« Le marché des matières premières est toujours très tendu »

 |   |  311  mots
Copyright Reuters

Votre fonds est investi sur le secteur des matières premières. Quelles sont vos principaux paris actuels ?

Les marchés émergents, qui ne rencontrent pas les mêmes problèmes que nous, ont un fort besoin d'infrastructures et donc d'acier. Le minerai de fer et le charbon qui entrent dans la composition de l'acier ont donc notre préférence. Nous sommes également confiants sur le secteur du cuivre. Les stocks mondiaux ne peuvent répondre aux besoins de l'industrie que pendant trois semaines. Le marché est donc toujours très tendu. D'une manière générale, nous sommes confiants sur le moyen terme et actuellement investis à 98 %.

Cela dit, le contexte économique et politique nous incite tout de même à privilégier les métaux précieux et les mines d'or en particulier.

Concernant l'or, qui a baissé d'environ 20 % la semaine passée, quelle est votre analyse ?

Ce mouvement est surprenant dans le contexte actuel. Pour faire face à cette volatilité, mieux vaut être positionné sur les mines d'or dont les niveaux de valorisation sont historiquement bas. Nous n'avions pas constaté une telle décote depuis au moins vingt ans. Elles constituent donc un positionnement défensif, adapté au contexte actuel. Nous sommes également présents sur l'argent métal, le platine et les diamants.

A la tête du fonds depuis sa création, vous allez prochainement quitter ?votre fonction de gérant. Comment se passera la transition ?

Je me retirerai effectivement de la gestion quotidienne du fonds en janvier. Cela dit, je continuerai d'accompagner l'équipe de gestion en tant que conseiller du fonds jusqu'au début de l'année 2013.

Neil Gregson, à qui je passe le relai, travaille avec moi depuis plus d'un an. Il dispose par ailleurs d'une expérience de plus de vingt ans dans la gestion des valeurs du secteur des matières premières.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :