AIG compte bien rembourser intégralement sa dette à l'Etat américain

L'assureur américain mis à mal par la crise annonce ce jeudi un plan pour rembourser la totalité de sa dette au Trésor américain. Ce plan passe par de nouvelles cessions d'actifs et une nouvelle montée au capital de l'Etat.
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Deux ans après la crise financière qui l'a fait plonger, AIG annonce ce jeudi qu'il va rembourser la totalité de sa dette à l'Etat américain. Le plan présenté par l'assureur, qui a fait l'objet d'un accord avec le Trésor et la banque fédérale de réserve de New York, prévoit un calendrier d'ici la fin du premier trimestre 2011.

Des cessions d'actifs...

Dans le détail de l'accord, l'ancien numéro un mondial de l'assurance va rembourser l'intégralité de sa dette de 20 milliards de dollars envers la branche new-yorkaise de la Réserve fédérale américaine. Cette somme sera essentiellement financée par des cessions d'actifs, dont la mise en bourse de la filiale asiatique d'assurance-vie AIA attendue fin octobre et la vente de la filiale ALICO à l'américain MetLife pour 15,5 milliards de dollars.

AIG va également rembourser 22 des 26 milliards de dollars d'intérêts détenus par la Fed de New York dans AIA et Alico en puisant dans une ligne de crédit non utilisée, ouverte il y a deux ans dans le cadre du plan de sauvetage du système financier américain.

Le complément viendra de la cession, annoncée plus tôt dans la journée pour un montant de 4,8 milliards de dollars (dont 4,2 milliards en numéraire), des filiales japonaises AIG Star Life Insurance et AIG Edison Life Insurance à l'américain Prudential Financial.

... et une nouvelle montée de l'Etat au capital

Enfin, le plan de remboursement d'AIG prévoit la conversion des 49,1 milliards de dollars d'actions préférentielles (sans droit de vote) AIG détenues par le Trésor en actions ordinaires. En outre, AIG va émettre jusqu'à 75 millions de warrants exerçables à un prix de 45 dollars par action au bénéfice des actionnaires existants.

A l'issue de ce remboursement aux multiples transactions, le Trésor américain, qui détenait 80% d'AIG, verra ainsi sa participation monter à 92,1% du capital. Cette participation sera progressivement cédée en bourse.

Ce plan "simplifie considérablement le soutien du gouvernement (...), met en place une procédure claire de repaiement complet" de la Fed de New York et lance le désengagement à terme du Trésor, s'est félicité le directeur général du groupe Robert Benmosche.

Dans un communiqué séparé, le Trésor a pour sa part salué un plan qui "donne un coup d'accélérateur considérable au calendrier de remboursement d'AIG et met les contribuables dans une position considérablement plus solide pour récupérer leur investissement".

"Même s'il y a beaucoup de travail à faire pour appliquer les termes de cet accord, on voit aujourd'hui beaucoup plus clairement la voie de sortie", s'est félicité à son tour le secrétaire au Trésor Tim Geithner.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.