Henri Proglio n'est pas le mieux payé chez EDF... et de loin

Le patron d'EDF avait vu son traitement réduit par quatre après l'arrivée de la gauche au pouvoir en mai 2012, conformément à la promesse de François Hollande de réduire les salaires des patrons. Elargir le périmètre d'application à tous les hauts salaires des entreprises publiques auraient provoqué un important imbroglio juridique.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La promesse de limiter les salaires des patrons est-elle à reléguer au rang des promesses à portée extrêmement symbolique? Le cas d'Henri Proglio, PDG d'EDF, pourrait en être l'illustration. Mercredi, alors qu'il est auditionné par la Commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, Henri Proglio est subtilement présenté par François Brottes, président de la dite Commission : "le président d'EDF, dont on dit qu'il est le 330e salaire de l'entreprise désormais". Le député PS a poursuivi: "j'ai regardé le montant qu'il touche, ça veut donc dire effectivement sûrement aussi des coûts internes sur lesquels il faut retravailler mais c'est sûrement marginal", d'après les propos relevés par le Lab d'Europe 1.

Les "sacrifices" d'Henri Proglio

Il faut dire qu'Henri Proglio a payé très cher la mesure lancée par le gouvernement dès son arrivée au pouvoir en mai 2012. D'après la promesse de François Hollande, les patrons ne peuvent gagner plus de 20 fois le plus petit salaire de l'entreprise. Une règle immédiatement appliquée aux patrons d'entreprises publiques - le gouvernement a récemment fait savoir qu'il renonçait à sa généralisation à la sphère privée. Du coup, Henri Proglio a vu son salaire divisé par quatre. Son traitement est ainsi passé de 1,6 million d'euros par an en 2011 à 484.000 euros en 2012. Pour mémoire, il avait déjà consenti à un lourd "sacrifice" en quittant la présidence de Veolia et son salaire annuel de 2 millions d'euros.

Imbroglio juridique

A l'époque de la mise en place de la promesse de François Hollande, la question de son périmètre d'application s'était posée : faut-il baisser tous les hauts salaires ? Mais très vite est apparu l'écueil d'un impossible imbroglio juridique qu'aurait nécessité la renégociation de dizaines - voire de centaines en l'occurence - de contrats de travail, avec le risque de verser des indemnités, sans parler du risque de désorganisation des exécutifs des entreprises publiques.

En 1990 déjà...

En réalité, il n'est pas rare que les PDG des entreprises publiques françaises soient moins bien payés que certains de leurs cadres supérieurs notamment ceux de filiales étrangères. Un vieux débat que voilà. Déjà au début des années 1990, Bernard Attali, patron d'Air France, avait expliqué qu'il n'était que le 350e salaire de la compagnie aérienne. Il répondait ainsi à un mouvement social, en expliquant que de nombreux pilotes de la compagnie touchaient des émoluments bien supérieurs. Mais à l'époque,  les salaires des grands patrons français n'avaient pas encore flambé...

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 09/06/2013 à 12:51
Signaler
Bonjour, bien il n'est pas le mieux payer cher EDF...., mais bon ils y a trops de gros salaire, trops de pase droits, combien d'action EDF lors de sont départ? Combien de stok opion? Ensuite le CE ( comité d'emtreprise ) est le plus riche de France, ...

le 30/07/2013 à 10:40
Signaler
je pense que tu amalgame beaucoup de choses et qu'avant de balancer beaucoup d'informations sans en verifié la véracité, il serait mieux que tu te cultive sur le sujet !!!!

le 01/06/2014 à 12:24
Signaler
Avec deux fautes par mot, tu aurais besoin d'une bonne correction. Voilà ui ne pouvait tomber mieux, puisque je suis correcteur au chomage.

à écrit le 07/06/2013 à 15:21
Signaler
mesdames et messieurs les journalistes, pourquoi ne parlez-vous pas de la promesse présidentielle de réduire son salaire et celui des ministres de 30%... annoncée en fanfare, cette mesure ayant été déclarée inconstitutionnelle doit être validée par n...

à écrit le 07/06/2013 à 14:09
Signaler
Très bien , cela prouve qu'un bon patron n'est rien sans des équipiers de haute qualité et que, comme nous l'expliquent les grands patrons, le talent se paie au prix fort . Juste retour des choses.........

à écrit le 07/06/2013 à 11:08
Signaler
j'en pleure ! divisez mon salaire par quatre , je quitte mon employeur, je n'aurais pas de peine à trouver mieux, mais lui! il reste ! c'est donc qu'il est peut être encore trop payé à ce prix.

le 07/06/2013 à 15:20
Signaler
La différence entre vous et lui, c'est son salaire sans commune mesure avec le votre. Pour ma part, cela ne me dérangerai pas que l'on divise mon salaire par 4, si cela le ramenait à 450 000? !

à écrit le 07/06/2013 à 11:04
Signaler
cela veut surtout dire que le plus petit salaire est de 2016 euros par mois soit environ 1500 euros net. pas trop mal pour le plus petit salaire ...

le 07/06/2013 à 11:35
Signaler
Le plus petit salaire chez EDf est 1514? brut par mois.

le 07/06/2013 à 12:34
Signaler
avec concours a l'entrée !

à écrit le 06/06/2013 à 19:39
Signaler
...au dessus de 484.000 euros? Diable, ça vaudrait le coup de connaître leurs métiers!

à écrit le 06/06/2013 à 19:28
Signaler
Nicolas DUFOURCQ, Enarque et grand commis de l'état : 450000 euros annuels pour présider la BPI, banque publique d'investissement, chargée notamment de financer les entreprises qui éprouvent des difficultés auprès des banques commerciales: A Rire.......

le 07/06/2013 à 8:14
Signaler
promotion voltaire lui aussi?

à écrit le 06/06/2013 à 18:39
Signaler
C'est un peu le problème de C Ghosn qui pour sa responsabilité chez Renault est en gros 10 fois moins payé que pour sa direction de Nissan ! Ça ne choque personne ?... On en a toujours pour son argent...

à écrit le 06/06/2013 à 18:35
Signaler
Et pendant ce temps-là, personne ne s?aperçoit que le gouvernement français avec 38 ministres entourés de nombreux conseillés et secrétaires, est de loin LE PLUS CHER depuis longtemps !...

le 07/06/2013 à 9:34
Signaler
Vu la qualité des "ministres", le RMI serait encore généreux pour beaucoup d'entre eux !

le 07/06/2013 à 12:37
Signaler
ce que je vois c'est quatre présidents a payer avec tout ce qui va avec pour un seul qui bosse, et çà ne les gène pas ! ce que je vois aussi c'est plus de 500 députés a payer avec tout ce qui va avec, avantages, staf, retraites .... alors que un par ...

à écrit le 06/06/2013 à 18:28
Signaler
Article creux : il se fait payer 400 k comme administrateur d'EDISON. Renseignez-vous !

le 16/08/2013 à 17:47
Signaler
Erreur: le salaire annuel chez Edison est de 1M euro. Et Edison c'est une entreprise controlée par EDF ..... Proglio... Imbroglio... Le pauvre...

à écrit le 06/06/2013 à 18:21
Signaler
Beaucoup de dirigeants se paient beaucoup trop depuis les années 80. L'écart entre les plus bas et plus hauts salaires ne devraient pas être de plus de 20. L'écart de richesses s'accroît dans le monde et est source d'instabilités comme on le voit par...

le 07/06/2013 à 8:18
Signaler
A moins que ce ne soit l'inverse: l'instabilité qui favorise les écarts de richesse?

le 30/07/2013 à 10:33
Signaler
la mondialisation a fait diminuer les écarts de richesse entre les pays, mais a augmenté et continue de le faire, les écarts de richesse à l?intérieur des pays....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.