Total va tailler massivement dans ses dépenses en 2015

 |   |  214  mots
Deux raffineries sur sur les cinq que compte le groupe en France perdent de l'argent, explique le PDG.
Deux raffineries sur sur les cinq que compte le groupe en France perdent de l'argent, explique le PDG. (Crédits : Reuters)
Le géant pétrolier français va réduire ses dépenses d'exploration de 30%, a annoncé Patrick Pouyanné, PDG du groupe, dans un entretien au Monde. Il prévoit également de restructurer ses sites français, mais sans suppressions de postes.

Total est fortement affecté par la récente chute des prix du baril de pétrole. Le géant pétrolier français va réduire ses investissements "de 10% en 2015", a indiqué Patrick Pouyanné, le PDG du groupe, dans un entretien au journal Le Monde du vendredi 30 janvier. Il a précisé qu'en 2014, ceux-ci atteignaient "26 milliards d'euros".

En outre, le groupe va réduire ses dépenses d'exploration de 30% cette année. En 2013 et 2014, elles grimpaient à "2,8 milliards d'euros". Il espère également faire de nouvelles économies grâce à "la renégociation des contrats avec nos fournisseurs, car quand le pétrole baisse le prix des services et des équipements baissent ".

"Tous les salariés de Total resteront les employés de Total"

Deux raffineries sur les cinq que le groupe compte en France "perdent de l'argent, dont une très lourdement", explique par ailleurs le PDG au quotidien. La société prévoit donc de restructurer ses sites français et fera des annonces "au printemps".

Mais Patrick Pouyanné a pris deux engagements: "Je ne fermerai aucun site industriel en France et tous les salariés de Total resteront les employés de Total.".

En novembre 2014, le groupe pétrolier assurait avoir les ressources financières pour supporter la chute du cours du baril.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2015 à 21:27 :
Belle boite, je la quitte en octobre, juteux, gros dividendes, snif..
a écrit le 30/01/2015 à 18:16 :
29-01-15, Total obtient 10% d'une énorme concession pétrolière à Abou Dhabi, pour une durée de 40 ans.
Cette concession regroupe les quinze principaux gisements de pétrole terrestres d'Abou Dhabi, et représente plus de la moitié de la production d'or noir des Emirats arabes unis. cette concession devrait générer une production d'environ 1,6 million de barils par jour en 2015, l'objectif étant de la porter à 1,8 million de barils par jour. Total, première compagnie étrangère sélectionnée pour le renouvellement de cette concession en attendant les autres
a écrit le 30/01/2015 à 14:14 :
SANS LA DEMANDE AMERICAINE TOTAL VAS PERDRE GROS ?IL EST TEMPT QU ILS SE RECICLE DANS LES NOUVELLES ENERGIES QUI ONT ELLES DE L AVENIR??// HUMOUR// CHEZ NOUS ONT DIT QUAND IL N Y A PLUS DE GRIVES ONT MANGE DES MERLES???
Réponse de le 30/01/2015 à 15:25 :
Incroyable le nombre de fautes d'orthographe. J'en compte au moins 7. Faites attention.
Merci
a écrit le 30/01/2015 à 11:29 :
Si le pétrole reste bas longtemps , il reverra sa copie. La il cherche à ménager les esprits.
Ce n' est pas d' hier que le raffinage en France rapporte peu .....
Réponse de le 30/01/2015 à 14:28 :
Sans oublier que la France produit plus d'essence qu'elle n'en consomme. Accélère la transition du diesel vers l'essence sera bon pour les raffinerie françaises

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :