Risque de pénurie de courant en Europe cet hiver en cas de grand froid

 |   |  413  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Si le parc électrique français est en meilleure posture que l'an dernier pour passer les pointes de consommation hivernale, l'Europe est globalement dans une situation plus tendue, selon RTE, le gestionnaire du réseau haute tension français.

L?arrêt de deux des sept réacteurs belges, immobilisés cet été en raison de la découverte de micro-fissures sur les cuves, ajouté à la fermeture l?an dernier de 8 réacteurs allemand met l?Europe de l?électricité sous tension. C?est le constat fait par les gestionnaires de réseaux européens qui doivent rendre leur étude définitive sur le passage de l?hiver fin novembre. « D?ores et déjà, il apparaît que la situation pourrait être tendue en cas de conjonction d?aléas défavorables dans plusieurs pays. Si l?Allemagne présente une situation analogue à celle de l ?hiver dernier, la Belgique a d?ores et déjà annoncé qu?elle devrait être en situation d?import marquée », affirme RTE, le gestionnaire français.

Pas d'importations nécessaires en cas d'hiver "normal"
En France, en revanche, l?hiver électrique s?annonce sous de meilleurs auspices que l?an dernier. Une consommation d?électricité stable face à des moyens de production en hausse (meilleure disponibilité prévisionnelle du parc nucléaire en novembre et décembre, et nouvelles centrales éoliennes et à gaz) donne à la France de meilleures marges de sécurité. Dans les scénarios de RTE, en cas de températures conformes aux moyennes saisonnières, les importations ne seront pas nécessaires, ni pour passer la pointe du matin ni celle du soir (liée en grande partie au chauffage électrique).

Une pointe de 102.100 mégawatts le 8 février 2012 à 19h
En revanche, le tableau changerait en cas d?hiver très rigoureux (- 6°C à -8°C sous la moyenne).En février 2012, un record de froid sur vingt ans a été enregistré, ce qui avait entraîné un record absolu de consommation de 102.100 mégawatts le 8 février à 19h. Dans ce cas, il faudra importer, jusqu?à 5.400 MW, prévoit RTE. « Ce niveau reste toutefois compatible avec les capacités d?interconnexions électriques avec nos voisins, capacités comprises entre 7.200 et 10.000 MW selon les conditions », explique Dominique Maillard, président de RTE.

Une baisse de 1°C exige 2.300 MW de plus
Si la France est très électriquement sensible au froid à cause du chauffage électrique (1°C de moins exige 2.300 MW de capacité supplémentaire, soit 2,5% de la pointe de consommation hivernale), certains de nos voisins européens, eux, peuvent disposer au même moment de capacités excédentaires d?électricité mais se trouver à court de gaz. Selon les modes de chauffage utilisés.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2012 à 4:26 :
Meuhhh non! Avec l'éolien offshore et le solaire on passera l'hiver sans problème. D'ailleurs l'état vient de lancer plusieurs appels à contribution de médecins et spécialistes de domotique pour s'assurer que la bonne température en intérieur ne doit pas dépasser 14 en hiver. Eh oui, les chocs thermiques sont plus redoutables qu'on ne l'avait envisagé jusqu'à présent! Ah on vient de m'annoncer qu'une équipe du CNRS venait de confirmer les bienfaits du claquage de dents: il favoriserait les défenses immunitaires, guérirait de la goutte et calmerait les belles-mères acariâtres... ;-)
a écrit le 08/11/2012 à 20:46 :
Pas de souci pour cet hiver, je le pressens très doux!.
Réponse de le 09/11/2012 à 1:31 :
Il est prévu comme normal en Europe mais avec des pointes de froid, notamment en février. Les Etats-Unis eux vont avoir beaucoup de neige en quantités supérieures aux normales dans plusieurs états.
Réponse de le 09/11/2012 à 1:31 :
Il est prévu comme normal en Europe mais avec des pointes de froid, notamment en février. Les Etats-Unis eux vont avoir beaucoup de neige en quantités supérieures aux normales dans plusieurs états.
a écrit le 08/11/2012 à 20:44 :
La prochaine guerre mondiale sera celle de l'énergie, raréfaction de l'énergie, des matières premières, de la nourriture, de l'eau potable, de la surpopulation humaine du globe, en bref, nous sommes mal barrés!.
Réponse de le 08/11/2012 à 21:05 :
Vous voulez dire surpopulation d écolos? En tout cas en france çame fait rire : on est gavé de gaz de schiste et de petrole au large de la guyanne..et d eau potable aussi
Réponse de le 08/11/2012 à 21:34 :
Un peu de sérieux à l'image de ce journal qu'est "la tribune"! La Guyane subit la pollution au MERCURE que les orpailleurs utilisent à foison ! Quant à l'eau potable , souhaitez quelle le reste longtemps car le bon état écologique de l'eau , c'est pas pour demain ! Habitant dans le Nord de la France INTERDICTION de consommer les poissons d'eau douce ! (motif : pollution au PCB) , consommation d'eau potable aux nourissons et femmes enceintes DECONSEILLEE suite pollution aux IONS PERCHLORATE ! ( motifs : effets de la 1ere guerre mondiale et AGRICULTURE INTENSIVE !) Alors le REALISME, C'EST MAINTENANT ?
Réponse de le 08/11/2012 à 21:48 :
@ BIOMAN: Le pétrole guyanais n'est pas pollué par le mercure, il est à 5000m de profondeur et à 200 km des cotes !
Réponse de le 21/11/2012 à 6:13 :
Le mercure est utilisé par les orpailleurs pour extaire l'or, rien à voir avec le petrole...
a écrit le 08/11/2012 à 19:15 :
Au lieu de parler d'investissement dans l'isolation, dans d'autres énergies ou autres dans un moment où on est déjà surrendeté, on ferait bien de commencer par utiliser de manière responsable notre énergie.

C'est pour ça qu'ils augmentent les prixs, c'est le seul moyen d'obliger les français à réfléchir.
Réponse de le 09/11/2012 à 9:37 :
Et pour être responsable isole tes fenetre et portes tu consommera moins et sera moins endetté en plus!!
Réponse de le 09/11/2012 à 13:52 :
c'est clair que consommation d'energie et isolation sont liées. Il y a vraiment des commentaire stupides. Il est clair egalement qu'il faut diversifier nos sources d'energie; il n'est jamais bon de mettre tous les oeufs dans le meme panier. Et quelle stupidité de se chauffer a l'electrique, le rendement est des plus mauvais
a écrit le 08/11/2012 à 18:58 :
il faut augmenter les tarifs gdf.le cours de l'action se traine
Réponse de le 23/08/2014 à 16:12 :
Le changement c est pas maintenant : un couac par jour par ministre ou ex ministre ..la soupe est décidément trop bonne
Réponse de le 24/08/2014 à 0:46 :
Mr Montebourg a déjà montré son saprophytisme ideologique et son incompétence notamment dans l'affaire Alstom. Espérons que l'automne ne reserve pas de nouveaux de ses mefaits dont il serait juste qu' il paye le prix lui-même.
.
a écrit le 08/11/2012 à 18:37 :
Le constat donné pour une partie du bouquet énergétique Européen est mitigé .Je dirai qu'il est digne d'une réponse de ... Normand ! En faisant simple, si l'hiver n'est pas rigoureux ça passera, dans le cas contraire ça cassera (= délestages).Concernant la France qui se targue d'être "indépendante" grâce au nucléaire (il n'y a plus de combustible uranium en France donc on IMPORTE ce minerais du ... NIGER majoritairement).Il convient de rappeler que les deux premiers postes de consommation d'électricité sont LE CHAUFFAGE et l'EAU CHAUDE SANITAIRE.Ils représentent à eux deux quasiment LA MOITIE de notre consommation d'électricité nationale !!! D'un point de vue strictement PHYSIQUE nous sommes face à un quasi SCANDALE ÉNERGÉTIQUE ! La raison réside dans le piètre rendement de nos réacteurs : 30% (l'essentiel de l'énergie produite finie dans l'atmosphère et dans l'eau de mer ou des fleuves !).L'autre raison est la DÉPERDITION constatée en ligne (jusqu'à 10% !) en raison de l'éloignement des sites de production.En ces temps de crises , il y a URGENCE à changer ce paysage au risque de SUBIR des coupures d'ici quelques années et une FLAMBÉE des prix .Rappelons que les tarifs d'électricité sont encore réglementés en France mais avec une perspective de hausses (amélioration du niveau de sécurité des installations suite à la catastrophe de FUKUSHIMA le 11 mars 2011 et démantèlements à venir avec beaucoup d'interrogations quant aux coûts !) Le CHAUFFAGE ELECTRIQUE DOIT ÊTRE BANNI et être remplacé par des systèmes énergétiques plus performants (pompes à chaleur, biomasse, solaire) et surtout un plan MARSHALL à lancer destiné à isoler nos logements qui datent majoritairement d'avant le 1er choc pétrolier de 1973.Cela permettra de lancer un grand programme national source de TRAVAIL (le NEW DEAL façon ROOSEVELT ?) et une balance commerciale améliorée.(-70 MILLIARDS ? en 2011 avec pour première cause la flambée des prix du pétrole et du gaz).Alors la troisième révolution INDUSTRIELLE et surtout ÉNERGÉTIQUE c'est maintenant ?
Réponse de le 08/11/2012 à 19:11 :
"Le CHAUFFAGE ELECTRIQUE DOIT ÊTRE BANNI": vous voulez mettre tous les salariés/retraités d'EDF à la rue avec manifestations/grèves ?
Réponse de le 08/11/2012 à 20:41 :
Monsieur le retraité EDF qui avait la chance de payer un tarif électricité dérisoire (que je ne jalouse pas car je compense personnellement par des économies d'énergie extrêmement efficaces) que croyez vous voir croître de plus en plus : LA PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE ! Près de 10% de précaires énergétiques en France avec pourtant un tarif d'électricité réglementé ! Plutôt que d'aider sans fin des gens à boucler leurs factures d'énergies AIDONS LES A MOINS CONSOMMER ! Hier mercredi reportage "maison FRANCE 5" une réalisation faite avec une isolation PAILLE et un budget CHAUFFAGE ANNUEL de ... 190? (poêle à granulets).Le gâchis énergétique ne peut constituer un moteur économique VIABLE car source d'INJUSTICES !
Réponse de le 08/11/2012 à 21:35 :
@ BIOMAN: vous avez trouvé un autre moyen pour transporter l'électricité, ou une nouvelle loi d'Ohm ?
Réponse de le 09/11/2012 à 12:04 :
@BIOMAN, à votre avis, à quoi est due la pénurie électrique européenne et l'augmentation des prix? A la baisse du nucléaire (et à l'arrêt POUR L'INSTANT de nouvelles constructions) et à l'augmentation du renouvelable, c'est une catastrophe d'aller en ce sens. Moins consommer, avec toutes les nouvelles technologies électrques qui existent, même si elles consomment moins, il y en a de plus en plus, c'est donc presqu'impossible de moins consommer. Ou seulement le chauffage, mais avec une meilleure isolation (mais une majorité de personne préfèrent payer un chauffage électrique bon marché qu'une isolation qui sera plus chère.)
Réponse de le 09/11/2012 à 13:59 :
bravo. Consommer toujours plus, nouriture ou l'on jette 50 % de ce que l'on produit, electricité, etc... Etes vous au courant que notre société actuelle consomme 30 % en plus de resources que ce que la terre peu produire ? Croyer vous que nous allons avoir du petrole, du gaz et de l'uranium pour l'eternité. Pour vous l'eternité se resume à votre vie.
Stupidité humaine !
Réponse de le 11/11/2012 à 20:15 :
Le nucléaire est une énergie quasi inépuisable. Désolé de vous décevoir, mais la fusion nucléaire, qui prendra le relais de la fission en 2050 environ, fonctionnera à l'aide de l'hydrogène et de ses isotopes (deutérium et tritium) qui sont en quantité énormes sur Terre. Le Soleil lui même est un géant réacteur thermonucléaire. L'uranium ne sera plus forcément là en 2050 (même s'il nous aide à subsisiter jusque là, sans compter la mise en service de réacteurs moins consommant comme le RNR), mais le nucléaire, si.
Je suis contre le gaz et le pétrole qui polluent, mais pour les énergies d'avenir et intelligentes telles que les deux sortes de nucléaires. Que proposez-vous comme alternative moins coûteuse (donc on peut d'ores-et-déjà enlever les énergies renouvelables), puisque vous avez l'air de vous y connaître en consommation d'énergie.
a écrit le 08/11/2012 à 17:27 :
Traduction : Hollande veut augmenter encore le prix de l'énergie comme instrument d'état et d'inflation. Pas nouveau. Les anglais ont déjà laissé filer l'inflation et aux USA un certain Woodvorth qui prône cette manière de sortie est de plus en plus écouté. Une nouvelle bulle en perspective, plus de chômage avec certitude.
a écrit le 08/11/2012 à 17:24 :
Il faut isoler, isoler, isoler............

Pour l'année 2007, le chauffage (donc l'eau sanitaire) a représenté 29% de l'énergie finale consommée en France soit 52 millions de TEP sur un total de 176 millions de TEP ( tonne d'équivalent pétrole).

C'est plus que les voitures et les camions réunis (38 millions de TEP). (En 2008, selon l'ADEME, les voitures ont consommées 22,5 millions de TEP, les camions et les utilitaires légers ont consommés 15,5 millions de TEP).

Si les bâtiments basse consommation (BBC) et les chaudières biomasses avaient été généralisés après 1973 (le premier choc pétrolier), nous n'en serions pas là.
Réponse de le 08/11/2012 à 17:50 :
Vous travaillez chez Saint Gobain ?
Réponse de le 08/11/2012 à 18:23 :
Il a plutôt raison quand même :)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :