Photovoltaïque et crise de l'énergie : l’essor de l'autoconsommation, levier de croissance pour Émeraude Solaire

Tous les voyants sont au vert pour Émeraude Solaire, acteur de référence des énergies renouvelables dans le Grand Ouest. La PME bretonne a installé 200 centrales solaires en 2021, pour des agriculteurs, des collectivités et des entreprises, et va quasiment doubler son chiffre d’affaires cette année. Dans les cinq ans à venir, sa croissance devrait être tirée par l’autoconsommation, l’écomobilité et la production en propre d'énergie solaire.
En 2021, Émeraude Solaire, PME bretonne de 75 salariés a installé plus de 200 centrales solaires. Elle totalise à ce jour 1.700 installations photovoltaïques et 115 Mégawatt-crête (MWc) de puissance installée, dont 70% dans le secteur agricole.
En 2021, Émeraude Solaire, PME bretonne de 75 salariés a installé plus de 200 centrales solaires. Elle totalise à ce jour 1.700 installations photovoltaïques et 115 Mégawatt-crête (MWc) de puissance installée, dont 70% dans le secteur agricole. (Crédits : Emeraude Solaire)

En octobre 2021, un nouvel arrêté tarifaire pour les installations photovoltaïques implantées sur les bâtiments, hangars et ombrières est entré en vigueur. Auparavant fixé à 100 kilowatt-crête (kWc), le seuil maximum pour bénéficier du guichet ouvert est passé à 500 kWc.

Avec une programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) prévoyant 40% de la production d'électricité assurée par les énergies renouvelables (EnR) en 2030, la réglementation pousse davantage les collectivités et les industriels, parallèlement confrontés à la hausse des prix de l'énergie, à s'équiper. Une tendance que des entreprises comme Émeraude Solaire constatent déjà.

Spécialisée dans le développement, l'installation, l'exploitation et la maintenance de centrales solaires, cette PME installée à Miniac-Morvan (Ille-et-Vilaine) affiche une croissance particulièrement soutenue.

Son chiffre d'affaires devrait quasiment doubler cette année, à 30 millions d'euros contre 17,5 millions d'euros l'an passé, et sa puissance installée grimper de 80% (36 mégawatts-crête (MWc).

Émeraude Solaire vise les 40 millions d'euros et 50 MWc en 2023.

Autoconsommation et champs solaires

Bien implantée dans le paysage des énergies renouvelables dans le Grand Ouest - du Finistère à la Normandie, en passant par la Vendée et la Vienne -, l'entreprise de 75 salariés a installé plus de 200 centrales solaires en 2021. Elle totalise à ce jour 1.700 centrales photovoltaïques et 115 mégawatts-crête (MWc) de puissance installée.

« 70% de la puissance installée provient du marché agricole et de l'agrivoltaïsme [revente et revenus supplémentaires, Ndlr], et les 30% restants, des collectivités, des syndicats d'énergie et des entreprises. Cette part ne cesse de croître », détaille Xavier Borel, président d'Émeraude Solaire.

Le dirigeant a repris l'entreprise en mai 2020 avec plusieurs actionnaires minoritaires dont la BNP et le groupe agro-alimentaire Galapagos (Gavottes, Traou Mad, Alpina Savoie...), lui-même engagé dans une stratégie RSE volontariste et de réduction de sa facture énergétique.

« Dans les cinq ans à venir, et en raison de la hausse des coûts de l'énergie, la croissance d'Émeraude Solaire sera portée par l'autoconsommation, l'écomobilité et le développement de grands projets au sol, y compris au niveau national » assure Xavier Borel.

Au printemps 2022, la société a ouvert un service de développement de champs solaires sur des terrains éligibles afin de devenir producteur en propre d'électricité solaire. Le foncier éligible (anciennes carrières ou décharges) est difficile à trouver mais les premiers projets devraient voir le jour en Bretagne.

Écomobilité :  entrée au capital de la start-up rennaise Drop'N Plug

Émeraude Solaire, qui vient d'investir 2 millions d'euros dans un nouveau siège-vitrine totalement autonome en énergie renouvelable, fournit des solutions solaires fixes sur tous types de surfaces.

L'entreprise a ainsi doté le Centre Hospitalier du Centre-Bretagne, à Noyal-Pontivy, de la plus grande centrale photovoltaïque sur ombrière en autoconsommation de la Bretagne (2.600 panneaux, pour une puissance de 854 kWc).

Elle va réaliser une ombrière et des centrales photovoltaïques sur trois bâtiments communaux de la ville de Gardanne (Bouches-du-Rhône). Elle accompagne aussi des projets architecturaux comme celui du centre aquatique Les Atlantides du Mans (Sarthe), où les panneaux solaires ont la forme de parasols et de vagues.

La mobilité est un autre levier de croissance :  déjà engagée sur le Tour de France avec des bornes de recharge mobiles, Émeraude Solaire propose aussi de coupler des ombrières de parking avec des bornes de recharge pour les véhicules électriques. C'est dans cet esprit que, en mars 2021, elle est entrée, de façon majoritaire, au capital de la start-up rennaise Drop N'Plug.

Acteur clé de la transition énergétique

La PME ambitionne de devenir un acteur clé de la transition énergétique. Sa marge de progression est forte, y compris sur son marché régional. L'an passé, la Bretagne a couvert seulement 19% de ses besoins en électricité, mais trois quarts en énergie renouvelable.

Fournisseur de panneaux chinois mais aussi français - plus chers de 20% à 30% mais qui sont de plus en plus demandés par ses clients -, l'entreprise a sécurisé ses stocks cette année afin de limiter la hausse des prix de la filière et maintenir ses chantiers.

Pour structurer sa croissance, Émeraude Solaire vient d'être accompagnée pendant douze mois par l'Accélérateur Transition Énergétique de Bpifrance et de l'Ademe.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 10/10/2022 à 12:47
Signaler
Ca fait longtemps que les solutions existent concernant l'autoconsommation mais si ya un truc que notre classe dirigeante ne veut surtout pas c'est que nous devenions autonomes sinon comment feraient ils pour nous manipuler ? Sans la Loi les médias d...

le 10/10/2022 à 14:15
Signaler
La classe dirigeante française est la plus hostile au monde à tout ce qui est décentralisé et qui marche. Nous sommes les derniers en Europe sur le photovoltaique résidentiel et ce n'est pas un hazard: les incitations insuffisantes et les complexité...

le 10/10/2022 à 19:35
Signaler
Quand on voit notre retard en éoliennes offshore alors que l'on est le pays d'europe à posséder le plus de côtes et le plus grand domaine maritime c'est vrai que c'est franchement décevant et incompréhensible, nous avons besoin de toutes les solution...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.