Arnaud Legrand, le "performeur énergétique"

 |   |  995  mots
Arnaud Legrand, fondateur de Energiency
Arnaud Legrand, fondateur de Energiency (Crédits : DR)
Avec son équipe, il a mis au point Energiency Solutions, un logiciel d'analyse de la performance énergétique. Un site industriel peut ainsi réaliser 20 % d'économies sans investissement majeur.

Grâce à sa technologie d'analyse de la performance énergétique, Energiency a déjà raflé vingt prix d'innovation, dont celui du Concours 2014 de l'Innovation du ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche et du Cleantech Open France 2014. Depuis sa création en avril 2013, la jeune entreprise, installée au New Way Mabilais dans les locaux de la French Tech à Rennes, connaît un démarrage survolté. À 35 ans, son président Arnaud Legrand parie que le renforcement de la compétitivité énergétique deviendra une composante clé de la démarche des sites industriels. Son objectif : faire d'Energiency le Valeo de la performance énergétique.

Avec ses trois associés - Sébastien Duburque (directeur des opérations), François Ducorney (directeur commercial), et le directeur technique, Erwan Daubert, chercheur de l'Inria spécialisé dans le big data et le cloud -, Arnaud Legrand commercialise un logiciel associant mégadonnées et apprentissage automatique (machine learning).

Ciblant les exploitations agricoles, les groupes de l'agroalimentaire et les sites industriels (automobile, mécanique auto, papier...), la start-up travaille déjà avec des clients comme Triballat, une société laitière qui lui a permis de valider ses fonctionnalités, mais aussi le groupe Le Roux, le papetier Norske Skog et Colas Matériaux. À l'horizon 2016, Energiency vise 150 sites et un chiffre d'affaires de 500 000 euros.

Un algorithme qui fait le travail d'un consultant

« L'algorithme d'Energiency, qui a formé un partenariat R & D avec l'Inria, analyse en continu les données issues des systèmes d'information de l'énergie, de la production, de la maintenance ou de la météo afin de fournir du conseil, du diagnostic et des plans d'action pour réaliser des économies, détaille Arnaud Legrand. Notre V1 est sortie en septembre 2014, notre V2 à la rentrée 2015 et, depuis, 40 sites industriels se sont connectés à notre technologie. »

Pour cet ingénieur issu d'AgroParisTech et des Eaux et Forêts, diplômé du MBA du Collège des Ingénieurs, la création d'Energiency est comme la maturation d'un parcours. La naissance de cette structure est aussi le fruit d'une certaine frustration. Arnaud Legrand a notamment été, pendant cinq ans, consultant chez Ernst & Young, puis responsable du marketing et des opérations chez Blu.e (Engie) dans le domaine des économies d'énergie et de CO2 pour l'industrie. Et beaucoup de ses rapports ont, pense-t-il, atterri au fond d'un tiroir !

« C'était l'époque des premières démarches des entreprises sur la réduction d'énergie, se rappelle-t-il. Après analyse, aux directeurs des raffineries, des industries de l'agroalimentaire, du papier, de la chimie, des matériaux... je fournissais du diagnostic et des conseils d'optimisation de leur bilan carbone. On me remerciait gentiment pour mon rappel à des pratiques pérennes, comme la renégociation des contrats énergétiques ou l'effacement de la consommation. Le plus souvent, les clients n'actionnaient pas les leviers de leur compétitivité. »

L'idée d'Energiency, et d'une industrialisation du principe d'analyse de la performance énergétique, était née. Ne connaissant aucune ligne de code, Arnaud Legrand a cherché des profils complémentaires au sien et s'est associé à d'autres ingénieurs et à des docteurs de l'Inria. Ensemble, ils ont développé le projet d'un algorithme qui « ferait le travail d'un consultant sans le consultant » et proposerait un maximum de valeur ajoutée aux industriels.

Deux ans d'avance sur la concurrence

« Je suis retourné voir mes anciens clients pour expliquer que l'Internet des objets - compteurs, écrans... - leur ouvrait tout un champ de numérisation de leur consommation, ajoute Arnaud Legrand. Grâce à notre logiciel, un client doté de lunettes 3D peut par exemple visualiser en temps réel la consommation d'énergie de ses machines équipées d'un compteur. Cette démarche va de pair avec un modèle économique innovant. »

Aujourd'hui, pour 1.000 euros par mois en moyenne, Energiency loue les fonctionnalités de son logiciel via l'accès à un service d'analyse de données dématérialisé dans le cloud. Selon son forfait d'abonnement (trois disponibles), le client peut aussi ajouter aux fonctions de base un outil de diagnostic pour détecter d'éventuels écarts de consignes, voire actionner les bons leviers de préconisations. En tant qu'entrepreneur, Arnaud Legrand mixe créativité et liberté de mouvement. Son équipe d'une douzaine de personnes, âgées de 28 à 35 ans (chargés d'affaires, scientifiques et développeurs), se veut agile pour mieux s'adapter au marché.

« Energiency révolutionne l'usage de l'énergie en faisant de l'innovation instrumentale, assure le jeune patron. Notre algorithme est universel, adaptable à tous les secteurs. Nous avons deux ans d'avance sur la concurrence européenne. »

Et il souhaite en profiter. Le fertile terreau de financement rennais, les vingt prix remportés en deux ans et une dotation de BPI France, ont permis à Energiency d'accélérer sa croissance sans levée de fonds.

La société, qui démarre une collaboration avec des institutionnels, comme Eau de Paris et le CEA, s'est jusqu'à présent développée quasi exclusivement sur le marché français. Une première collecte d'environ 1million d'euros est prévue au début de 2016 pour aborder le marché européen (Italie, Allemagne, Royaume-Uni...) et international (Asie, Amérique). Arnaud Legrand ambitionne de faire d'Energiency le leader mondial de l'analyse énergétique. Parole d'un ancien de l'école Ernst & Young !

______

MODE D'EMPLOI

  • Où le rencontrer ? Au Loft 50 Partners quand il est à Paris, le reste du temps à la French Tech Rennes.
  • Comment l'aborder ? Avec le sourire et des projets intéressants et complémentaires.
  • À éviter ! Les mails à rallonge.

TIMELINE

  • Octobre 1980 Naissance à Avranches.
  • 2001-2004 AgroParisTech, ingénieur MSC, sciences et technologies du vivant.
  • 2004-2006 EN du Génie rural des Eaux et Forêts, Collège des Ingénieurs, MBA entrepreneuriat et stratégie.
  • 2006-2011 Consultant Ernst & Young, puis responsable marketing à blu.e
  • 2011-2013 Lancement du projet et création d'Energiency, en avril 2013.
  • 2016 Levée de fonds et lancement à l'international.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :