Le rouble doit remplacer la monnaie ukrainienne à Kherson, selon un responsable local russe

Alors que les bombardements russes s'intensifient à l'est et au sud de l'Ukraine, selon Kiev, la Russie continue d'avancer ses pions dans la poursuites de ses intérêts. Après une période de cohabitation entre la devise ukrainienne et le rouble, un responsable local russe a affirmé qu'il s'agit ensuite de créer une "zone rouble" pour "passer complètement à des règlements" dans la devise nationale russe à l'avenir.
Des manifestants ont lieu dans plusieurs villes ukrainiennes occupées par les Russes.
Des manifestants ont lieu dans plusieurs villes ukrainiennes occupées par les Russes. (Crédits : SOCIAL MEDIA)

La Russie continue de mettre la pression sur l'Ukraine, tant du point de vue militaire que sur le plan économique. Tandis que la situation s'intensifie avec des bombardements sans relâche dans l'Est et le Sud de l'Ukraine, selon Kiev, l'administration russe, qui contrôle la ville côtière ukrainienne de Kherson a l'intention d'y introduire le rouble pour remplacer la monnaie ukrainienne à partir du 1er mai, a indiqué jeudi un responsable local russe, une décision dénoncée par Kiev.

Pour Moscou, sous le coup des sanctions des Occidentaux qui vise à assécher ses finances, il s'agit de créer et de consolider une nouvelle zone économique d'échanges, et ainsi soutenir sa devise. L'administration Poutine tisse pour cela de nouveaux accords avec les pays qui n'ont pas ouvertement condamné le conflit.

"A partir du 1er mai, nous passerons vers la zone rouble", a déclaré Kirill Stremooussov, adjoint au président de l'administration locale russe instaurée depuis la prise de cette localité par l'armée de Moscou au début de l'invasion de l'Ukraine, cité par l'agence Ria Novosti.

La ville de Kherson, proche de la Crimée annexée par Moscou en 2014, est la première et à ce jour la seule ville d'importance ukrainienne dont les Russes aient pris complètement le contrôle depuis le début de leur invasion de l'Ukraine le 24 février. Ils en ont revendiqué la prise le 3 mars.

Les deux monnaies, le rouble et la hryvnia, pourront circuler en parallèle pendant une période de transition qui pourra durer quatre mois, a-t-il indiqué. "Après, on passera complètement à des règlements en roubles," a-t-il affirmé.

Aucun haut responsable russe n'a confirmé immédiatement ces propos.

La chargée du parlement ukrainien pour les droits de l'Homme Lioudmyla Denissova a aussitôt condamné cette annonce.

"L'introduction du rouble russe dans la région de Kherson est un acte d'annexion et une violation grave par la Russie" de la Charte de l'ONU, a-t-elle accusé sur Telegram.

Kiev menace d'attaquer la Russie

Kiev accuse par ailleurs la Russie de vouloir organiser dans cette région - comme dans la région voisine de Zaporijjia - un "référendum" sur l'indépendance.

C'est ce qui a été fait dans le Donbass en 2014, lorsque des séparatistes prorusses, soutenus par Moscou, en ont pris partiellement le contrôle. Les séparatistes ont alors proclamé les "républiques populaires" de Donetsk et Lougansk, dont Moscou a reconnu l'indépendance juste avant d'envahir l'Ukraine le 24 février.

L'administration Zelensky a aussi laissé entendre qu'elle ne s'interdirait pas de frapper des cibles militaires en Russie pour répondre à l'invasion de son voisin.

"La Russie attaque l'Ukraine et tue les civils. L'Ukraine se défendra par tous les moyens, y compris avec des frappes sur des entrepôts et des bases des assassins russes. Le monde reconnaît ce droit", a écrit jeudi sur son compte Twitter un conseiller de la présidence ukrainienne Mykhaïlo Podoliak.

Moscou a accusé les forces ukrainiennes d'avoir mercredi soir frappé "avec des missiles balistiques Totchka-U et des roquettes (...) des quartiers d'habitation du centre de Kherson", dans le sud de l'Ukraine.

La position américaine évolue

La Maison Blanche a aussi proposé jeudi d'utiliser les avoirs saisis auprès d'oligarques russes pour compenser les dégâts subis par l'Ukraine lors de son invasion par la Russie.

La liquidation de ces avoirs "kleptocratiques" permettrait d'en transférer le produit à Kiev "pour compenser le préjudice (causé à l'Ukraine) par l'agression russe", précise l'exécutif américain dans un communiqué.

Cette proposition marque un durcissement de la position occidentale contre Moscou, et doit être accompagnée de nouvelles aides militaires massives à Kiev qui devraient être annoncées dès jeudi par le président américain Joe Biden.

Les Etats-Unis ont déjà fourni pour plus de 3 milliards de dollars d'armement à l'Ukraine depuis l'invasion russe déclenchée le 24 février. La Maison Blanche cherche désormais à obtenir un financement suffisant de la part du Congrès pour pouvoir étendre cette aide jusqu'à octobre.

Le bilan de la guerre

Il n'existe aucun bilan global des victimes civiles de l'agression russe contre l'Ukraine. Rien qu'à Marioupol, les autorités ukrainiennes parlent de 20.000 morts, en raison des combats mais aussi de l'absence de nourriture, d'eau et d'électricité.

Près de 5,4 millions de réfugiés ukrainiens ont fui leur pays depuis l'invasion de leur pays par les troupes russes le 24 février, selon des chiffres du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) publiés jeudi.

Avant l'invasion russe, l'Ukraine comptait une population de 37 millions de personnes dans les régions sous le contrôle de son gouvernement. Ce chiffre n'inclut pas la Crimée (Sud), annexée en 2014 par la Russie, et les régions de l'Est contrôlées par des séparatistes prorusses.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 28/04/2022 à 17:41
Signaler
Les Occidentaux et notamment les États-uniens, doivent le proclamer clairement: La Russie devra rendre tous les territoires ukrainiens et revenir aux frontières à la date des accords sur les armes nucléaires conclus à la chute de l'URSS, y compris en...

le 28/04/2022 à 19:43
Signaler
c est une annexion pure et simple et ceux-celles en occident qui soutiennent cela comme les commentaires precedents devaient etre expulsé vers la russie...ou la chine

à écrit le 28/04/2022 à 17:28
Signaler
Excellente nouvelle. J'espère qu'un jour le rouble remplacera l'Euro/dollar en Europe quand la Russie nous aura libéré de l'impérialisme US.

le 28/04/2022 à 18:13
Signaler
Pas besoin de passer d'un impérialisme US à un impérialisme Russe. L'Europe, la Chine et la Russie fonctionnaient très bien ensemble en jouant sur leur complémentarité. Il suffit juste de respecter les intérêts de chacun, et de ne pas imposer son idé...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.