« Cette crise a complètement validé notre raison d'être », Bertrand Camus (Suez)

 |   |  1888  mots
Cette crise a aussi confirmé l'importance des investissements verts, dont nous parlons depuis plusieurs années mais pour lesquels nous constatons peu de progrès, estime Bertrand Camus.
"Cette crise a aussi confirmé l'importance des investissements verts, dont nous parlons depuis plusieurs années mais pour lesquels nous constatons peu de progrès", estime Bertrand Camus. (Crédits : DR)
ENTRETIEN. Le 12 mai dernier, le groupe Suez a publié sa raison d'être, en l'axant sur le développement économique et humain de ses clients. Le directeur général du spécialiste de l'eau et des déchets, Bertrand Camus, explique ce choix, en plaidant pour une relance économique verte.

LA TRIBUNE - Suez vient de rendre publique sa raison d'être. Pourquoi ce choix?

BERTRAND CAMUS - Dans notre plan stratégique, qui a été présenté aux marchés en octobre, nous avons explicité notre vision, la direction vers laquelle nous voulons nous diriger: devenir le leader mondial des services à l'environnement d'ici 2030. La raison d'être en est le complément nécessaire, telle que nous l'avons conçue; elle exprime pourquoi nous existons et notre proposition de valeur.

Comment a-t-elle été élaborée?

Nous l'avons travaillée en même temps que le plan stratégique, dès ma prise de fonctions en mai 2019. Nous avons souhaité que son élaboration soit concertée, au travers de plusieurs étapes. Une première version du texte a ainsi été conçue grâce à la consultation de nos 90.000 collaborateurs ainsi que d'autres parties prenantes (clients, actionnaires, associations etc.), et l'analyse de leurs 20.000 réponses grâce notamment à l'intelligence artificielle. C'était important de comprendre la culture de l'entreprise, des femmes et des hommes qui la composent, pour en tirer le meilleur parti, s'appuyer sur ses points forts. Ce texte a ensuite été revu par des experts.

Comment la résumer?

Au cœur de notre raison d'être, il y a notre volonté de contribuer au développement économique et humain de l'ensemble de nos clients (collectivités, citoyens, consommateurs, industriels), grâce à notre capacité à anticiper tout en partant d'actions concrètes et immédiates. Une telle capacité est profondément liée à nos métiers: quand on développe une infrastructure ou un service, avec des contrats à 15, 20 voire 30 ans, les objectifs sont forcément fixés à long terme. Dans notre offre, nous nous devons d'anticiper les évolutions des besoins. Mais ce timing est aussi nécessaire pour faire face aux grands enjeux de la planète: réchauffement climatique, chute de la biodiversité, dégradation de la qualité de l'air. Il y a une urgence à agir dès maintenant, en adressant ces menaces de manière innovante et concrète, si nous voulons que demain la planète soit encore vivable.

Avez-vous inscrit votre raison d'être dans vos statuts?

La question a été débattue. Nous avons finalement opté pour une déclaration non inscrite dans les statuts et...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/05/2020 à 14:46 :
Franchement, ce type "d'engagement" dans le cadre d'entreprise capitalistiques relève de la blague...et finalement uniquement de la communication comme on le voit ici.
Ce qui est étonnant c'est que les dirigeants croient encore pouvoir endormir les gens avec des recettes vieilles de plus de 40 ans: (et oui, déjà dans les années 70, les constructeurs auto étaient les "champions du déplacement écologique" selon GM...).
Je vous conseille sur ce point et bien d'autre le dernier livre de Grégoire Chamaillou.
a écrit le 25/05/2020 à 9:44 :
Ce serait presque hilarant de lire un tel texte si ce n'était également un indicateur du niveau intellectuel attribué par nos 'élites' au bon peuple. Si l'auteur avait simplement l'honnêteté de dire, nous cherchons à faire au mieux notre métier en réalisant le maximum de profit supportable par le client cela aurait largement suffit. Là nous touchons le discours aux crétins, ce qui n'est pas flatteur pour les lecteurs....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :