Pour la Chine, les Etats-Unis sont l'« empire du mensonge »

es États-Unis sont le véritable "empire du mensonge", a déclaré samedi le ministère chinois des Affaires étrangères, critiquant un rapport du Département d'État américain accusant Pékin d'investir des milliards de dollars chaque année dans des opérations de manipulation de l'information.
Les relations entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales se sont tendues ces dernières années, du fait d'un éventail de questions, entre l'origine de la pandémie de COVID-19, les taxes douanières, Taiwan ou encore, en début d'année, avec la destruction d'un présumé ballon espion chinois au-dessus du territoire américain.
Les relations entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales se sont tendues ces dernières années, du fait d'un éventail de questions, entre l'origine de la pandémie de COVID-19, les taxes douanières, Taiwan ou encore, en début d'année, avec la destruction d'un présumé ballon espion chinois au-dessus du territoire américain. (Crédits : POOL)

Alors que depuis plusieurs semaines les Etats-Unis et la Chine essaient de renouer le contact malgré les rivalités qui les séparent, les tensions entre les deux puissances restent extrêmement fortes. Si deux hauts diplomates américain et chinois se sont rencontrés jeudi pour une consultation « franche, en profondeur et constructive, selon Washington, les propos d'un responsable chinois ce samedi rappellent les relations dégradées entre les deux pays. Et pour cause : les États-Unis sont le véritable « empire du mensonge », a déclaré samedi le ministère chinois des Affaires étrangères, critiquant un rapport du Département d'État américain accusant Pékin d'investir des milliards de dollars chaque année dans des opérations de manipulation de l'information.

La Chine manipule les médias du monde entier

La Chine manipule les médias du monde entier par la censure, la collecte de données et les achats secrets de médias étrangers, a affirmé le Département d'État américain dans son rapport publié jeudi. Malgré cette campagne, Pékin a connu des « revers majeurs » dans les pays démocratiques où les médias locaux et la société civile ont résisté, poursuit le rapport, rédigé à la demande du Congrès.

Le rapport ne tient pas compte des faits et constitue en soi une fausse information, a répliqué le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué. Les agences du Département d'Etat américain qui ont produit le rapport sont « la source de fausses informations et le poste de commandement de la 'guerre cognitive », poursuit-il.

« Les faits ont prouvé à maintes reprises que les Etats-Unis sont le véritable 'empire du mensonge », ajoute le ministère chinois.

Lignes rouges

Jeudi, le département d'Etat américain avait indiqué que Daniel Kritenbrink, en charge des affaires d'Asie de l'Est et du Pacifique, avait rencontré à Washington le représentant pour l'Asie du ministère chinois des Affaires étrangères, Sun Weidong. Daniel Kritenbrink a « réaffirmé l'importance de maintenir la paix et la stabilité dans le détroit de Taiwan », a-t-il ajouté, alors que le sujet est considéré par la Chine comme le point le plus épineux de ses relations avec les Etats-Unis et une ligne rouge à ne pas franchir.

Par ailleurs, les deux diplomates de haut rang ont discuté aussi de la Birmanie, de la Corée du Nord et d'affaires maritimes, a rapporté le département d'Etat américain.

Les relations entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales se sont tendues ces dernières années, du fait d'un éventail de questions, entre l'origine de la pandémie de COVID-19, les taxes douanières, Taiwan ou encore, en début d'année, avec la destruction d'un présumé ballon espion chinois au-dessus du territoire américain.

Depuis lors, dans l'objectif d'apaiser les tensions, plusieurs réunions à haut niveau ont eu lieu entre les deux camps. Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, s'est rendu en Chine en juin, imité le mois suivant par la secrétaire au Trésor, Janet Yellen, puis, en août, par la secrétaire au Commerce, Gina Raimondo.

Le rapport américain intervient dans un contexte de tentatives chinoises d'accroître l'empreinte mondiale des médias contrôlés par Pékin. Le gouvernement chinois cherche à lutter contre l'image négative de la Chine propagée selon lui par les médias mondiaux.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 01/10/2023 à 16:51
Signaler
Pour mieux connaître la Chine, lisez les trois récits de Jean Tuan : "Un siècle chinois" (chez CLC Éditions) évoque le parcours de son père chinois arrivé en France en 1929, leur voyage en Chine en 1967 lors de la Révolution culturelle et les incroya...

à écrit le 01/10/2023 à 10:59
Signaler
En parlant de chinois : Selon les résultats de la commission électorale aux Îles Maldives, Mohamed Muizzu, 45 ans, a obtenu 54,06% des suffrages face au président sortant de 61 ans qui a aussitôt concédé sa défaite en adressant ses "félicitation...

à écrit le 01/10/2023 à 10:52
Signaler
Chine et États-Unis, le même combat sur la pente glissante de la propagande au service du profit sans foi ni loi!!! L'un au nom du Capitalisme d'État et l'autre au nom du Capitalisme de connivence (Crony Capitalism). Penchons-nous sur l'histoire, car...

à écrit le 01/10/2023 à 9:15
Signaler
Trop d'intérêts entre oligarchies sino-américaines pour croire ces déclarations d'une banalité plutôt classique par ailleurs. Les américains sont en effet l'empire du mensonge mais cela n'a pas dérangé pour autant les dirigeants chinois de prendre le...

à écrit le 01/10/2023 à 1:34
Signaler
Quand on entend l'ambassadeur de Chine en France sur LCI oser dire "la République Populaire de Chine est la plus grande démocratie du monde", on comprend à quel point la Chine veut nous manipuler ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.