe avait émis ce souhait.
Réponse de le 29/11/2015 à 18:28 :
La Russie est beaucoup plus asiatique qu'européenne. D'ailleurs, un rêve de l'URSS soviétique était d'envahir l'Europe pour prendre sa technologie.
Réponse de le 29/11/2015 à 19:15 :
@asiatik: Une généralisation qui n'a pas de sens, pour ne pas dire plus. Si une chose est écrit dans les plans de guerre de l'Etat général soviétique, cela ne signifie pas que c'est le but stratégique du pays.
a écrit le 29/11/2015 à 13:31 :
1. Il est drôle de remarquer que la réponse russe au niveau des sanctions commerciales envers la Turquie semble d'être bien sérieuse (la réponse militaire est bien difficile), beaucoup plus sérieuse qu'envers l'Ukraine 2014. Il est particulièrement drôle que l'Ukraine est un état défaillant au niveau des pires ays d'Afrique, tandis que la Turquie est une puissance régionale avec une économie assez forte et une force armée tout à fait comparable à la Russie actuelle à l'exception de l'armement stratégique.
2. Logiquement cette histoire doit se terminer assez rapidement et paisiblement (ou avec un échange symbolique des coups armées - avion contre avion): pas de vraies divergences entre les pays, les liaisons commerciales assez importantes. Mais le soucis que tous ces évènements ne suivent pas une logique normale. Il y a une autre logique - la logique d'allumage des conflits, donc, rien n'est impossible.
a écrit le 29/11/2015 à 13:31 :
1. Il est drôle de remarquer que la réponse russe au niveau des sanctions commerciales envers la Turquie semble d'être bien sérieuse (la réponse militaire est bien difficile), beaucoup plus sérieuse qu'envers l'Ukraine 2014. Il est particulièrement drôle que l'Ukraine est un état défaillant au niveau des pires ays d'Afrique, tandis que la Turquie est une puissance régionale avec une économie assez forte et une force armée tout à fait comparable à la Russie actuelle à l'exception de l'armement stratégique.
2. Logiquement cette histoire doit se terminer assez rapidement et paisiblement (ou avec un échange symbolique des coups armées - avion contre avion): pas de vraies divergences entre les pays, les liaisons commerciales assez importantes. Mais le soucis que tous ces évènements ne suivent pas une logique normale. Il y a une autre logique - la logique d'allumage des conflits, donc, rien n'est impossible.
a écrit le 29/11/2015 à 10:54 :
S'il est établi que des officiels turcs fournissent bases arrières, facilité de passage de frontières en direction de l'espace schengen actuel, s'il est établi que des officiels turcs blanchissent le pétrole de Daesh, alors nous devrons, nous aussi, sanctionner lourdement l'économie turque.
a écrit le 29/11/2015 à 9:38 :
Voilà le vrai visage de la Turquie : what did you expect ?
Réponse de le 29/11/2015 à 22:59 :
La Turquie est comme les autres. Elle défend ses intérêts. Ce n'est pas en étant partisan que l'on peut juger objectivement d'une situation, surtout lorsque l'on n'analyse pas tous les éléments en jeu. En plus il faut distinguer le peuple turc de son pouvoir actuel. Pareil pour les russes.
a écrit le 29/11/2015 à 8:35 :
Hollande et valls à la place de Poutine, en bons socialistes auraient baissé leurs pantalons...
Réponse de le 29/11/2015 à 22:55 :
Justement non, ils sont bien plus malins. Mais il faut un peu d'intelligence et de réflexion pour le comprendre ! Attendez la fin de l'histoire et repensez à ce que vous avez écrit, dans quelques années...vous verrez.
a écrit le 28/11/2015 à 23:32 :
Et la Turquie doit rentrer dans l'Europe..... Cela devrait plutôt être la Russie nous sommes sur le même continent et nous partageons une histoire commune avec des valeurs chrétiennes!
Réponse de le 29/11/2015 à 0:33 :
Valeurs chretiennes vous dites, les americains devraient egalement partager ces belles valeurs
Réponse de le 29/11/2015 à 8:08 :
valeurs orthodoxes
Réponse de le 29/11/2015 à 18:28 :
,@ Charlie ;
L' Orthodoxe , est un Chrétien au meme titre que le Protestant ,le Catholique et le Copte .....
Réponse de le 29/11/2015 à 23:05 :
La religion est une notion personnelle et doit rester à sa place. Elle est responsable du chaos dans l'humanité depuis son origine. Alors ce n'est pas en faisant appel à la religion des uns ou des autres que l'on va régler la situation, çà ne s'est d'ailleurs jamais fait ainsi, au contraire, la religion a toujours envenimé la plupart des conflits dont elle a en plus trop souvent été la cause. On ne croit pas sur des faits non démontrés ni prouvés, on raisonne du des faits réels et la réalité.
a écrit le 28/11/2015 à 22:39 :
la Turquie et Daech c'est tout pareil ! Erdogan est un intégriste musulman fasciste . Il est honteux de ne pas le mettre au pain sec et à l'eau .
a écrit le 28/11/2015 à 22:27 :
Erdogan de gêne Poutine riposte avoirs
Réponse de le 29/11/2015 à 9:27 :
en français ça donne quoi?
a écrit le 28/11/2015 à 21:51 :
10 sommations en 17 secondes, c est une performance . Voilà nos futurs partenaires en Europe !
Réponse de le 29/11/2015 à 23:10 :
Plus de 400 survols non appropriés des limites des pays de l'OTAN en moins d'un an par l'aviation russe de Poutine. Pas mal aussi côté performances ! Il ne faut pas s'arrêter à l'écume des faits pour juger deux partis.
a écrit le 28/11/2015 à 20:31 :
Alors, plus de "South Stream" ?
Le projet que les militants nationalistes nous présentaient comme un exemple d'alliance anti occidentale.
En fait, la russie est faible, le pays est en récession, les revenus du pétrole dégringolent, les journalistes se font assassinés,etc..
Réponse de le 29/11/2015 à 7:37 :
" la Russie est faible ..."
ne serai til pas plus juste de dire : la Russie a été affaiblie ...( mais n'a pas plié le genoux )...
ne perdez pas de vue que la Russie est très peu endettée , que la baisse du prix du petrole touche tout le monde , et qu'il y a des pays beaucoup + touchés ...
south stream etait une reponse aux ennuis faits à la Russie ...pas sur, desormais que ces fameux " ennuis " continuent longtemps !
les americains se sont plantés , en Ukraine ; en plus il semble qu'ils n'aient plus besoin d'installer des bases en Ukraine ( vu les nouvelles armes russes ) ...
vous dites que la Russie est en recession ...mais l'Ukraine , elle , est en faillite .
Réponse de le 29/11/2015 à 8:19 :
Bonjour a vous tous .
Chaque fois que la Turquie a fait le jeu d une grande puissance ELLE y a laisse des plumes , cette fois ci il et fort probable que cela se reproduise .
Réponse de le 29/11/2015 à 23:19 :
@ gegemalaga : le taux de croissance de l'Ukraine va être dès 2016 plus du double de celui de la Russie de Poutine, donc soutenir des dictateurs comme vous le faites de manière en plus non objective n'est pas la bonne solution pour les russes comme pour les autres. Les russes méritent mieux que des guerres, une situation des entreprises souvent retardée par rapport à celles de l'Europe ce qui les exclut trop souvent et empêche les accords économiques avec l'Ukraine d'ailleurs, preuve qu'il y a un problème économique non réglé en Russie comme l'admettent eux-mêmes Poutine et Medvedev. Quand aux super armes ou les avancées extraordinaires en Syrie, c'est une propagande et rhétorique de plus, il faut regarder de plus près la réalité est autre.
a écrit le 28/11/2015 à 20:20 :
Erdogan vient de perdre son meilleurs allié , une page se tourne pour la Turquie . Beaucoup de pays sans le dire ont trouvé les réponses du gouvernement Turc inappropriées à la situation et d'erreur fatale .
a écrit le 28/11/2015 à 20:11 :
Un mort pour une histoire d'égo..la Turquie a fait une faute majeure.
a écrit le 28/11/2015 à 19:50 :
Une dizaine de sommations pour un survol dans l'espace aérien turc de 17 secondes...
Réponse de le 29/11/2015 à 23:23 :
Et combien de survols de la Turquie depuis plusieurs mois et avertissements préalables ? Et pourquoi avoir bombardé les turkmènes ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :