Strasbourg : future capitale de l'Europe de la défense ?

 |   |  333  mots

Symbole de la réconciliation franco-allemande, Strasbourg semble la ville naturelle pour accueillir le siège de l'Europe de la défense. Un faisceau d'initiatives indique que la France avance tous ses pions dans ce sens. Strasbourg vient d'accueillir en grande pompe le Sommet de l'OTAN. Nicolas Sarkozy a annoncé qu'un bataillon allemand de plus de 600 hommes allait s'installer à Illkirch-Strasbourg dans le cadre de la Brigade franco-allemande. Le 26 février dernier, l'entrée en vigueur du traité de Strasbourg a entériné l'Eurocorps, basé dans la capitale alsacienne, en tant que pionnier de la défense européenne.Encore faut-il que le projet militaire européen aboutisse. « Présentons l'Europe de la défense comme une action complémentaire de l'Alliance avec les Etats-Unis et on pousse en avant l'Europe de la défense », a expliqué Nicolas Sarkozy. Même les Américains souhaitent une meilleure coopération européenne : « Nous voudrions voir l'Europe avoir des capacités militaires renforcées », a déclaré Barack Obama à Strasbourg.

Bien que plébiscitée par 80% des Européens, l'Europe de la défense reste un vaste chantier que la France peine à matérialiser. Britanniques, Autrichiens, Suédois, Finlandais et surtout Irlandais,

attachés à leur neutralité, freinent les ambitions de coopération.

Les Français oublient souvent que la « Communauté européenne de défense », voulue par Jean Monnet avaient été repoussée en 1954 par...les députés français. Mais la flamme ne s'est jamais totalement

éteinte. En 2006 le Polonais Lech Kaczynski a proposé une « armée européenne de 100.000 hommes ». En 2007, Angela Merkel a estimé qu'il fallait se « rapprocher d'une armée commune européenne ».

Avec le traité de Lisbonne, sur lequel les Irlandais doivent revoter, une défense européenne à plusieurs vitesses, où chaque pays s'engagerait comme il l'entend, pourrait voir le jour.

« Il n'y a pas d'alternative à l'Europe de la défense, affirme Nick Witney, ancien directeur de l'Agence européenne de la défense. Elle est incontournable. »

Y.-A.N.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :