Climat : la résolution de Total ne fait pas l’unanimité chez les investisseurs

La société de gestion Meeschaert,le gestionnaire de fonds OFI Asset Management et l'Ircantec ont annoncé qu'ils voteraient contre la stratégie climat de Total lors de son assemblée générale, estimant que l'entreprise devait faire plus d'efforts. La prise de position de ces deux petits actionnaires ne devrait toutefois pas mettre en péril la résolution de la direction.

5 mn

Lors de son assemblée générale, le 28 mai prochain, Total doit soumettre aux actionnaires son changement de nom en TotalEnergies, afin de traduire sa diversification dans l'électricité et les énergies renouvelables.
Lors de son assemblée générale, le 28 mai prochain, Total doit soumettre aux actionnaires son changement de nom en TotalEnergies, afin de traduire sa diversification dans l'électricité et les énergies renouvelables. (Crédits : Total)

Article mis à jour le 21/05/21 à 10h50, avec l'ajout de la position de l'Ircantec et la lettre de 33 investisseurs de la coalition Climate Action 100+, publié initialement le 20/05/21.

Le 28 mai prochain est une date clé pour Total. Le géant pétrolier et gazier s'apprête, en effet, à faire voter, lors de son assemblée générale, une résolution sur sa stratégie bas carbone à l'horizon 2030. Mais les efforts de Total pour le climat, qui multiplient les investissements dans le solaire et l'éolien, ne convainquent pas tous les investisseurs.

C'est le cas notamment de la société de gestion Meeschaert. Cette dernière vient tout juste d'annoncer qu'elle voterait contre la résolution climat présentée par la direction de Total lors de la prochaine assemblée générale, rejoignant d'autres investisseurs qui la jugent pas suffisamment ambitieuse.

L'AIE dit stop aux nouveaux projets pétroliers ou gaziers

"Meeschaert AM votera contre la résolution 14 sur sa politique climatique à horizon 2030, tout en saluant les récents progrès présentés par l'entreprise", a expliqué la société de gestion dans un communiqué.

Selon elle, Total doit faire davantage. Elle réclame notamment "l'arrêt de l'exploration de nouveaux gisements pétroliers et gaziers, tel que demandé par l'AIE". Le dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie, publié ce 18 mai, tombe en effet très mal pour Total. Dans ce document, l'agence exhorte le monde à renoncer dès maintenant "à tout nouveau projet pétrolier ou gazier, au-delà de ceux déjà approuvés, s'il veut atteindre d'ici à 2050 la neutralité carbone et avoir une chance de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C". Cette recommandation est d'autant plus marquante que l'AIE a longtemps été réputée pour son conservatisme en matière d'énergies fossiles.

Un plan multi-énergies pas assez ambitieux ?

Total fait partie des majors du pétrole les plus actives en matière de transition énergétique. A l'automne dernier, il a dévoilé un plan stratégique multi-énergie qui doit lui permettre d'atteindre la neutralité carbone à l'horizon 2050. Concrètement, l'entreprise vise la production de 35 GW d'énergies renouvelables d'ici à 2025 dans le monde, avec l'ambition que sa production d'énergies renouvelables atteigne 40% du total de ses ventes d'ici à 2050. Le groupe s'est aussi engagé à ce que le niveau des émissions mondiales dites "scope 3", liées à l'utilisation des produits par ses clients (comme le carburant brûlé dans les voitures), soit inférieur en 2030 au niveau de 2015.

Mais des ONG de défense de l'environnement et certains investisseurs estiment que l'entreprise devrait aller beaucoup plus loin et se montrer plus précise dans ses objectifs et les moyens de les atteindre. Un groupe de 33 investisseur,s membres de la coalition Climate Action 100 +, a ainsi soulevé dans une lettre plusieurs interrogations sur la réelle capacité du groupe français à atteindre la neutralité carbone.

Le gestionnaire de fonds OFI Asset Management a aussi annoncé qu'il voterait contre la résolution de Total, affirmant la nécessité d'un "engagement à réduire la production d'énergies fossiles." L'Ircantec (caisse de retraite complémentaire pour les agents contractuels de droit public) a aussi annoncé qu'elle voterait contre cette résolution. Le Crédit Mutuel a pour sa part choisi l'abstention, qui "vaut exigence pour la suite", avec en vue "la réduction de la production de pétrole et l'arrêt de l'activité d'exploration de nouveaux champs pétroliers".

Silence d'Axa et Amundi

Le géant Axa et Amundi (groupe Crédit Agricole) ne se sont, eux, pas encore prononcés. Un silence qui peut laisser croire qu'ils pourraient voter en faveur de la résolution. Les deux investisseurs français, réputés pour leur prise de position face à la crise climatique, sont notamment la cible, depuis plusieurs semaines, de l'ONG Reclaim Finance, qui les enjoint de voter contre cette résolution climatique.

"Vous devez analyser les efforts des entreprises dans votre portefeuille à l'aune d'un seul critère : font-ils assez pour répondre à l'urgence climatique ? Et dans le plan de Total, le compte n'y est pas", pointe, Lucie Pinson, fondatrice de l'ONG, dans une tribune adressée à la direction d'Axa et à ses salariés. Elle rappelle que Total prévoit d'accroître sa production de gaz de 30% entre 2019 et 2030, et que ses projections indiquent une augmentation de 50% de sa production d'hydrocarbures entre 2015 et 2030

"L'assemblée générale du 28 mai prochain sera l'occasion de différencier les investisseurs qui agissent en ligne avec leurs engagements politiques et climatiques et ceux qui prennent des décisions à l'aune de leurs seuls dividendes", estime Lucie Pinson, contactée par la rédaction. "Par ailleurs, Total ne s'est pas engagé sur une consultation annuelle. C'est un one shot. Cela signifie que les actionnaires ne savent pas quand ils auront, de nouveau, la possibilité de pousser Total à faire davantage pour le climat. Total est dans le top 20 des plus gros émetteurs mondiaux. C'est un énorme levier qui se situe juste devant notre nez", ajoute-t-elle.

Montée en puissance de l'engagement actionnarial

Malgré la prise de position d'investisseurs comme Meeschaert et OFI Asset Management, la résolution climat du conseil d'administration de Total devrait être adoptée lors de l'assemblée générale. Toutefois, "s'il y avait plus de 10% de votes contre, ce serait un signal. Cela montrerait que la stratégie climat de Total ne convainc pas", estime la militante.

L'an dernier, des investisseurs avaient proposé une résolution pour contraindre Total à des objectifs climatiques plus ambitieux. Combattue par la direction, elle avait été rejetée par les actionnaires (Axa et Amundi avaient voté contre). Mais la résolution avait tout de même engrangé 16,8% de votes favorables. Chez Shell, une résolution en faveur également d'objectifs plus ambitieux - et non soutenue par la direction - vient d'obtenir un peu plus de 30% des voix.

(Avec AFP)

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 21/05/2021 à 3:16
Signaler
Les actionnaires Total devraient être inquiets pour le futur de l'entreprise par l'influence toxique des minoritaires activistes qui est capable du pire (cf. marchandage du vote minoritaire) tel que la scission de l'opérateur AT&T et des studios W...

à écrit le 21/05/2021 à 0:43
Signaler
On ne change pas un business model en un clin d'œil. C'est bien l'argent du pétrole qui va financer ce changement. Total ne peut donc pas aller plus vite sauf à couler. Tous ceux qui tapent sur Total ne font pas de l'écologie mais frisent l'escrologi...

à écrit le 21/05/2021 à 0:19
Signaler
La Tribune est-il un journal économique ou une caisse de résonance des revendications radicales des ONG écolo ?

le 21/05/2021 à 8:20
Signaler
La pluralité de l information fait parti du jeu démocratique et donc de la presse écrite .... au moins on n est pas dans le diktat sensationnel et émotionnel des pseudos infos du net Il est toujours intéressant pour une entreprise d avoir des résis...

à écrit le 20/05/2021 à 19:44
Signaler
faut jamais danser plus vite que la musique, surtout avec des politiciens qui changent d'avis comme ils changent de slip ( tous les mois, vu la proprete morale de ces gens)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.