David Cameron brocarde le "rêve français" de son opposant

 |   |  303  mots
Le Premier ministre avait suggéré de dérouler le tapis rouge aux entreprises françaises dont les dirigeants craigneraient de payer trop de taxes dans l'Hexagone.
Le Premier ministre avait suggéré de "dérouler le tapis rouge" aux entreprises françaises dont les dirigeants craigneraient de payer trop de taxes dans l'Hexagone. (Crédits : © Toby Melville / Reuters)
Le Premier ministre britannique signe une tribune dans le Sunday Times ce 22 mars titrée: "le Parti travailliste nous mènerai dans une situation aussi mauvaise que celle de la France".

"As bad as France"... Aussi mauvais que la France. Tel serait l'avenir promis au Royaume-Uni si les Britanniques accordaient leurs voix au parti Travailliste lors des prochaines élections le 7 mai. C'est le Premier ministre David Cameron lui-même qui l'affirme.

Dans les colonnes du Sunday Times, ce 22 mars, le chef du gouvernement britannique signe une tribune cinglante à l'égard de la France. Il s'exprime ainsi sept semaines avant les élections législatives.

"Une dette à faire pleurer"

Affirmant que son rival travailliste Ed Miliband souhaitait trois ans plus tôt "suivre la même dynamique que le gouvernement français", il écrit:

"Mais où cette dynamique a-t-elle mené ? Le chômage de l'autre côté de la Manche est presque deux fois plus important qu'au Royaume-Uni et notre économie croît sept fois plus rapidement que celle de la France.

(...) Imaginez si Miliband avait eu la liberté de réaliser son rêve français : les retombées se feraient sentir via des pertes d'emplois catastrophiques, une baisse du niveau de vie, une dette à faire pleurer et la chute rapide de tout espoir en notre avenir."

Il reprend ainsi certains points du discours de son ministre des Finances Georges Osborne.  Selon ce dernier le comté du Yorkshire aurait par exemple "créé davantage d'emplois que la France toute entière". Un exemple évoqué lors d'une séance d'intense "French bashing" (critique de la France) mercredi à l'occasion du vote du Budget à Westminster.

Tapis rouge

Ce ton persifleur à l'égard de l'économie et de la politique française, le Premier ministre britannique l'a déjà emprunté par le passé. Dès juin 2012, il a ainsi proposé de "dérouler le tapis rouge" aux entreprises françaises qui fuiraient l'Hexagone pour la Grande-Bretagne en raison de l'augmentation des impôts alors défendue par François Hollande.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2015 à 14:43 :
il a totalement raison, le france c'est le musée des décisions anti emplois et croissance, les 35h, la retraite à 60 ans, les lourdeurs administratives, le code du travail avec ses 11000 articles, ses syndicats qui tirent à boulet rouge sur les entreprises, son record d'europe d'impôts et charges pour financer le monstre administratif et politique, son mille feuille, ses services pléthoriques, redondants, ses inombrables régimes de retraites et ses régimes spéciaux, ses gaspillages publics par dizaines de milliards et laissés en l'état...etc etc...

tout y est, impossible de faire pire, une usine fantome publique et politique qui absorbe toute la richesse produite par le privé pour la transformer en dépenses contreproductives et dette croissante, d'où la débâcle économique : 5 millions de chomeurs, + 15 000 par mois, déficit du commerce extérieur, de toutes es caisses sociales, chomage, sécu, dette en hausse, .. il est même gentil à ne pas être plus précis car on est l'exception planétaire, le musée des horreurs...
Réponse de le 08/05/2015 à 18:50 :
Hélas, je crois que ce commentateur a raison...
a écrit le 24/03/2015 à 14:12 :
Essai
a écrit le 23/03/2015 à 19:37 :
"Le vice inhérent au capitalisme consiste en une répartition inégale des richesses. La vertu inhérente au socialisme consiste en une égale répartition de la misère". W; Churchill... tout est dit.
a écrit le 23/03/2015 à 14:22 :
Cocasse car le déficit UK est bien supérieur à celui de la France. Faire baisser le chômage à coup de millions d'emplois "zéro heure" est facile, mais est-ce la société que nous voulons ? Ignorons les anglais et travaillons à la compétitivité de la France. Un gros avantage du RU était sa politique monétaire et ses ressources pétrolière. Ces avantages s'amenuisent avec la nouvelle politique monétaire en zone euro et la baisse du prix du pétrole. Voyons la suite ... Les fondamentaux de l'économie français à moyen terme sont compétitifs par rapport au RU, les contrats "zéro heure" ne sont pas forcément bon à moyen terme... L'avenir réservera des surprises.
Réponse de le 23/03/2015 à 19:40 :
Au diable le déficit, la dette du Royaume Uni, ramener en % du PIB, est inférieure à celle de la France malgré ce déficit...
De plus, la croissance ne trompe pas...ils fabriquent aujourd'hui plus de voitures que l'hexagone, croyez-vous que c'est uniquement avec des contrats 0 heure,...je ne vous parle pas de la culture, avec les films, séries, musiques qu'ils exportent mieux que nous !
Je ne sais pas s'il y aura des surprises mais il ont 2/
3 ans d'avance sur nous donc c'est une bonne nouvelle pour nous (dans 2/3 ans) !
Réponse de le 24/03/2015 à 13:22 :
@Bravo GB : à 1ière vue, comme ça, tout va bien en GB. Mais quand on regarde d'un peu plus près, la situation est nettement moins brillante. En fait, c'est ni plus ni moins qu'un grand retour vers la situation sociale du XIXè siècle, cad une fracture totale entre une classe peu nombreuse mais pompant toute la richesse et une classe laborieuse "s'enfonçant de plus en plus dans la fange des contrats zéros" (Exemple : taux d'adolescentes enceintes, différence d’espérance de vie flagrante d'un quartier (riche) à l'autre (pauvre), enseignement secondaire de plus en plus inaccessible aux plus pauvres, recherche d'emploi en 2 schémas différents (selon que vous êtes au-dessus du panier ou pas), productivité par employé très faible (même par rapport à la France, et ce sont les anglais qui le disent !), etc, etc ... !). Vous ne me croyez pas, reportez-vous à l'article "Revue économique mensuelle forex : la livre sterling" du vendredi 20/03 et demandez-vous pourquoi une fois encore la BOE envisage de remonter les taux d'intérêts ... d'ici à 2 ou 3 ans malgré la situation "idyllique" du pays ! [Mais bon, après tout c'est un choix de société de la population, hein !]
Réponse de le 24/03/2015 à 14:47 :
tout ne va pas bien en GB, mais ils se sont retroussés les manches, ont fait de grosses réformes, ont supprimé 500 000 emplois de fonctionnaire sen créant 700 000 emplois privés (+ 200 000 en net, on peut faire le double en france !!), ont un taux de chômage et une croissance supérieure à la france et solide....mais les socialos préfèrent le chômage à l'emploi... sauf que notre social est entièrement financé par la dette croissante.... qui tue massivement l'emploi... d'où la descente aux enfers ....sauf pour les fonctionnaires et le politiques qui se servent dans la caisse ....
a écrit le 23/03/2015 à 14:18 :
Y a pas que chez le Rosbiff ou la France capitale mondiale du socialisme et place forte de l'anti liberalisme est un repoussoir!
a écrit le 23/03/2015 à 10:40 :
Ce discours qui consiste à taper sur le voisin pour masquer ses propres errements est archi connu et il est pour reprendre Cameron à pleurer de vacuité.
a écrit le 23/03/2015 à 10:13 :
bon ils sont en campagne électorale, faut relativiser. Chez nous aussi dans la même situation on accuse l'autre de dérive à l'anglo saxonne. Y a du bon et du moins bon chez eux ou chez nous. C'est à ça que doit servir l Europe, faire du benchmark et s'inspirer de ce qui marche mieux chez nos voisins.
Quant à Mr CAMERON, si ses résultats étaient si formidables ils ne seraient pas en ballotage défavorable. On peut discuter des stats eco , de bonnes et des mauvaises, par contre sur le front international, il me semble clair qu'il a fait reculer la GB. Cornérisé en Europe, absent sur le front des crises (Ukraine, Syrie, Afrique), dans la tourmente avec le début d'examen des pratiques bancaires.
a écrit le 23/03/2015 à 10:07 :
La City est bien un paradis fiscal ?
S'il est en campagne, il faut bien asséner des vérités que les gens ne vont pas aller vérifier point par point, de la propagande. Disons un point de vue biaisé.
Pourquoi se dédierait-il ? Excuse-me, me suis trompay, le pays sombre (dangereux pour une île :-)) ).
a écrit le 23/03/2015 à 9:29 :
M Cameron c'est vraiment l'illustration de la "Perfide Albion" quant à la place de la GB par rapport à la France elle relève plus de la parité Livre euro que de l'action de M CAMERON!
a écrit le 23/03/2015 à 9:17 :
Pour vivre moi-meme a Londres par choix et non par obligation, je constate que Cameron parle bien de ce qui l'intéresse. Beaucoup de gens ici se plaignent face a des salaires statiques sauf ceux des banquiers, face a un marché immobilier délirant et avec des systemes de santé et de retraite d'un autre age. Pour avoir malheureusement du tester la NHS (systeme de santé britannique), je ne souhaite a personne d'etre malade ici. Du reste, le Royaume-Uni bien que sur une meilleure dynamique n'a pas une économie aussi florissante qu'annoncé.
a écrit le 23/03/2015 à 8:22 :
Les chiffres globaux donnent raison à Cameron et lui permettent d'éructer la haine historique des Anglais contre la France. Déclaration peu fair-play d'un possible perdant.
a écrit le 23/03/2015 à 8:17 :
eh oui il faudrait suivre les conseils des autres états europeens car nous ne sommes pas capables de prendre des décisions adéquates à la situation actuelle,nous avons trop d'intelectuels qui se rivalisent en permanence il est donc pris des décisions mi figue mi raisin qui n'aboutissent à rien,a quand la fin du dictat ena ou autre;
a écrit le 23/03/2015 à 7:12 :
Il est facile de voir la paille dans l’œil de son voisin, quand à la poutre qui est dans le leur....On peut faire dire ce que l'on veut aux statistiques, et celles du RU sont certes pas mauvaises, mais quand on commence à regarder de plus prêt, la redistribution des richesses n'est pas la, et la paupérisation est galopante... tout pour faire un cocktail explosif. On verra si DC sera la pour assumer. En revanche je ne comprends pas pourquoi il ne veut pas comparer son pays à l'Allemagne...
a écrit le 22/03/2015 à 22:31 :
Le parti travailliste (labour party) ne peut être comparé avec le PS. Il y a des années lumières qui séparent le PS d'un labour de Tony Blair ou un SPD de Gerhard Schröder! N'est-ce pas François, tu espères que la croissance reviendra par miracle? Et par l'extérieur... du RU et de l'Allemagne?
a écrit le 22/03/2015 à 21:36 :
C'est une référence au Bomb France de 2003 aux USA... jene suis pas de l'EI....
a écrit le 22/03/2015 à 21:35 :
Bomb England !
a écrit le 22/03/2015 à 21:12 :
C'est quand on a plus rien à proposer que vient le temps de l'insulte. Pitoyable.
Le RU aura bientôt tiré toutes les cartouches libérales qui ont touché l'ensemble des couches de sa population, (sauf évidemment les riches). Devant autant de dégâts, et ce depuis Thatcher, l'heure des comptes va sonner. L'explosion d'une bulle, (immobilière, internet, pétrolière, financière, elles ne manquent pas...) et c'est l'explosion de la City, donc du RU.
a écrit le 22/03/2015 à 20:44 :
Il a tout à fait raison.
Les britanniques de sa classe sociale deviennent de plus en plus riches. Son modèle fonctionne parfaitement. Comme le souligne "The Economist" les travailleurs anglais sont de moins en moins cher, de plus en plus pauvres et travaillent pour rien. Pourquoi s'en priver ?
a écrit le 22/03/2015 à 20:39 :
la balance commerciale entre RU et FR est en notre faveur. Les anglais aiment acheter français. Ils n'ont pas grand chose à nous vendre. Qu'ils gardent leurs oligarques, mafieux et islamistes pour leurs banques et continuent a soigné leurs paradis fiscaux. La finance shootée, leur seul secteur vraiment performant. La question est, quand est-ce que leurs liaisons dangereuses vont leur claquer à la tronche et que la mascarade cessera?
a écrit le 22/03/2015 à 20:37 :
c'est pour cela que tant d'anglais préfèrent vivre en France! Il est loin d'être certain qu'il soit enviable de vivre en Grande Bretagne
Réponse de le 23/03/2015 à 11:54 :
les anglais qui vivent en france, c est les retraités. et les francais qui vont en GB, c est des jeunes actifs qui fuient le chomage. Je suis pas sur qu on soit vraiment gagnant: on engrangent des improductifs qui a terme coute cher (soins medicaux, les retraites sont payes par les anglais) et on perd nos jeunes les plus dynamiques ...
Réponse de le 23/03/2015 à 19:47 :
@cgd
Si nous "n'engrangions" que les retraités anglais, ce ne serait pas bien grave, parce qu'eux ont quand même quelques moyens, et ne sont pas très nombreux, mais c'est l'invasion de tous ces "improductifs" qui arrivent pas bateaux entier et pour lesquels l'AME nous coûte près 1 Md € par an. Je comprends que les jeunes se tirent hélas...
a écrit le 22/03/2015 à 19:54 :
La stratégie du Royaume Uni est bien moins coopérative que celle que ce journal veut faire endosser à l'Allemagne: traitement statistique massif du chômage, dévaluation compétitive au pire moment de la crise, stratégie de communication systématique au détriment de l'Europe continentale à base de French bashing et autres PIGS.

En espérant que les investisseurs ne se fassent pas avoir à nouveau par cette reprise conjoncturelle en trompe l'oeil d'un marché immobilier Londonien insoutenable gonflé au QE. Mais comme la communication eco est de leur coté on fait volontier l'impasse sur le deficit de ce pays et la progression de sa dette sans parler des indicateurs sociaux qui tendent vers un nouvel age d'or Victorien (20% d'enfants pauvres, juste un exemple).
a écrit le 22/03/2015 à 19:53 :
C'est curieux cette façon qu'à Cameron de faire de la politique : c'est digne des journaux poubelles du Royaume Unis. En sortant ce type d'agression pas très diplomatique, que cherche t il à cacher ? Le taux de pauvreté d'une grande partie de ses citoyens ?
a écrit le 22/03/2015 à 19:47 :
La dette publique dérape au Royaume-Uni 21/08/2012


selon Max Keiser : "La dette de l’Angleterre atteint 1000% de son PIB"
Twitter Facebook Pinterest Google Plus Linkedin email

Publié le : vendredi 16 décembre 2011
a écrit le 22/03/2015 à 19:00 :
il faut acheter français pour dynamiser notre économie et les remettre en place.
Réponse de le 23/03/2015 à 19:39 :
Acheter français, oui, mais encore faudrait-il qu'on ait des produits à proposer, non...à part la marinière de Montebourg, et encore...
a écrit le 22/03/2015 à 18:28 :
ca se passerait dans le sens inverse on exigerait de la France des excuses officielles
ras les bol de l'europe des anglais des allemands et de tous ces gens qui nous haissent publiquement des qu'ils peuvent et parfois meme chez nous avec nos sous
Réponse de le 22/03/2015 à 19:06 :
Mais qu'est-ce que vous racontez ? On ne s'est jamais gêné pour critiquer les dirigeants et les politiques des autres pays, sans que ceux-ci viennent réclamer des excuses officielles. Atterrissez.
Réponse de le 22/03/2015 à 19:10 :
Mais on s'en tape de ce type, juste une manœuvre politico-politicienne de plus de la part de ce populiste. Ne cédez pas à la tentation et ne marchez pas son jeu! Ça ne prend pas, Françaises français, ayant confiance en vous et allez de l'avant!
a écrit le 22/03/2015 à 18:20 :
humour très british, accessible seulement aux sujets de sa gracieuse majesté, entre deux morceaux de cake et une tasse de thé. Si on prend 5 minutes, on peut trouver sur cette île charmante un certain nombre de contre-exemples qui attestent que la vie n'y est pas aussi idyllique qu'il n'y parait.Pour masquer cette réalité, il est donc de bon ton de pointer du doigt ce qui ne va pas chez le voisin afin de distraire le bon peuple de ses petits tracas quotidiens.
a écrit le 22/03/2015 à 17:50 :
"craindraient" en français. Le Premier ministre avait suggéré de "dérouler le tapis rouge" aux entreprises françaises dont les dirigeants craigneraient de payer trop de taxes dans l'Hexagone.
a écrit le 22/03/2015 à 17:48 :
Il faut dire qu'avec eux depuis Guillaume le Conquérant il y a eu du sport. Néanmoins malgré leurs appréciations à l'emporte-pièce à notre endroit, il y a des vérités qui sont dites. Le pan du social imbécile qui gangrène nos finances publiques, la non incitation à trouver un travail, mais eux aussi ils doivent faire un acte de contrition quand on regarde la City et sa grande blanchisserie d'argent sale. Les British ont cet avantage sur nous, leur tonicité, ils ne sont que meilleurs le dos au mur.
a écrit le 22/03/2015 à 16:58 :
Grosse blague ! On voit bien les ignorants qui ne sont jamais aller en Corée du Nord mais qui en parlent comme s'ils savaient tout.
Il n'y a que churchill et ses copains du FN qui croient que les français se prennent pour des modèles. Les français n'en ont rien à faire de la gestion des autres pays. Chacun fait ce qu'il veut c'est ça la liberté. Liberté ? Vous voulez que je vous explique ce mot compliqué ?
a écrit le 22/03/2015 à 16:56 :
La France socialiste est un contre-exemple lamentable pour tout l'Occident, un sujet de désolation pour ceux qui aiment une certaine France. Les socialistes démolissent ce pays depuis 1981 et Hollande est venu l'achever. Les fausses valeurs, les illusions, l'amoralité, la veulerie, l'arrogance, le mépris et finalement le nihilisme et l'autodestruction sont les cadeaux socialistes. Les Français au cerveau lavés le voient-ils enfin?
Réponse de le 22/03/2015 à 18:02 :
L'économie française est malade depuis des lustres effectivement et les responsables de cette situation ne se situent pas essentiellement, quoique vous en pensiez, parmi les socialistes. Les cerveaux "lavés" ,selon votre expression, doivent se trouver également, sans chercher beaucoup, parmi les gens "bien pensant" des partis de droite.
Réponse de le 22/03/2015 à 19:04 :
@ Bibi : La France était un grand pays. Aujourd'hui tout le monde se moque et pourtant personne ne réagit, comme si nous étions encore grand. Comme disait Fabius, actuellement on dlfend les intérêts «israéliens», même aux dépens des intérêts supérieurs de la France. Je suis désespéré par la faculté qui ont les français à croire que le système décide et qu'ils en sont les victimes. S'attirer les faveurs des pays du Golfe, plus particulièrement de l’Arabie saoudite, dans l’espoir de décrocher quelques contrats d’armements afin de faire créer quelques emplois dans une économie française en faillite… même au détriment des intérêts français à moyen et long termes. Quand je pense à tous ces siècles de résistance mes ancêtres doivent pleurer dans leur tombe.
Réponse de le 22/03/2015 à 19:14 :
Taisez-vous donc Bibi, qu'a fait votre chère droite depuis 2002?! Froussards attachés à leurs multiples mandats...
Réponse de le 23/03/2015 à 12:33 :
BIBI,lisez l
Réponse de le 23/03/2015 à 12:35 :
BIBI,lisez la presse économique ,vous verrez que le chomage baisse,la croissance repart,la bourse monte et que la dette est maitrisée!Difficile de faire mieux!
Réponse de le 23/03/2015 à 19:49 :
@ elu truc
MDR de votre argumentation.....
a écrit le 22/03/2015 à 16:10 :
il n'y a que les francais qui croient que le reste de l'univers reve de ressembler a leur petite republique nord coreenne ' europeenne'
a écrit le 22/03/2015 à 16:09 :
Moins d'industrie qu'en France, plus de pauvre, le record des enfants pauvres de l'UE, une economie qui vient juste de retrouver son niveau de 2008, encore en retard sur la France. Une économie dont le déficit commerciale est deux fois plus élevé qu'en France !!!!! Et ou certes le chômage est moins important mais les travailleurs pauvres représente 22% des salariés (un record dans les pays développées)

Ce Cameron est à l'image de beaucoup d'anglais un snobinard stupide doublé d'un gros C.. qui préfère railler une caricature de France plutôt que de voir la m.... qu'ils ont chez eux
Réponse de le 22/03/2015 à 16:47 :
"(...)Ce Cameron est à l'image de beaucoup d'anglais...."
Vous aussi, vous avez voté Hollande ?
Vous ne savez pas comment est calculé le niveau de pauvreté, n'est-ce pas ?
Le chômage en G-B n'est pas "moins important", il est inférieur de moitié au chômage en France (où on ne tient pas compte des allocataires au RSA, qui sont supposés ne pas être "demandeurs d'emploi")
Et si le "gros C..." c'était vous ?
Réponse de le 24/03/2015 à 18:16 :
Lachcor ne vous répondra plus, je pense, et c'est bien son droit, vu la fin peu amène de votre commentaire. Tant pis, je vais l'exercer pour lui, ce droit. "Vous aussi vous avez voté Hollande" : aucun rapport, mais merci pour l'argument. "Vous ne savez pas comment est calculé le niveau de pauvreté" : peut-être, mais peut-être aussi parce que "niveau de pauvreté", ça ne signifie rigoureusement rien en économie, non ? Vous remarquerez d'ailleurs qu'il n'utilise pas l'expression dans son commentaire. Il ne parle que du pourcentage de travailleurs qui sont pauvres. Mais peut-être que la "nuance", ça n'est pas votre truc. Et globalement, il a bien raison de souligner que le taux de pauvreté (ça, ça veut dire quelque chose) est plus important au RU qu'en France, quel que soit le pourcentage du salaire médian considéré. Bref, vous vous contentez de chipoter sur le sens de l'expression "moins important" (désolé, mais 50% de moins, ça entre bel et bien dans la catégorie de "moins important), déformez les propos de votre contradicteur pour les réfuter (maladroitement, d'ailleurs), et ce faisant vous ne vous battez qu'avec vos propres fantômes, et ne répondez en rien à ses arguments - et pour cause, ses chiffres et les tendances qu'ils donnent sont exacts : il aurait d'ailleurs pu ajouter que l'état britannique se traine une dette colossale, d'environ 100% du PIB (beaucoup plus que nous, donc). Mais à votre décharge, et pour vous mettre d'accord tous les deux, on pourrait simplement remarquer que les deux pays ont simplement un modèle économique, social et pour finir civilisationnel différent, et voilà tout.

Dans tous les cas, on ne peut pas dire que vous sortiez grandi de votre commentaire. Avant de traiter l'autre de "gros C...", la prochaine fois, essayez au moins de comprendre ce qu'il dit.
a écrit le 22/03/2015 à 15:50 :
Persifleur peut-être, mais dans l'exacte vérité !
Réponse de le 22/03/2015 à 20:15 :
Si le modèle Anglais vous plais, allez vous faire soigné en Angleterre, accepte le droits sociale et les niveaux de salaire Anglais. Même si notre "model " n'est pas extraordinaire, je le préfère
Réponse de le 23/03/2015 à 19:56 :
@Von Chubb
Notre "modèle" finira comme celui de la Grèce au train ou nous allons, il ne faut pas être grand clerc pour le voir arriver.
a écrit le 22/03/2015 à 15:48 :
"As bad as France"… mais non, il parlait seulement du XV de France ! :-))))

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :