Pétrole : l'Arabie saoudite reconduit sa baisse de production en août pour soutenir les cours

Riyad prolonge en août la réduction de son offre de 1 million de barils par jour (mb/j), à 9 mb/j. Depuis un mois, les cours de l'or noir ont gagné plus de 10%, évoluant au-dessus des 80 dollars le baril.
(Crédits : Reuters)

Premier exportateur mondial de brut, l'Arabie saoudite a annoncé jeudi dans un communiqué vouloir prolonger d'un mois la réduction de sa production de pétrole d'un million de barils par jour, poursuivant ainsi sa stratégie destinée à doper les prix en net recul.

Ce jeudi dans l'après midi, le prix du baril de Brent, référence internationale, gagnait plus de 1% et évoluait au-dessus des 84 dollars. En un mois, il s'est apprécié de plus de 10,5%. Celui du baril de WTI, référence américaine, progressait également de plus de 1% repassant la barre des 80 dollars. En un mois, la hausse est de près de 13%.

Une annonce qui n'est pas une surprise

Les analystes s'attendaient à cette deuxième prolongation des coupes entamée en juillet alors que cette politique saoudienne, suivie également par la Russie, a contribué à une légère remontée des cours de l'or noir, après plusieurs semaines de baisse.

Cette politique de réduction continuera donc en septembre, et pourrait encore être « prolongée et renforcée » au-delà de cette période, a précisé le ministère saoudien de l'Energie. « La production du royaume pour le mois de septembre 2023 sera d'environ 9 millions de barils par jour », a-t-il ajouté, soulignant « les efforts de précaution déployés par les pays de l'Opep+ pour soutenir la stabilité et l'équilibre des marchés pétroliers ». L'Opep+ réunit les membres de l'Organisation des pays producteurs de pétrole, Arabie saoudite en tête, et des Etats alliés, notamment la Russie. En annonçant cette stratégie en juin, Ryad avait déjà prévenu qu'elle pourrait être « prolongée ».

Riyad a besoin d'un prix élevé pour diversifier son économie

Les producteurs de pétrole sont confrontés à une baisse des prix et à une forte volatilité des marchés, en raison des retombées persistantes de l'invasion de l'Ukraine par la Russie en février 2022 et de la reprise économique chancelante en Chine. L'Arabie saoudite compte sur les prix élevés du pétrole pour financer un important programme de diversification économique destinée précisément à sortir le royaume de sa dépendance à l'exportation de brut.

L'annonce saoudienne de ce jeudi intervient à la veille d'une réunion du comité ministériel conjoint de suivi de l'Opep+.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 04/08/2023 à 10:18
Signaler
Effet contre-productif, qui impose, aux industriels et aux particuliers, à rechercher à faire des économies en s'orientant le plus rapidement possible vers des énergies alternatives, moins crasseuses pour le globe. L'Arabie Saoudite, comme la Russie...

à écrit le 04/08/2023 à 9:39
Signaler
L'Arabie Saoudite soutiendrait-elle la Russie?

à écrit le 04/08/2023 à 9:21
Signaler
Ah la l"oi de l'offre et de la demande" ! LOL !

à écrit le 03/08/2023 à 22:17
Signaler
Nous aurons "cramé "avant qu'il n'y ait plus de pétrole (de gaz et de charbon). Un jour, toutes ces énergies fossiles seront épuisées, mais l'humanité (si elle existe encore!) se comptera sur les doigts de quelques mains quand d'autres auront quitté ...

à écrit le 03/08/2023 à 22:16
Signaler
Nous aurons "cramé "avant qu'il n'y ait plus de pétrole (de gaz et de pétrole). Un jour, toutes ces énergies fossiles seront épuisées, mais l'humanité (si elle existe encore!) se comptera sur les doigts de quelques mains quand d'autres auront quitté ...

à écrit le 03/08/2023 à 16:44
Signaler
Mercie à MBS qui contribue à un prix du pétrole élevé et donc à des profits confortable des compagnies pétrolières qui versent de copieux et récurrents dividendes🥳

le 03/08/2023 à 21:04
Signaler
Achetez des actions et participez au festin.

à écrit le 03/08/2023 à 16:38
Signaler
Effectivement, "Riyad a besoin d'un prix élevé pour diversifier son économie". Financièrement, son projet Vision 2030, qui prévoit la construction de villes futuristes, la diversification de son économie et l’organisation d’événements mondiaux, a bes...

le 03/08/2023 à 18:07
Signaler
Bonjour, Bien sûr, mais dans cette histoire, je voies deux critères important... Les saoudiens souhaitent maintenir un cours élevé sur le pétrole, mais s'est avant toute une histoire d'offres et de demande , si nous n'achetons pas de pétrole ( tran...

le 03/08/2023 à 21:46
Signaler
Réponse @tototiti Étant un ancien salarié d'un filiale de Total j'en ai accumulé un gros stock d'où mon commentaire 😁 Et le prix du baril qui grimpe me ravit d'autant plus que je parcours moins de 500km par an avec ma vieille automobile 🤭

le 03/08/2023 à 21:51
Signaler
Bonjour @Rogger. Vous écrivez: "si nous n'achetons pas de pétrole ( transition énergétique, mesures de réduction de notre consommation, mobilité électrique)". Désolé que ma réponse soit aussi brutale, mais vous devez bien comprendre qu'une disruptio...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.