Silence, la planète se réchauffe !

 |   |  571  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : A.Caen)
Par Eric Benhamou, éditorialiste à La Tribune.

Le saviez-vous ? Quelque 3.000 participants de 183 pays se sont réunis à Bonn du 6 au 17 juin pour la conférence des Nations unies sur le changement climatique. Loin des fastes du sommet de Copenhague avec son cortège de chefs d'Etat, cette conférence tourne, il est vrai, davantage autour de "discussions techniques" visant à préparer la prochaine conférence annuelle qui aura lieu à Durban (Afrique du Sud) en novembre prochain sous l'oeil, cette fois-ci, des caméras. Mais le mutisme des médias et des politiques autour de ce nouveau round de pourparlers surprend et interpelle.

Comment comprendre en effet que l'appel vibrant des Nations unies à faire "plus" pour lutter contre le changement climatique - en clair, à respecter les engagements pris l'an dernier lors de la conférence de Cancún - ait trouvé si peu d'écho ? Il y a bien sûr l'actualité. Les révoltes arabes, la crise de l'euro ou bien la catastrophe nucléaire de Fukushima monopolisent les attentions. Le présent a repris ses droits sur l'avenir. La crise économique remet aussi au goût du jour les énergies "sales". Très techniques, hermétiques diront certains, les négociations pour tenter de limiter les émissions de gaz à...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :