Royaume-Uni : EDF et RWE/EON remportent les enchères pour 3 sites nucléaires

Le producteur d'énergie français EDF et ses concurrents allemands EON et RWE ont remporté mercredi des enchères très disputées, pour trois terrains destinés à accueillir de nouvelles centrales nucléaires au Royaume-Uni.

3 mn

Le producteur d'énergie français EDF et ses concurrents allemands EON et RWE ont remporté mercredi des enchères très disputées, pour trois terrains destinés à accueillir de nouvelles centrales nucléaires au Royaume-Uni.

EDF a remporté un terrain de 200 hectares situé à Bradwell, dans le sud-est de l'Angleterre, a précisé dans un communiqué l'Autorité de démantèlement nucléaire britannique (NDA), propriétaire des sites en question et organisatrice de cette vente aux enchères, confirmant ainsi une information donnée auparavant de source proche du dossier.

Les deux autres sites vendus par la NDA, situés à Wylfa, au Pays de Galles (et qui était codétenu par EDF), ainsi qu'à Oldbury, dans le sud-ouest de l'Angleterre, ont été remportés par des consortiums ad hoc créés par RWE et EON, a ajouté la NDA.

Cette vente aux enchères devrait rapporter au total jusqu'à 387 millions de livres, soit environ 434 millions d'euros, a précisé l'Autorité de démantèlement nucléaire.

Dans un communiqué transmis à l'AFP, EDF a confirmé le résultat de ces enchères, et confirmé qu'elle allait, en plus du terrain codétenu à Wylfa, revendre sans conditions un terrain situé à Dungeness ou à Heysham, "pour permettre à d'autres acteurs de prendre part au nouveau nucléaire en Grande-Bretagne", comme elle s'y était engagé auprès de Bruxelles.

En plus, EDF revendra le terrain de Bradwell à un concurrent "si les conditions sont réunies" pour qu'il remplisse son objectif de construire quatre réacteurs EPR au Royaume-Uni, a affirmé le champion français du nucléaire.

RWE et EON se sont quant à eux réjouis dans un communiqué commun d'avoir remporté deux des trois sites de la NDA, affirmant qu'ils comptaient "mener à bien la création d'une coentreprise solide, dont l'objectif sera de créer 6 gigawatts de capacité nucléaire au Royaume-Uni".

Ils comptent raccorder leur première centrale nucléaire au réseau d'électricité britannique "vers la fin de la prochaine décennie".

Un peu plus tôt, le consortium formé par le groupe français GDF Suez, l'espagnol Iberdrola et le britannique Scottish and Southern Energy (SSE), avait annoncé avoir abandonné cette vente aux enchères, "pour des raisons techniques, économiques et financières".

Selon le Financial Times, les trois alliés ont jeté l'éponge en raison des prix énormes atteints par les terrains de la NDA lors de la phase finale des enchères.

Le gouvernement britannique a présélectionné en tout onze sites pour abriter la nouvelle génération de centrales nucléaires dont il souhaite la construction. Les trois mis en vente par la NDA en faisaient partie. Elle doit encore en vendre un quatrième, situé à Sellafield.

EDF Energy, filiale britannique d'EDF, avait pris une longueur d'avance dans la course à la relance de l'énergie nucléaire au Royaume-Uni, en s'emparant l'an dernier de l'opérateur nucléaire local British Energy pour quinze milliards d'euros.

En plus du site de Bradwell, qu'il vient de remporter, EDF possède ainsi déjà cinq des onze sites préselectionnés.

Les terrains restants appartiennent à RWE et EON.

En revanche, le consortium Iberdrola/GDF Suez/SSE ne possède pour l'instant aucun terrain adéquat, et il devrait retenter sa chance en essayant d'acquérir le ou les prochains terrains qu'EDF revendra, et celui de la NDA à Sellafield.

Une fois les sites définitivement choisis, les opérateurs candidats à la construction de nouvelles centrales au Royaume-Uni devront soumettre leurs projets de réacteurs proprement dits, qui feront l'objet d'un processus d'autorisation distinct.

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.