Gaz : la Russie ouvre à nouveau les vannes vers l'Ukraine

 |   |  373  mots
S'exprimant à Kiev, le Premier ministre ukrainien a déclaré que l'UE avait accepté de se porter garante auprès de Kiev du fait que la Russie allait bien respecter l'accord.
S'exprimant à Kiev, le Premier ministre ukrainien a déclaré que l'UE avait accepté de se porter garante auprès de Kiev du fait que la Russie allait bien respecter l'accord. (Crédits : reuters.com)
L'Ukraine, la Russie et l'Union européenne (UE) ont signé jeudi soir à Bruxelles un accord garantissant les livraisons de gaz russe à l'Ukraine durant l'hiver, après quatre mois d'interruption due aux tensions politiques entre Kiev et Moscou.

Une "première lueur" d'apaisement, selon le commissaire européen à l'Energie, Günther Oettinger, qui a fait office de médiateur dans ces discussions. L'accord conclu jeudi soir serait un pas non négligeable selon la diplomatie européenne vers une détente des relations entre l'Ukraine et la Russie.

L'Europe rassurée

Surtout, il n'y aurait "désormais plus aucune raison pour que les peuples en Europe aient froid cet hiver", s'est réjoui José Manuel Barroso, qui a assisté à la signature de l'accord à la veille de son départ de la présidence de la Commission européenne.

La suspension des livraisons de gaz russe à l'Ukraine, par laquelle transite aussi une partie du gaz russe destiné à certains pays de l'UE, n'a eu guère d'effets concrets depuis juin mais l'approche de l'hiver et la baisse des températures ont rendu une entente plus urgente.

L'UE se porte garante de l'accord

S'exprimant à Kiev, le Premier ministre ukrainien a déclaré que l'UE avait accepté de se porter garante auprès de Kiev du fait que la Russie allait bien respecter l'accord qui court jusqu'en mars 2015, notamment en ce qui concerne les tarifs.

Arseni Iatseniouk a également précisé que l'Ukraine allait payer 378 dollars le millier de mètres cubes de gaz russe jusque fin 2014 puis 365 dollars au cours du premier trimestre 2015.

Régler les dettes

Il a ajouté que Kiev était prête à régler immédiatement toutes ses dettes à l'égard du groupe russe Gazprom dès la signature. Une somme de 1,45 milliard de dollars sera ainsi versée sans délai puis une autre de 1,65 milliard d'ici la fin de l'année, a-t-il détaillé. Néanmoins, le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a souligné que l'Ukraine devrait à présent payer les livraisons de gaz russe à l'avance

La conclusion d'un accord sur la livraison de gaz russe à Kiev est une bonne nouvelle pour l'Ukraine, qui dépend de cette source d'énergie, à l'approche de l'hiver. Moscou y trouve également son compte alors que l'économie russe pâtit de la baisse des prix du pétrole et des sanctions économiques imposées par les Etats-Unis et l'Europe, qui l'accusent de soutenir l'agitation séparatiste pro-russe dans l'est de l'Ukraine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/11/2014 à 14:35 :
…. jusqu'à seulement le 31 décembre 2015. A partir du 1er janvier 2015 si Kiev veut du gaz russe alors il doit le payer d'avance. C'est de l'information à 100%. (Orwell)
a écrit le 01/11/2014 à 12:53 :
Aujourd'hui, le 1er novembre, la "maison Ukraine" est en fête, ouhlala ! Les autorités ukrainiennes qualifient ce jour d'historique.L'accord d'association avec l'UE entre en vigueur le 1er novembre. Le vodka va couler à flot, ainsi que les missiles et les cocktails molotov. Ouhlala, réjouissons-nous !!

Plus sérieusement, les économistes qui pensent d'une façon plus adéquate tentent de comprendre comment protéger le pays contre un défaut de paiement et quand interviendra la faillite : l'année prochaine…. ou avant Noël ?

Qu'attend l'Ukraine avant son entrée dans le « paradis européen » ?
Réponse de le 01/11/2014 à 20:08 :
Le "paradis" en récession ?
Réponse de le 03/11/2014 à 15:42 :
Vous voulez savoir quand l'Ukraine fera partie de l'Union Européenne, je vous le dis : le 38 décembre 3056 à 9h de l'après-midi. Détrompez-vous, il est grand-temps quoi ! (McCain)
a écrit le 31/10/2014 à 15:06 :
l'Ukraine me va pas se gêner pour envoyer la facture à l'UE.... sinon elle va continuer à siphonner le gazoduc...
a écrit le 31/10/2014 à 13:51 :
la gabegie va pouvoir continuer en Ukraine avec l'argent du contribuable européen......
les USA mettent le foutoir et font payer l'UE.
quittons cette UE de lavettes et vite avant que nous soyons tous ruinés....
a écrit le 31/10/2014 à 12:30 :
Une question cependant persiste et signe : les réserves de gaz en Ukraine sont insuffisantes pour l'hiver. Les réservoirs souterrains de l'Ukraine ne contiennent actuellement qu'environ 11 milliards de mètres cubes de gaz, alors que le pays a besoin de 18 milliards de mètres cubes pour passer l'hiver. En plus, l'auteur de l'article a commis une grave imprécision en disant que cet accord "garantissait les livraisons de gaz russe à l'Ukraine durant l'hiver." Non, monsieur, cet accord prévoit la livraison de gaz russe à 378 dollars les mille mètres cubes (donc une réduction de 100 dollars du tarif normal) uniquement pendant deux mois, novembre et décembre 2014.

A partir de janvier 2015 ce sera une autre paire de manches. Cependant rien ne filtre de cet accord en ce qui concerne la suite des paiements à Gazprom : selon l'UE, le garant le cas d'un non-paiement à partir de janvier c'est l'oligarque Poroshenko et son aide financière. Cependant, le putschiste Yatsenyik évoque (et de forme pas claire) d'autres scénarios, il parle "de l'évolution de la situation à l'est du pays, d'autres aides, etc". Une autre question revient sur scène : qui paiera le gaz pour l'Ukraine à partir du 1er janvier 2015 ?
Réponse de le 31/10/2014 à 14:54 :
C'est dingue, aujourd'hui aucun journaliste ne sait faire son travail. Chaque journal pompe l'autre sans aucun contrôle des informations. Heureusement que il existe des lecteurs avisés comme vous et d'autres. Messieurs les journalistes, on se met au boulot ?
Réponse de le 01/11/2014 à 10:35 :
@ E. S. Blofeld : La junte de Kiev, mise en place par les Occidentaux, annonce ne pas avoir les sous pour payer la dette du pays envers la Russie pour l'approvisionnement de gaz. Cependant, selon selon le vice-ministre ukrainien de la Défense Piotr Mekhed, l'armée ukrainienne a acheté des matériels pour 11,5 millions de dollars et a réparé près de 14.500 matériels de guerre !! il est clair que la tricherie est de rigueur dans ce gouvernement putschiste soutenu par les occidentaux et l'OTAN. Ils n'ont pas les sous pour payer du gaz russe pour sa population mais par contre pour acheter des armes ils en ont !!! qui paie pour cela ? les US ? l'UE ? le contribuable français ?….
a écrit le 31/10/2014 à 11:50 :
la gabegie va pouvoir continuer en Ukraine avec l'argent du contribuable européen......
les USA mettent le foutoir et font payer l'UE.
quittons cette UE de lavettes et vite avant que nous soyons tous ruinés....
Réponse de le 31/10/2014 à 16:09 :
blablabla, l'europe c'est des mechants, l'europe va nous ruiner, blablabla... et les arguments dans tout ca!
a écrit le 31/10/2014 à 11:23 :
L'Europe se porte garante, d'accord, mais sous une condition fort importante: Angela Merkel a déclaré que "si l'Europe doit elle-même souffrir de l'absence d'un accord entre la Russie et l'Ukraine, alors l'Ukraine restera sans fournitures réversives – parce que l'Europe elle-même a besoin de tout ce gaz". Une manière de forcer Kiev à rester en paix avec Moscou ou alors que les Ukies achètent du gaz de schiste américain… à 500 dollars (le megalitres cubes).
a écrit le 31/10/2014 à 10:03 :
l'union européenne va payer le gaz consommé par l'Ukraine .
Réponse de le 31/10/2014 à 11:25 :
Bien sûr, nous sommes riches, très riches, on jète de l'argent par la fenêtre…. et dès qu'il s'agit de procurer un hiver chaud à des néonazis et à des casseurs, assassins, encore plus facile de faire de dons.
a écrit le 31/10/2014 à 9:05 :
Donc l'Union Européenne se porte garante des paiements et des dettes de Kiev alors même que l'Allemagne interdit à la BCE d'assurer une quelconque forme de mutualisation des dettes des pays membres de l'euro et d'être leur garant ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :