Macron favorable à un "prix plancher" du carbone dès cette année

 |   |  236  mots
Le gouvernement a prévu d'octroyer dès cette année aux industries une compensation carbone d'un montant global de 93 millions d'euros.
Le gouvernement a prévu d'octroyer dès cette année aux industries une compensation carbone d'un montant global de 93 millions d'euros. (Crédits : © Stephane Mahe / Reuters)
La France pourrait décider dès cette année de mettre en place un prix plancher du carbone au niveau national, tout en continuant à plaider fermement pour l'adoption d'une mesure similaire au niveau européen, a déclaré jeudi le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron.

"J'ai bon espoir que ce soit dans l'année que l'on puisse mettre en place un prix plancher", a indiqué le ministre de l'Economie lors de la réunion annuelle de l'Union des industries utilisatrices d'énergie (UNIDEN).

"Je pense que c'est un mécanisme souhaitable, qui équilibrera les choses, sinon on a un marché qui dysfonctionne", avec des prix faibles qui n'incitent "pas à faire des investissements de long terme productifs", a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron a toutefois insisté sur le fait que l'instauration d'un prix plancher du carbone, qui se répercutera sur les prix de l'électricité, n'aurait "pas d'impact" sur les électro-intensifs, les industries grandes consommatrices de courant (notamment dans les secteurs de la chimie, de l'acier ou du papier).

Compensation carbone de 93 millions d'euros

Ainsi, le gouvernement a prévu d'octroyer dès cette année à ces industries une compensation carbone d'un montant global de 93 millions d'euros, qui permet de couvrir le coût carbone inclus dans le prix de l'électricité.

"On a été très clair à chaque fois pour qu'il y ait une compensation complète de l'impact sur les électro-intensifs en la matière", a indiqué le ministre de l'Economie.

"Le dispositif actuel sera non seulement pérennisé mais permettra la compensation du surcoût. Cela fait l'objet d'une notification à Bruxelles (...) et les discussions que nous avons, en la matière, nous permettent d'être tout à fait confiants", a-t-il ajouté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2016 à 17:55 :
bonne idée, et puis il faut bien finir le mandat de françois hollande comme il a commencé:
faut que tu paye, faut que tu craches ,....déjà que le prix du pétrole à la pompe n'a jamais été autant taxé !
a écrit le 31/03/2016 à 17:20 :
J'espère que Macron a connaissance de la note n°6 du conseil d'analyse économique!
a écrit le 31/03/2016 à 16:41 :
Enfin! Il faudra prendre des mesures pour respecter l'équité (une allocation récupérée sur les tranches d'imposition de l'impot sur le revenu).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :