PSA et le chinois Dongfeng pourraient conclure avant Noël

 |   |  400  mots
La nouvelle Citroën C-Elysée, produite dans la co-entreprise DPCA avec Dongfeng, vient d'être lancée en Chine.
La nouvelle Citroën C-Elysée, produite dans la co-entreprise DPCA avec Dongfeng, vient d'être lancée en Chine. (Crédits : DR)
Pas sûr, mais probable. Une lettre d'intention entre PSA Peugeot Citroën et Dongfeng pourrait être paraphée avant les fêtes de fin d'année. Les deux groupes planchent sur une alliance capitalistique et industrielle. Ils négocient notamment une vaste collaboration en Asie du sud-est avec des produits à bas coûts conjoints.

"Une lettre d'intention entre PSA Peugeot Citroën et Dongfeng pourrait être signée avant Noël", affirme une source interne du groupe auto français. "PSA et Dongfeng négocient un vaste accord capitalistique mais aussi industriel. Le volet industriel est extrêmement important", souligne-t-on.

Coopération en Asie du sud-est

"Les deux constructeurs planchent sur une large coopération industrielle en Chine, évidemment, mais aussi en Asie du sud-est, visant des marchés comme la Malaisie, l'Indonésie ou le Vietnam", où PSA est aujourd'hui extrêmement faible. Des véhicules conjoints pourraient, du moins dans un premier temps, être exportés à partir du site géant de Wuhan en Chine, où PSA et Dongfeng produisent aujourd'hui les modèles de leurs co-entreprise DPCA.

"Il y a chez Dongfeng des plates-formes de véhicules à bas coûts qui peuvent être intéressantes". PSA a en effet un besoin urgent de véhicules d'entrée de gamme pour les pays émergents, qui bénéficieraient notamment de la base de coûts extrêmement attractive de Dongfeng. Rien que "réaliser des achats communs avec Dongfeng auprès des fournisseurs chinois permettrait de faire 30%  d'économies", indique une source industrielle.

Liés depuis plus de vingt ans en Chine à travers leur co-entreprise locale, les deux groupes négocient depuis plusieurs semaines une alliance beaucoup plus stratégique. PSA Peugeot Citroën espère lever jusqu'à 3 milliards d'euros environ grâce à une augmentation de capital par laquelle l'Etat français et Dongfeng prendraient chacun une participation de 20 à 30% dans le constructeur français, selon l'agence Reuters. L'Etat interviendrait pour permettre à la partie française de conserver le contrôle de PSA.

La famille Peugeot détient 25,2% du groupe

Le capital de PSA Peugeot Citroën est contrôlé aujourd'hui à 25,2% par la famille fondatrice - qui possède 37,9% des droits de vote - et son allié américain General Motors qui en détient 7% depuis 2012. GM a toutefois réitéré qu'il ne souhaitait pas a priori monter dans le capital.

"Il s'agit (d'examiner) la rationalité" d'une éventuelle prise de participation du groupe Dongfeng dans PSA Peugeot Citroën indiquait à la mi-octobre le président du consortium public chinois Zhu Fushou,  selon l'agence Dow Jones Newswires. "Il est encore trop tôt pour parler" des bénéfices que pourrait apporter au constructeur chinois une participation dans PSA, ajoutait alors Zhu Fushou.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2013 à 22:11 :
La qualité (fiabilité) allemande est depuis longtemps un mythe. La solidité et la fiablité des voitures allemandes était réelle jusqu'à la fin des années 80 avec des voitures comme l'audi 80, la golf 2, la mercedes 190, la série 3 de 82 mais les années qui ont suivi ont été catastrophiques et de gros problèmes de fiabilité perdurent encore aujourd'hui sur de nombreuses allemandes. Mais beaucoup de gens se laissent aveuglés par les fameux plastiques moussés moins présents sur les anglaises, françaises, italiennes, japonaises et coréennes alors que ces dernières ont au contraire beaucoup progressé en fiablité et n'ont aujourd'hui rien à envier aux allemandes. En effet, il ne faut pas confondre qualité de fabrication et fiabilité mécanique mais l'obsession des journalistes de la presse auto pour les plastiques moussés entretient cette confusion.
Réponse de le 17/11/2013 à 0:11 :
Mais bien sur.. Allez c'est ça bisou.
Réponse de le 17/11/2013 à 14:51 :
En effet, Volkswagen, Audi et Skoda sont devenues bien mauvaise en fiabilité. La PIRE du marché europeen.
Réponse de le 18/11/2013 à 14:08 :
Interessant comme point de vue mais quel est le rapport avec l'article22:11?
a écrit le 15/11/2013 à 15:49 :
Après les voitures Françaises/chinoises, vont avoir des moteurs bridés, des phares bridés.....
a écrit le 15/11/2013 à 12:55 :
La réputation des Allemandes est surfaite par une habile propagande, mais le vernis se craquèle. On voit que le Reliability Index avait raison de classer les allemandes dans le fond du panier pour leur médiocres fiabilité et leur cout d'entretien excessif.
Une bonne nouvelle, selon La Tribune qui rapporte l'info de Reuters, les commandes sont reparties à la hausse pour les constructeurs français. Peugeot +16% et Citroen +11%. Mais VW est sanctionné -3% et pire encore, Mercedes a perdu -23%.
Les Français se réveillent-ils enfin de cette propagande allemande qui désinforme tant?
Réponse de le 15/11/2013 à 14:03 :
Ventes mondiales du groupe Volkswagen: +%4 octobre et +4,7% sur 10 mois par rapport à 2012 qui était déjà une année record. Les client partouts dans le monde ne se trompent pas et savent où l'on trouve la qualité. Renault-Nissan par contre en perte de vitesse (-1,8% sur 9 mois en 2013), PSA n'en parlons pas par charité.
Réponse de le 15/11/2013 à 19:17 :
@julien

La vérité finit tjrs par se révéler, la presse est en voie de retournement concernant Volkswagen, salutaire et...détonnant, les clients savent à partir d'aujourd'hui ce qu'ils achètent et...ce qui les attend, le marché de ce constructeur se contracte depuis l'été et plonge sur ses deux marques, la Golf fait notamment - 6 % en Europe, Audi abaisse ses perspectives de marge de 12 à 6 % cad à hauteur... des marges DACIA -à son point mort bas-, humiliant sans doute mais pas tout à fait immérité !!!
Réponse de le 18/11/2013 à 14:18 :
Pauvre Godrev vous allez au devant de grandes désillusions!
a écrit le 15/11/2013 à 11:51 :
Comme PSA et les autres de vendent pas de voitures, ou trop peu, ils n'ont rien pour rappeler!
Elémentaire!
a écrit le 15/11/2013 à 11:49 :
C'est une excellent nouvelle pour POSA cette pépite française, n'oublions pas l'antériorité de la relation avec DONG FENG qui date de 20 ans, GM est un opportuniste comme toujours avec les américains, qui prennent, pillent, dépossèdent, une chance que ça n'aille pas plus loin avec eux qui d'ailleurs ferment tous les marchés où ils sont à PSA... DONG FENG est, je le redis, une très bonne nouvelle.
@absurde vous expliquerez aux propriétaires malheureux de BV auto DSG Volkswagen comment et pourquoi le soupçon qui court depuis des années n'est pas intervenu sous forme de rappel préventif en France et pourquoi donc ils se sont fait déshabiller du coût d'une réparation prohibitive, ils seront ravis de vous entendre... !!!
a écrit le 15/11/2013 à 11:01 :
De se feliciter de la qualité des produits de PSA et de mettre en avant la piètre qualité des produits du groupe VW (2 600 000 rappels).
Réponse de le 15/11/2013 à 11:07 :
ABSURDE. Toyota est le champion du monde des rappels à titre préventif et ses voitures sont les plus fiables. Certains constructeurs rappellent les véhicules au moindre soupçon, d'autres pas. C'est TOUT. Les rappels de Toyota ou VW ne veulent absolument pas dire que la qualité est moins bonne que chez PSA!
a écrit le 15/11/2013 à 10:40 :
le principe du capitalisme c'est de placer les capitaux là ou ça rapporte quel interet pour un chinois d'aider peugrot qui perd de l'argent sinon d'acquerir la technologie qui va lui permettre de concurrencer les autres constructeurs
a écrit le 15/11/2013 à 8:01 :
Tout plutôt que les américains qui sont des incompétents et des pillards. GM ne tardera pas à faire faillite, alors que le partenaire chinois sera solide. L'entrée de l’État au capital est une bonne chose, ce sera un bon moyen de protéger PSA.
Réponse de le 15/11/2013 à 9:26 :
Les chimois ne sont pas solide, leurs chiffres sont souvent faux, par contre GM a deja fait faillite
Réponse de le 15/11/2013 à 9:46 :
PSA est infiniment plus proche de la faillite que GM.
a écrit le 15/11/2013 à 7:33 :
Merde , merde , peugeot c'est au bas mot 100 000 emplois directs en france , le nombre d'emplois indirects est difficilement quantifiable , qu'attendent nos milliardaires francais pour sauver cette entreprise française ???? au lieu de dépenser des milliards pour acheter des oeuvres d'art qui deviendront inutiles lorsque ils se feront guillotiner par les creve la faim ??? français reveillez vous !!
Réponse de le 15/11/2013 à 8:59 :
+ 1000000 ! Nos industriels et financiers laissent une fois de plus échapper un fleuron, même s'il est en difficultés actuellement, de l'industrie française. Je suis contre les nationalisations, mais là on peut se poser la question. J'ajoute que je suis propriétaire satisfait de 2 Peugeot
Réponse de le 15/11/2013 à 9:50 :
Un investisseur investit là où il peut espérer des profits, pas dans une entreprise en perte! C'est le principe du capitalisme! Et comme tous les autres systèmes économico-opolitiques ont échoué!!! Vos commentaires bounours sont ridicules!
Réponse de le 15/11/2013 à 10:09 :
+10000. Les francais croient au Pere Noel a 90%
Réponse de le 15/11/2013 à 10:13 :
Un investisseur peut aussi investir dans une entreprise en perte d'en l'espoir de la redresser et de réaliser ainsi un très bon investissement. C'est censé rapporter plus mais c'est la contrepartie d'un risque beaucoup plus grand. Pour les commentaires bounours vous êtes champions.
Réponse de le 15/11/2013 à 10:23 :
Oui sauf qu'il arrive tres fréquemment que des entreprises en difficulté soient rachetées, restructurées et qui ensuite redeviennent bénéficiaires. donc....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :