Paiement en roubles du gaz russe : c'est « non » pour la Pologne

Le groupe gazier polonais PGNiG ne payera pas ses achats de gaz russe en roubles, comme veut l'imposer Vladimir Poutine. L'entreprise compte continuer à honorer son contrat, qui court jusqu'à la fin de l'année, « conformément à ses engagements », tout en se dégageant de sa dépendance à l'énergie russe. L'annonce, par ailleurs, de l'expulsion de diplomates russes par Varsovie a attisé encore davantage la colère de Moscou.
Le groupe gazier polonais PGNiG a annoncé qu'il continuerait à régler ses achats de gaz russe conformément au contrat en cours et refuserait les paiements en roubles réclamés par Moscou.
Le groupe gazier polonais PGNiG a annoncé qu'il continuerait à régler ses achats de gaz russe conformément au contrat en cours et refuserait les paiements en roubles réclamés par Moscou. (Crédits : CORINNA KERN)

Après l'Allemagne et l'Autriche, c'est au tour de la Pologne de rejeter la demande formulée par Vladimir Poutine de régler les achats de gaz russe en roubles. Le groupe gazier polonais PGNiG a en effet annoncé ce jeudi 24 mars qu'il continuerait à régler ses achats conformément au contrat en cours et refuserait les paiements en roubles réclamés par Moscou.

« On ne voit pas trop une telle possibilité », a dit le président du groupe polonais Pawel Majewski. Et de préciser : « Le contrat, dont je ne peux révéler les détails, fixe le mode de paiement. Il n'est pas prévu qu'une partie puisse le modifier selon son bon vouloir. Nous remplirons ce contrat conformément à nos engagements », a-t-il conclu. Ce contrat en cours, dit « contrat Yamal », expire à la fin de l'année.

Lire aussi 6 mnGuerre en Ukraine : la Russie prédit un effondrement des marchés si l'Europe se passe du pétrole et du gaz russes

La veille, le président russe avait annoncé que la Russie n'accepterait plus de paiements en dollars ou en euros pour les livraisons de gaz à l'UE. « J'ai pris la décision de mettre en œuvre un ensemble de mesures pour passer au paiement en roubles de notre gaz livré aux pays hostiles, et de renoncer dans tous les règlements aux devises qui ont été compromises », a prévenu Vladimir Poutine, expliquant qu'il s'agissait d'une réaction au gel des actifs de la Russie en Occident à cause de son offensive en Ukraine. Il a ainsi demandé à la banque centrale et au gouvernement d'établir « dans un délai d'une semaine » le nouveau système qui doit être « clair, transparent » et implique « l'acquisition de roubles sur le marché » russe des changes.

Lire aussi 4 mnGuerre en Ukraine : Poutine riposte aux sanctions et exige de l'UE qu'elle paye ses achats de gaz russe en roubles

La Pologne veut « dérussifier » son économie

Le gouvernement polonais a annoncé la semaine dernière vouloir sortir de sa dépendance économique à la Russie. Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki avait listé une série de mesures dite « bouclier anti-Poutine » destinées selon lui à « dérussifier l'économie polonaise et européenne », mais aussi freiner l'inflation, protéger l'emploi et résister au « chantage gazier » de Moscou.

L'État polonais investira trois milliards de zlotys (636 millions d'euros) dans la société d'État Gaz-System qui construit et exploite les gazoducs ainsi que le terminal gazier du port de Swinoujscie, dans l'ouest du pays. Gaz-System construit notamment le gazoduc Baltic Pipe qui doit amener en Pologne du gaz norvégien avant la fin de l'année et réduire la dépendance du pays du gaz russe.

Lire aussi 4 mnPologne : le plan pour "dérussifier" l'économie et résister au "chantage gazier" de Moscou

L'expulsion de diplomates russes attise la colère de Moscou

Par ailleurs, le ministre polonais de l'Intérieur Mariusz Kaminski a annoncé mercredi 23 mars que la Pologne expulsait « 45 espions russes se faisant passer pour des diplomates », dans le contexte de l'offensive russe en Ukraine menée depuis un mois. Ces expulsions suivent de près des mesures similaires prises vendredi dernier par les trois pays baltes et la Bulgarie. La Lituanie, la Lettonie et l'Estonie ont déclaré au total 10 diplomates russes personæ non gratæ, « en solidarité avec l'Ukraine », tandis que la Bulgarie a expulsé le même nombre de membres de l'ambassade russe.

Cette décision est « une mesure à dessein en vue de la destruction définitive des relations » russo-polonaises, a accusé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. « Varsovie a procédé à une escalade dangereuse dans la région, guidée non pas par ses intérêts nationaux, mais par les principes de l'Otan fondés sur une russophobie ouverte élevée au rang de politique officielle », a dénoncé le ministère russe des Affaires étrangères. Il a promis une réponse « qui fera réfléchir les provocateurs polonais et se faire sentir ».

Lire aussi 3 mnGuerre en Ukraine : les pays occidentaux vont ajouter de nouvelles sanctions contre la Russie

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 25/03/2022 à 19:22
Signaler
poutine commence a comprendre que c'est pas bon et cherche une sortie diplomatique........j'espere que la france n'aura pas un roquet hargneux pour expliquer qu'au contraire, la france va etrangler la russie, surtout au plan financier ( alors que la ...

à écrit le 25/03/2022 à 18:08
Signaler
La Russie n'a aucun moyen de se sortir de ce piège méticuleusement préparé. Et si elle croit avoir une avance militaire avec ses missiles hypervéloces, les USA disposent des moyens technologiques pour les intercepter : les lasers ! Les Russe sont tom...

à écrit le 25/03/2022 à 5:21
Signaler
Je vous a court terme un embargo cote Russe en coupant le pipeline en Ukraine. De toute maniere la Norvege a averti, qu'elle etait au maximum de sa production. Les escalades de l'UE avec l'OTAN, nous dirige forcement sur la voie de la guerre

à écrit le 24/03/2022 à 21:02
Signaler
Le retour de bâton pour bientôt !!

à écrit le 24/03/2022 à 20:59
Signaler
Le retour de bâton pour bientôt !!

à écrit le 24/03/2022 à 20:45
Signaler
Donc plus de gaz russe car il y a aucune raison que Poutine cede , toute façon ils sont au charbon la bas .

à écrit le 24/03/2022 à 19:43
Signaler
Quand est-ce que les européens limiteront le nombre de "diplomates" russes dans leur pays, au niveau du nombre de diplomates européens en Russie ??! 1 diplomate français en russie = 1 diplomate russe en France ! pas un de plus !

à écrit le 24/03/2022 à 17:35
Signaler
"par les principes de l'Otan fondés sur une russophobie ouverte élevée au rang de politique officielle" un média russe dit que la russophobie ayant cours en ce moment c'était un néo-holocauste, rien que ça... Ils ont une autre culture, une autre faço...

à écrit le 24/03/2022 à 17:18
Signaler
La Pologne n'aura donc plus de gaz....cela leur apprendra à vivre.

le 24/03/2022 à 20:46
Signaler
On va rire , jaune , pour ceux qui se chauffent au gaz

le 25/03/2022 à 2:20
Signaler
Ils s'adapteront comme les Ukrainiens s'adaptent aux bombardements et la jeunesse russe au manque de service sur leur Iphone. Cela s'appelle la solidarité Européenne et une fois l'adaptation faite la Pologne ne se fournira plus jamais en gas venant d...

à écrit le 24/03/2022 à 17:16
Signaler
La Pologne n'aura donc plus de gaz....cela leur apprendra à vivre.

à écrit le 24/03/2022 à 17:03
Signaler
Il faut rappeler que les Polonais savent ce que valent les Russes. l'Allemagne Hitlérienne et Staline ont commencé par se partager la Pologne sur fond Pacte Germano/Soviétique et à la fin de la guerre, Staline à mis en coupe réglée la Pologne sur fo...

le 24/03/2022 à 17:47
Signaler
Dans ce cas ,on peut remonter le temps aussi : La guerre polono-russe de 1605 à 1618 est une série d'incursions des armées de la République des Deux Nations (Pologne-Lituanie) et des troupes privées de magnats polonais à l'époque des Troubles, qua...

à écrit le 24/03/2022 à 17:03
Signaler
Il faut rappeler que les Polonais savent ce que valent les Russes. l'Allemagne Hitlérienne et Staline ont commencé par se partager la Pologne sur fond Pacte Germano/Soviétique et à la fin de la guerre, Staline à mis en coupe réglée la Pologne sur fo...

le 10/04/2022 à 0:34
Signaler
La Pologne a payé très cher les agissements de l'URSS, la Russie est restaurée après. Respectez au moins la sémantique.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.