Après la France, Ikea investit l'éolien allemand

Le spécialiste suédois du mobilier continue ses incursions sur les marchés de l'environnement, parallèlement à l'activisme de son PDG Ingvar Kamprad dans le green business. En France, il a lancé un service de covoiturage, installé des chaudières à bois sur deux de ses sites et acquis deux parcs éoliens, avec déjà un troisième en ligne de mire.

3 mn

(Crédits : BLOOMBERG NEWS)

Le spécialiste suédois du mobilier continue ses incursions sur les marchés de l'environnement, parallèlement à l'activisme de son PDG Ingvar Kamprad dans le green business. En France, il a lancé un service de covoiturage, installé des chaudières à bois sur deux de ses sites et acquis deux parcs éoliens, avec déjà un troisième en ligne de mire.

Cette fois, Ikea accélère en Allemagne. Il fait l'acquisition de six fermes éoliennes, totalisant une puissance de 45 MW. Les projets ont été développés par l'espagnol Gamesa. Le montant de l'opération n'a pas été dévoilé.

45 MW sur 6 fermes allemandes

La production issue des 45 MW permettrait de subvenir à la consommation de 17 magasins Ikea. Le suédois en possède plus de 300 dans le monde et en ouvre à tour de bras, comme son tout nouveau site français, à Reims (Marne).

Ses six nouvelles fermes éoliennes sont situées à Lower Saxony (Oberende), Hesse (Diemelsee I et II) et Rhineland-Palatinate (Winterspelt I et II, et Zettingen), respectivement dans le nord-ouest et le sud-ouest de l'Allemagne. Une extension du parc Zettingen est actuellement en cours.

Les distributeurs de plus en plus crédibles ?

Ikea n'est pas la seule enseigne de distribution à se lancer dans cette politique du renouvelable, une stratégie déjà observée chez Wall-Mart aux Etats-Unis ou Tesco au Royaume-Uni. A Lille, un hypermarché Leclerc se veut 100% vert.

Lidl en Allemagne, Carrefour et Casino en France, tous investissent plus ou moins les énergies vertes (solaire, recyclage, méthanisation des déchets, etc.). Casino va même plus loin avec sa filiale GreenYellow, développeur de projets d'énergies propres.

De son côté, Ikea franchit une nouvelle étape de son programme "Ikea Goes Renewable" dont le but est d'alimenter en énergies renouvelables tous les bâtiments du groupe, et d?améliorer son efficacité énergétique (éclairage basse consommation, isolation, chauffage, refroidissement...).

3 parcs éoliens Ikea en France...

En 2009, Ikea a fait l'acquisition de deux parcs éoliens en France auprès de l'allemand Volkswind, à Hauteville dans l'Aisne, et construit un nouveau site à Saint-Genou dans l'Indre, à 30 km de son magasin de Tours. Au total, les parcs produiront 85.000 MWh par an, soit la consommation annuelle de 19 magasins.

Ikea a aussi lancé un appel d'offres pour couvrir une partie des toits de certains magasins et entrepôts en France. Autre illustration, l'installation des chaufferies à bois dans ses différentes enseignes, à commencer par son nouveau magasin de Reims et son dépôt le plus ancien situé à Saint-Quentin Fallavier, en Isère.

... et aussi du bois-énergie et du soleil

Et pour alimenter ses équipements, le suédois a signé au printemps dernier un contrat d'approvisionnement en plaquettes forestières auprès de l'Office National des Forêts, et sa filiale ONF Energie. Sur le site isérois, le bois remplacera le gaz comme combustible, permettant à Ikea de réduire de 20% sa facture de gaz. Un investissement de 1,8 million d'euros a été nécessaire sur ce site (chaudière et bâtiment de stockage compris). Sur le nouveau site rémois, Ikea estime que 30.000 euros par an seront économisés sur la facture énergétique.

Green Business - le site de référence

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.