Nucléaire : cinq réacteurs de plus arrêtés avant fin 2016

 |   |  259  mots
La centrale de Gravelines, dans le Nord, fait partie des sites concernés.
La centrale de Gravelines, dans le Nord, fait partie des sites concernés. (Crédits : REUTERS/Pascal Rossignol)
Alors que sept réacteurs doivent redémarrer ce mois-ci, EDF va vérifier la teneur en carbone de certaines zones des cuves de quatre sites.

Fessenheim, Gravelines, Civaux, Tricastin... EDF va arrêter cinq réacteurs nucléaires supplémentaires en France avant fin 2016 pour procéder à des vérifications exigées par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), a appris Reuters mardi de source proche du dossier.

Confirmant des informations du magazine Challenges, cette source a précisé qu'EDF devait vérifier la teneur en carbone de certaines zones des cuves des réacteurs concernés, comme le groupe l'a déjà fait pour treize autres réacteurs. Sur ces treize réacteurs, six ont déjà redémarré et sept sont en attente de redémarrage.

Profiter de l'automne clément

La source a toutefois précisé que les objectifs de production d'électricité nucléaire d'EDF, révisés à la baisse en septembre, restaient inchangés. Selon Challenges, EDF aurait en effet poussé l'ASN à agir par anticipation,"afin de profiter de l'automne clément pour opérer la révision des cinq réacteurs concernés". Dans le secteur de l'énergie, certains commencent cependant à s'inquiéter de l'approvisionnement en électricité cet hiver, comme le rapporte Les Echos. Sur les 58 réacteurs théoriquement disponibles, 23 restent à l'arrêt ou en service réduit en ce début de semaines.

Les analyses demandées par l'autorité concernent des fonds de générateurs de vapeur pouvant présenter une zone de concentration importante en carbone risquant de conduire à des propriétés mécaniques plus faibles qu'attendues, une anomalie similaire à celle de la cuve de l'EPR de Flamanville (Manche).

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :