Le déficit commercial des États-Unis s'aggrave mais ce n'est pas la faute de la Chine cette fois

Le département du Commerce américain a déclaré jeudi que le déficit commercial avait augmenté de 6,7% pour atteindre 75,7 milliards de dollars en juin, un niveau record, mal anticipé par les analystes qui attendaient un meilleur résultat. En cause, des importations record dues au dynamisme de la reprise économique américaine. Mais cette fois, le déficit avec la Chine recule, mais flambe avec le Canada... et l'UE.

2 mn

Photo d'illustration: navire porte-conteneur en cours de chargement dans le port de Long Beach, en Californie, le 30 janvier 2019.
Photo d'illustration: navire porte-conteneur en cours de chargement dans le port de Long Beach, en Californie, le 30 janvier 2019. (Crédits : Reuters)

Le déficit commercial des États-Unis s'est creusé plus que prévu en juin, ceci à cause de la très vigoureuse reprise économique qui a poussé les entreprises à reconstituer leurs stocks faisant grimper les importations plus vite que les exportations, a annoncé le département du Commerce jeudi.

Dans le détail, le déficit des biens et services s'est élevé à 75,7 milliards de dollars, progressant de 6,7%, avec des importations en hausse de 2,1% à 283,4 milliards de dollars et des exportations en hausse de 0,6% à 207,7 milliards. Les analystes attendaient 72,2 milliards de dollars de déficit.

Sur le premier semestre, le déficit des biens et services a augmenté de 135,8 milliards de dollars, ou 46,4%, par rapport à la même période en 2020, précise le département du commerce dans un communiqué.

Des records à relativiser en raison de l'état de paralysie précédent

Pour autant, cette avalanche de records et cet énorme bond participent du trompe-l'œil puisque en mars et avril 2020 l'activité économique aux États-Unis et dans le monde était paralysée en raison de la propagation de la pandémie de Covid-19.

Frontières fermées, usines à l'arrêt, chômage galopant, la demande de biens en provenance des partenaires commerciaux des États-Unis s'était alors effondrée.

Le déficit avec la Chine et le Mexique recule, mais flambe avec le Canada... et l'UE

Toujours pour les six premiers mois de l'année 2021, les exportations ont augmenté de 150,9 milliards, soit 14,3%, bien moins vite que les importations (+286,7 milliards de dollars ou 21,3%), ce qui a eu pour effet de creuser grandement le déficit.

Par zone géographique et pour le seul mois de juin, le déficit avec la Chine est en légère baisse, et il recule de 6,1% avec le Mexique. Mais il grimpe de 15,2% avec le Canada et de 5,8% avec les pays de l'Union européenne.

(avec AFP)

2 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 06/08/2021 à 9:39
Signaler
Les américains ne perdent pas d'argent non plus, là aussi ils investissent à long terme.

à écrit le 05/08/2021 à 19:06
Signaler
Le déficit commercial reste massivement (en quantité) de source chinoise malgré des hausses relatives depuis des sources occidentales. Ainsi, les USA restent la première puissance économique à subventionner par sa dette la dictature chinoise...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.