Arrêt de l'exploration gazière et pétrolière, fin des voitures thermiques...les recommandations de l'AIE pour atteindre la neutralité carbone

Pour limiter le réchauffement global à 1,5°C, l'Agence internationale de l'énergie a dressé une liste de mesures à prendre. Le chemin est "étroit" mais encore "praticable", selon elle.

2 mn

(Crédits : Reuters)

Le monde doit renoncer "maintenant" à tout nouveau projet pétrolier ou gazier, au-delà de ceux déjà approuvés, s'il veut atteindre d'ici 2050 la neutralité carbone et avoir une chance de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, estime l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Parmi les mesures à prendre, il faut également cesser de vendre des voitures thermiques neuves dès 2035, a calculé l'AIE, qui publie mardi, à six mois de la COP26 de l'ONU, une feuille de route vers cet objectif.

Le chemin est "étroit" mais encore "praticable" et il promet "d'énormes bénéfices" tant en terme d'emplois que de croissance économique, assure l'AIE.

"Aucun nouveau site pétrolier ou gazier approuvé"

Il implique de changer quasi totalement le paysage énergétique, avec un déclin majeur de la demande en énergies fossiles et une montée en puissance des renouvelables.

"Au-delà des projets déjà engagés en 2021, notre trajectoire ne prévoit aucun nouveau site pétrolier ou gazier approuvé à fins de développement," note ainsi l'AIE. "La baisse rapide de la demande de pétrole et de gaz naturel signifie qu'il n'y a pas d'exploration requise, et qu'aucun champ gazier et pétrolier nouveau n'est nécessaire au-delà de ceux déjà approuvés".

Les ventes de voitures nouvelles à moteur à combustion devront cesser dès 2035. L'efficacité énergétique devra croître de 4% par an dès la prochaine décennie, soit trois fois plus que le rythme actuellement constaté.

"La portée et la rapidité des efforts requis par cet objectif critique et formidable - notre meilleure chance d'affronter le changement climatique et de limiter le réchauffement global à 1,5°C - en fait peut-être le plus grand défi que l'humanité ait jamais eu à relever," a souligné le directeur de l'AIE, Fatih Birol.

Lire aussi : La loi Climat va-t-elle permettre de freiner le "greenwashing" ?

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 18/05/2021 à 13:52
Signaler
Nous pourrions en Europe commencer par décarboner nos importations et interdire les plastocs à l'horizon de cinq années. On va commencer par dire que l'on ne sait pas faire puis ça va s'arranger même si nous devons changer nos habitudes.

à écrit le 18/05/2021 à 10:29
Signaler
Sans pétrole, il faudra nous expliquer ce que deviendra l'industrie chimique qui est l'industrie de l'industrie. En effet sans chimie point d'industrie car point de matériaux. Aucune industrie moderne ne peut fonctionner sans apport de la chimie.Et o...

le 18/05/2021 à 11:14
Signaler
Reste à connaître la part du pétrole dans la chimie et dans les transports et le chauffage .

le 18/05/2021 à 12:29
Signaler
Encore faudrait-il se poser une question intelligente (mais il ne fait peut-être pas vous en demander trop) : vu les ravages causés par cette industrie en termes de destruction environnementale, ravages sur la santé etc etc, l(industrie chimique est-...

le 18/05/2021 à 12:30
Signaler
Encore faudrait-il se poser une question intelligente (mais il ne fait peut-être pas vous en demander trop) : vu les ravages causés par cette industrie en termes de destruction environnementale, ravages sur la santé etc etc, l(industrie chimique est-...

à écrit le 18/05/2021 à 10:16
Signaler
Encore et toujours la blague du réchauffement climatique!!! Lorsqu'il sera prochainement vérifiable ce qui se profile, à savoir un refroidissement en lien avec les cycles du soleil, les réchauffistes vont devoir se mettre dans un trou de souris ...

à écrit le 18/05/2021 à 9:48
Signaler
La Chine, premier pays producteur de pollution avec 50% du charbon mondial brulé dans ce pays. L'activité agro_industrielle, premier secteur destructeur de la vie sur terre et donc du principal combattant des GES. Vous nous fatiguez les gars, mai...

le 18/05/2021 à 10:07
Signaler
Pour les produits Chinois, c'est simple, on taxe. Il faudrait même penser à taxer le Covid, produit Chinois hautement polluant, et ça, ça va chiffrer en milliers de milliards.

le 18/05/2021 à 10:38
Signaler
Surtout que nous sommes au sein d'une concurrence hautement déloyale vu que les entreprises chioises orientées vers l'expansionisme mondiale sont toutes sous tutelles et subvention massive de l'Etat. C'est que dénonait Trump tout simplement et grâce ...

à écrit le 18/05/2021 à 9:41
Signaler
Et la construction massive de centrales nucléaires pour assurer une production pilotable ?

le 18/05/2021 à 10:28
Signaler
si vous comptez sur le "savoir faire" (ou plutôt : le savoir pas faire) franchouillard en la matière, vous n'êtes pas dans la mer... Mais l'énergie atomique est à l'image de la france et des p'tits français : inutile, dépassée, dangereuse, mafieuse e...

le 18/05/2021 à 10:28
Signaler
si vous comptez sur le "savoir faire" (ou plutôt : le savoir pas faire) franchouillard en la matière, vous n'êtes pas dans la mer... Mais l'énergie atomique est à l'image de la france et des p'tits français : inutile, dépassée, dangereuse, mafieuse e...

le 18/05/2021 à 13:58
Signaler
Mon cher Poutine, vous devez savoir que votre pays construit des réacteurs à neutrons rapides alors que nous avons malheureusement stoppé cette filière prometteuse pour faire plaisir à votre électorat. En outre nos quelque 58 réacteurs ont convenable...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.