Premières grosses coupures d'électricité en France

Selon le Réseau de Transport d'électricité (RTE), pas moins de deux millions de personnes ont été privées d'électricité dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Cette coupure est liée à un accident qui a obligé RTE à couper l'électricité pour éviter "un black-out complet".

2 mn

(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le Réseau de Transport d'électricité (RTE) avait déjà annoncé de possibles coupures d'électricité avec la vague de grand froid qui s'est abattue sur la France. Il ne s'agit plus désormais de menaces puisque qu'une première grande coupure a touché ce lundi la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA).

Selon RTE, pas moins de deux millions de personnes ont été privées d'électricité dans la région, soit 30% de la population. Le centre-ville et d'autres quartiers de Marseille, déjà concernée par une grève dans les TER et le tramway, ainsi que des quartiers de Nice, ont été touchés.

Dans un communiqué, la société explique qu' "un incident technique dans le poste électrique 400.000 volts de Tavel (Gard), doublé d'une forte consommation liée à la vague de froid, a conduit les opérateurs de RTE à mettre en œuvre un délestage volontaire et maîtrisé, afin d'éviter un "black-out" complet de l'ensemble de la région. La mobilisation immédiate des équipes de RTE a permis de rétablir l'ensemble de l'alimentation électrique à 15h30".

Tensions sur le réseau électrique

La société "présente ses excuses auprès de tous pour la gène occasionnée" et rappelle "les gestes simples de maîtrise de la consommation d'électricité : éteindre la lumière et moduler la température dans les pièces inoccupées chauffées à l'électricité, fermer les volets la nuit, utiliser les appareils électroménagers après 20h (lave-linge, lave-vaisselle, sèche-linge. . .), éteindre les appareils en veille, etc…"

Le gestionnaire du réseau d'électricité avait déjà fait le point la semaine dernière sur les conditions critiques pour l'électricité cet hiver. La France est en effet obliger d'importer de l'électricité à des niveaux record pour faire face au pic de consommation.

Or, ce phénomène provoque d'importantes tensions en matière de réseau électrique avec des risques majeurs de coupure, notamment en Bretagne, au bout de la chaîne d'approvisionnement. Le nouveau patron d'EDF, Henri Proglio, et celui de RTE, Dominique Maillard, s'exprimaient sur le sujet mercredi 16 décembre à l'Assemblée nationale dans le cadre d'une audition intitulée "La France manquera-t-elle d' électricité cet hiver?".

A cette occasion, Philippe Guillard, directeur adjoint en charge de l'Energie de la Direction générale de l'Energie et du Climat (DGEC) avait alors indiqué ne pas s'attendre à une crise grave en la matière : "je ne pense pas qu'on va vers des coupures très graves, très longues comme on a pu en connaître pendant les périodes de tempête. Ce seront des coupures de quelques heures qui feront plus de mal à l'amour propre de quelques industriels qu'au confort de leurs clients".

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.