Enel dément vouloir racheter les parts d'Acciona dans Endesa

La presse espagnole évoque une possible offre d'Enel sur les parts dans Endesa de son partenaire Acciona. Enel dément. Le montant d'une telle opération s'élèverait à une douzaine de milliards d'euros.

1 mn

Le quotidien espagnol a annoncé ce jeudi que la compagnie italienne d'électricité Enel aurait fait une offre à son partenaire, le groupe de BTP espagnol Acciona, pour lui reprendre pour 12 milliards d'euros ses parts dans le groupe énergétique hispanique Endesa que les deux firmes s'étaient partagés à 92%, l'ayant emporté face à l'allemand E.On. Selon un autre quotidien espagnol Cinco Dias, Enel a demandé à la banque espagnole Santander  de financer une éventuelle offre.

Enel a démenti cette information. Et Acciona a indiqué n'avoir reçu aucune offre d'Enel pour ses titres Endesa. Endesa et Santander n'ont fait aucun commentaire.


Cela pourrait n'être que partie remise. L'acquisition d'Endesa par les deux alliés prévoit en effet , via une option "put", qu'Acciona peut au bout de trois ans de vendre ses titres Endesa à Enel . Cette option est actuellement valorisée autour de 11 milliards d'euros, selon Enel. Or, les groupes de BTP espagnols, confrontés à la chute du marché immobilier ibérique et au ralentissement économique occidental, ont pour la plupart des problèmes financiers et cherchent des fonds en cédant des actifs.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.