Naval Group : la nouvelle menace Fincantieri au Maroc

Fincantieri fait feu de tout bois à l'international. Après l’Égypte et l'Indonésie, le chantier naval italien vise la vente des frégates FREMM au Maroc. Tout comme en Grèce et en Arabie saoudite. Naval Group est en danger.
Michel Cabirol

2 mn

Deux frégates FREMM italiennes vont-elles accoster au Maroc ?
Deux frégates FREMM italiennes vont-elles accoster au Maroc ? (Crédits : Reuters)

Dans les bâtiments militaires de surface, Fincantieri fait indéniablement la course en tête actuellement. Porté par des courants favorables, le chantier naval italien fait feu de tout bois à l'international. Après son succès en Indonésie, Fincantieri, à nouveau appuyé par la Caisse des dépôts italienne (Cassa depositi e prestiti détenue à 80% par l'État italien), discute avec le Maroc la vente de deux FREMM de lutte anti-sous-marine. La Marine royale souhaite augmenter ses capacités de défense et d'intervention en mer, que soit en Méditerranée (à partir de sa base navale de Ksar Sghir) que sur sa façade atlantique, où Rabat envisage de construire un nouveau port d'attache pour ses navires à Safi à l'horizon 2025.

Si elle aboutissait, cette opération aurait de quoi surprendre. Car l'Italie équipe aussi l'Algérie, qui n'est pas spécialement l'alliée du Maroc. Outre les hélicoptères de Leonardo, qui a créé une société commune algéro-italienne dédiée à la fabrication d'hélicoptères légers et moyens sur le site industriel d'Aïn Arnat (AW109, AW101 et AW139), Rome équipe la marine algérienne. En 2011, la marine algérienne a acheté pour 420 millions d'euros un porte-hélicoptères (Kalaat Béni Abbès) à Fincantieri, puis a sélectionné, en 2013, Intermarine pour son design de chasseur de mines (trois unités). En 2012, l'Algérie était le premier client de l'industrie d'armement italien.

Une nouvelle claque pour la France ?

Naval Group, qui a vendu une FREMM française (classe Aquitaine) commandée en 2007, semble être complètement tombé des nues début juillet à la suite des premières fuites sur les réseaux sociaux et dans la presse. Au sein du groupe naval, cette annonce a provoqué un branle-bas de combat depuis une quinzaine de jours. Naval Group va envoyer une délégation au Maroc en début de semaine prochaine pour évaluer les dégâts : les italiens poussent-ils une proposition non désirée ou le Maroc a-t-il véritablement lancé des négociations ?

Jusqu'alors la marine marocaine souhaitait deux patrouilleurs océaniques, appelés OPV (Offshore Patrol Vessel) de 90 mètres que se disputent entre autres CMN et Kership. Pour autant, un nouveau succès italien, surtout au Maroc, ferait non seulement désordre en France mais serait aussi perçue comme une véritable claque de Rabat vis-à-vis de Paris, qui, il est vrai, entretiennent actuellement des relations glaciales. Enfin, cela ne ferait pas les affaires de Lorient, très dépendant du marché export. Or, Fincantieri a remis une offre en Grèce à base de FREMM de type constellation, est très présent en Arabie Saoudite (quatre FREMM) et en a déjà vendu deux en Égypte.

Michel Cabirol

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 21/07/2021 à 11:55
Signaler
Contrairement a la France, l'Italie conserve tjrs une industrie a son profit.

à écrit le 20/07/2021 à 12:56
Signaler
J'ai l que vous sous-estimez les italiens comme beaucoup de français l Italie a déjà vendue 30 Frem pourquoi les corvettes italiennes sont meilleures un . C'est tout.

le 21/07/2021 à 10:10
Signaler
Elles sont équipées d'un four à pizza

à écrit le 20/07/2021 à 11:04
Signaler
Et c'est peut-être le plus désespérant, ce qui empeste la défaite totale à savoir être obligés de génerer des faux commentaires pour faire passer un tant soit peu des commentaires sincères, les réactions des passants. D'ailleurs nombreux réseaux se c...

à écrit le 20/07/2021 à 10:27
Signaler
Et pk la France peut rien vendre?

à écrit le 20/07/2021 à 9:33
Signaler
Tiens d'ailleurs Biden n'arrête pas d'inviter des chefs d'Etats afin de discuter des sujets importants qui concernent notre monde comme le roi de Jordanie hier, mais toujours pas notre président par contre...

à écrit le 20/07/2021 à 9:13
Signaler
Non mais c'est parce que leur priorité c'est de nous sauver contre notre grè d'une pandémie qui ne tue plus. C'est vachement important si si !

à écrit le 20/07/2021 à 8:24
Signaler
On ne gouverne pas avec des starts- uppeurs…. Qui sont en position de vente. .. cependant les gouvernements de droite comme de gauche précédents ont failli aussi … et dire que certains rêvent du grand soir .. chimère ! Qu ´ attends Macron pour réagi...

à écrit le 20/07/2021 à 8:24
Signaler
On ne gouverne pas avec des starts- uppeurs…. Qui sont en position de vente. .. cependant les gouvernements de droite comme de gauche précédents ont failli aussi … et dire que certains rêvent du grand soir .. chimère ! Qu ´ attends Macron pour réagi...

à écrit le 20/07/2021 à 7:54
Signaler
Fin des confusions françaises. Le gouvernement français a tué les FREMM pour les FDI et hasard les italiens vendent des FREMM... Comme on le lit par ailleurs les FREMM version italienne présentent bien, elles sont puissantes et belles, elles en i...

à écrit le 20/07/2021 à 7:45
Signaler
Le sort de Naval Groupe est scellé depuis longtemps par nos gouvernements successifs. Faute d'alliance stratégique viable pour la France, ce sera la vente, appelée également "fusion entre egaux", très certainement aux Allemands au final, qui rêvent ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.