Obama s'appuie sur le Maroc pour sa diplomatie nord-africaine

 |   |  1485  mots
(Crédits : DR)
Mohammed VI rencontre ce vendredi Barack Obama. L'occasion pour le roi du Maroc de mettre encore avant la stabilité politique de son pays, et d'en renforcer le poids dans une région troublée. Par Bouchra Benhida, think tank AMIE center

La rencontre du roi Mohammed VI avec le président Barack Obama vendredi à Washington intervient dans un contexte de profondes mutations dans la région MENA, où les Etats-Unis sont particulièrement engagés pour défendre leurs intérêts stratégiques traditionnels dans cette zone. Et bien qu'elle soit la première entre le souverain marocain et le président américain, cette rencontre officielle s'inscrit dans le prolongement de liens historiques et stratégiques noués entre les deux pays depuis longtemps.

 Nouvelle dynamique pour une partenariat

Rien d'étonnant donc que les deux chefs d'Etat discutent de la consolidation de cette amitié séculaire et du partenariat stratégique existant entre les deux pays. Le rapprochement des positions des deux parties sur les questions les plus sensibles devrait aussi conférer une nouvelle dynamique à ce partenariat privilégié. Les deux pays sont en effet liés par un Dialogue stratégique, ainsi que par un Accord de libre-échange, entré en vigueur en 2006, en plus de l'étroite coordination bilatérale dans la lutte antiterroriste et la coopération militaire.

La rencontre Obama-Mohammed VI devrait donc impulser cette coopération bilatérale bien établie pour faire face aux défis régionaux, notamment dans la lutte contre l'extrémisme, le soutien aux transitions démocratiques, et le développement économique au Moyen-Orient et en Afrique.

 Après les révoltes des pays arables, pas d'alternative durable

Ces nouveaux défis ont été imposés par les bouleversements qui secouent depuis exactement trois ans de nombreux Etats de la région, et qui ont été hâtivement baptisés « printemps arabe ». Les violentes révoltes des trois dernières années ont emporté plusieurs régimes autoritaires dans la région, en Egypte, en Tunisie, en Libye, au Yémen sans toutefois parvenir à y apporter d'alternative durable.

Sur le flanc occidental du monde arabe et islamique, le Maroc a pour sa part traversé cette étape hautement périlleuse, qu'il a paradoxalement retournée à son avantage, renforçant dans la foulée son ancrage institutionnel dans la démocratie et la modernité. Il s'agit d'autant de développements qui ont amené les observateurs à estimer que dans un environnement de soulèvements dans les pays arabes, le Maroc s'est inscrit dans une logique d'évolution plutôt que de révolution.

 L'expérience islamiste perdure, au Maroc

Ce processus est en grande partie redevable aux audacieuses réformes politiques entreprises sous l'impulsion du roi Mohammed VI. Des réformes qui ont abouti à l'adoption par référendum d'une nouvelle Constitution en juillet 2011. C'est à partir des améliorations significatives apportées par le nouveau texte que des élections organisées à la fin de la même année, ont vu l'arrivée aux affaires d'un parti à référentiel islamiste. Mais, contrairement à d'autres pays arabes où les islamistes sont intempestivement arrivés au pouvoir avant d'en être délogés par la contestation ou sous la contrainte, l'expérience islamiste au Maroc perdure.

Une longue tradition de multipartisme

Aujourd'hui encore, le gouvernement conduit par le formation islamiste PJD (Parti de la Justice et du Développement) continue à s'enraciner dans le paysage politique marocain. Pour autant, ce succès du PJD au Maroc dans un environnement arabe où l'islamisme politique est de plus en plus contesté, ne doit rien au hasard. Le Maroc est en effet adossé à une longue tradition de multipartisme en vigueur depuis 1956, période durant laquelle la plupart des pays arabes et africains avaient opté pour la catastrophique voie du parti unique, sur le modèle soviétique en vogue à l'époque.

 Un capital de stabilité

Aussi les Etats-Unis comptent-ils énormément sur ce capital de stabilité et de sécurité dont jouit le Maroc dans une région où les indicateurs d'instabilité n'ont jamais été aussi élevés. L'enlisement de la Tunisie, de l'Egypte et de la Libye dans une situation de transition permanente, combinée aux incertitudes sur la future élection présidentielle en Algérie, fait apparaître le Maroc comme un îlot de stabilité dans une Afrique du Nord tourmentée. Pourtant, une méprise au printemps dernier avait failli précipiter les relations entre Washington et Rabat dans un dédale d'incompréhension.

 Une proposition américaine contestée

La représentante des Etats-Unis à l'Onu avait ajouté, en avril dernier, une proposition consistant à élargir le mandant de la Minurso au contrôle de la situation des droits de l'homme au Sahara occidental. Pour le Maroc, il s'agit d'une ligne rouge à ne pas franchir au risque de toucher à sa souveraineté sur cette partie Sud du pays. Il a fallu l'intervention personnelle du roi Mohammed VI, qui a téléphoné au président Obama, pour voir la proposition américaine retirée.

Les Américains risquaient de perdre leur allié marocain...

L'élargissement du mandat de la Minurso allait évidemment dans le sens souhaité par l'Algérie, principal soutien du Polisario, le Front qui dispute au Maroc la souveraineté sur le Sahara occidental. Il est tout aussi évident que la proposition de Washington sur la question des droits de l'homme au Sahara occidental s'inscrivait dans son souci de ne pas s'aliéner l'Algérie dans le contexte actuel d'insécurité au Mali.

Mais en même temps, les américains risquaient de perdre un allié de taille comme le Maroc et de voir s'exacerber les tensions dans la région au moment où le royaume a pris l'initiative au niveau diplomatique sur deux fronts: en proposant un plan d'autonomie au Sahara occidental d'une part, et en assumant un rôle croissant en tant que facteur de stabilité et de développent dans la région et en Afrique, d'autre part.

 Sur le premier point, le plan d'autonomie a reçu un large soutien international, y compris de la part des Etats-unis eux-même. Le Conseil de sécurité a qualifié ce plan de base «sérieuse et crédible» pour un règlement négocié de la question du Sahara occidental. Le plan d'autonomie consiste à permettre à la population de la région de gérer démocratiquement ses affaires locales dans le cadre de l'unité du Maroc et de sa souveraineté. Cette autonomie tient compte des spécificités sociales et économiques de la population locale, mais aussi de sa culture authentique, qui représente une des composantes de la culture marocaine traditionnellement plurielle et diverse.

Un rôle important de stabilisation de la région

 Le Maroc entretient aujourd'hui de vastes liens commerciaux, économiques, sociaux, culturels et sécuritaires dans les pays d'Afrique subsaharienne, centrale et occidentale. Une vocation que le royaume assume d'ores et déjà, notamment en direction de plusieurs pays d'Afrique subsaharienne. Avec le Mali notamment où le Maroc a joué un rôle important dans les efforts internationaux pour neutraliser les groupes séparatistes touaregs, alliés à des combattants relevant d'Al Qaïda qui prônent l'instauration de la loi islamique dans le Nord du pays.

Dans le même sens, le Maroc où la pratique de l'islam est traditionnellement caractérisée par l'ouverture et la tolérance, vient de passer un accord avec les autorités maliennes. Au terme de cet accord, le Maroc prend en charge la formation de 500 imams maliens, dont le pays a été profondément déchiré par une guerre provoquée par les extrémistes islamistes. Ce sont ces qualités que de nombreux spécialistes Occidentaux recommandent à Washington et à d'autres capitales d'encourager, en soutenant les efforts du Maroc de se transformer en épicentre de la formation religieuse et du dialogue interculturel dans la région.

 Le partenaire africain d'une relation USA/Europe/Afrique innovante

Aussi, la rencontre Barack Obama-Mohammed VI est-elle l'occasion de souligner le soutien de Washington non seulement aux réformes démocratiques et économiques mises en œuvre au Maroc, mais également au rôle positif du royaume chérifien en Afrique. Grâce également à ses liens politiques et économiques privilégiés avec l'Europe, le Maroc est l'acteur tout indiqué pour être le partenaire africain d'une relation triangulaire USA/Europe/Afrique innovante.

Ce sera le moyen d'améliorer à la fois la croissance économique inclusive et la stabilité en Afrique, mais aussi de favoriser le développement économique et politique en Afrique subsaharienne. Ceci pourrait être favorisé par des programmes tridimensionnels par lesquels l'aide américaine peut soutenir l'expérience du Maroc dans la région, et l'établissement de programmes de formation marocains destinés à d'autres pays africains à travers un large éventail de secteurs afin de promouvoir la société civile et le développement humain.

 

 

Docteur en économie, Bouchra Benhida est membre du think tank AMIE center

et dirige l'institut de recherche en Géopolitique et Géo-économie (IRGG) de l'ESCA école de Management . Elle est l'auteur de « Géopolitique de la Méditerranée » aux Presses Universitaires de France (PUF)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/12/2014 à 13:19 :
Les gauchistes européen en mal de causes à défendre sont au guet pour n'importe quel information désignant un groupement de personnes qui soit disant "souffre de manquement ou d'absence de droits". A condition que la cause soit facile à défendre et qu'on ait pas en face des USA ou d'Israël ou un autre Mastodante.
L'Affaire du peuple du Sahara est idéale. Tous les ingrédients sont là :
- Une monarchie qui règne et qui gouverne !
- Un Hassan 2 qui a même un jardin secret nommé Tazmamart !
- Un peuple docile qui a un droit très limité à la parole.
.....
Ces gauchistes n'arrivent pas à séparer la Patrie de la Nation, le Gouvernemant de la Patrie.
Ce n'est pas parce que Sarko est un mauvais président que cela doit mener tous les gens de gauches ou les démocrates à soutenir les mouvement séparatiste Corses, basques ou bretons.

Est ce que la France en récupérant l'Alsace et la Loraine, elle a effectué un référendum pour s'assurer que cette population voulait intégrer ce pays et pas un autre ?

Souvent quand les solutions tardent c'est que les bonnes questions n'ont jamais été posées.
a écrit le 28/12/2014 à 13:08 :
Ce qui est marrant avec quelques français, c'est le fait qu'ils ont accédé à une certaine forme de démocratie à travers la guillotine et presque un siècle de guerre (civile et autres). Et ils veulent que tout le monde fasse comme eux.
Nous nous aimons notre Med 6. Nous n'aimions pas son papa, mais nous avons aimé son grand-père.
C'est aux marocains de concevoir leur destinée. Et il ne revient à personne de nous donner des leçons. Nous sommes un état-nation plus vieux que la France. Donc, ce type de leçon faite le au élèves de la maternelle dans les classes de "l'Histoire des états" tel que l'Algérie qui n'a que 51 ans".
Alors s'il vous plait, soyez modeste et un peu de retenue, fera beaucoup de bien à cet échange.
a écrit le 04/12/2013 à 21:01 :
Vive le maroc, la performance n est pas une destination, c est un voyage continue dans le temps. Mais ça les parasites ne peuvent pas le comprendre. On dit souvent que pour parler de performance il faut comparer. on est pas parfait meme aux USA d anciens militaires dorment dans la rue a cause du systeme qui n est pas et ne sera jamais parfait. Mais DIEU si. alors vivons il n y a qu une seule vie et elle est courte ça serait domage de. ........
a écrit le 23/11/2013 à 22:36 :
les enfants de marakech pensent pas comme certain ici
a écrit le 23/11/2013 à 20:59 :
Elle s'y connait surement en économie mais comme analyste politique objectif et crédible il y a encore un long chemin à faire à en juger par les contre vérités et la désinformation de cet article!
a écrit le 23/11/2013 à 17:53 :
Les USA partenaire du maric hhhhhhhhhhhh mon Cul , Cette journaliste peut faire comme ses freres donne ton cul au touriste au marché de Marakkech VIVE SAHARA OCCIDENTALE
a écrit le 22/11/2013 à 22:49 :
Je demande à ce que des associations de LUTTE CONTRE LE RACISME ET LES REPRESENTANTS OU FONCTIONNAIRE DE L'ETAT se saisissent des commentaires haineux et des personnes qui utilisent internet se croyant dans des espaces sans loi, et qui laissent exprimer librement leurs pensés xénophobes haineux et satanique pour les traduires devant les Instances Judiciaires Françaises. Il est inadmissible que les national-socialistes fascistes sans foi ni loi ni dieu viennent insulter un peuple entier et porter atteinte à l'Honneur et à la bonne réputation du peuple Marocain !
Le peuple Marocain est un peuple paisible et vous n'avez pas le droit de nous insulter @yon59 @oranais et autres qui se permettent des vulgarités extrémistes.
a écrit le 22/11/2013 à 22:08 :
N'importe quoi.si c'est du journalisme.
a écrit le 22/11/2013 à 19:35 :
Incroyable votre article !! Une honte de faire autant de fautes d'orthographes !!! et ça ce dit journaliste !!!!

"'occasion pour le roi du Maroc de mettre encore avant la stabilité politique de son pays,"
"Nouvelle dynamique pour une partenariat"
"les révoltes des pays arables"

Honteux !!!!!!!!
Réponse de le 23/11/2013 à 10:23 :
Je partage l'avis de Fautes123, c'est honteux et malheureusement de plus en plus fréquent dans la presse, vous devriez embaucher des relecteurs!!!
Réponse de le 23/11/2013 à 10:30 :
Cependant, Fautes123, je lis dans votre réponse:
"fautes d'orthographeS",
"Et ça Ce dit journaliste"
Je compte tout de même deux grosses fautes et une majuscule oubliée...
Réponse de le 28/12/2014 à 13:02 :
Nous avons notre langue.
Sur ce site français nous nous exprimons via la langue de molière, mais ne nous en voulais pas trop si on fait des faute.

Le jour où des français s'exprimeront en arabe mieux que ce que nous faisons en français, vous pouvez nous en vouloir. Mais pas actuellement.
a écrit le 22/11/2013 à 18:31 :
Les enfants de Marrakech ne pensent pas comme toi..
a écrit le 22/11/2013 à 17:01 :
trop marrant votre article, a vous lire, le maroc est un paradis.
rarement vu une propagande aussi peu crédible.
Votre pseudo roi vous a-t-il jeté une piece pour service rendu ?
Réponse de le 22/11/2013 à 18:29 :
trop marrant votre réaction, ou avez vous lu que le maroc était un paradis petit haineux? comparez le avec ces voisins et vous comprendrez très vite le sens de larticle
Réponse de le 22/11/2013 à 22:19 :
J'ai aucune haine envers les marocains, c'est un peuple au contraire que j'apprecie, un pays a visiter.
cependant il serait bon d'arreter de cacher des vérités:

Vous me parler de comparer ?
j'avoue ! vous depassez vos voisins sur bien des points :
- effectivement le maroc fait partie des plus gros producteur de drogue du monde,
- possede certainement la plus grande reserve de prostitués d'afrique
- est certainement le pays d'afrique ou il y a le moins de liberté d'expression.
- son altesse haschich6 est certainement la plus riche d'afrique.
- le maroc est l'un des seul pays qui envoi des milliers de "femmes mulets" transporter 30 tonnes par jour de contrebande dont du wiskie d'espagne: watch?v=MQ6sGYzlaes
etc etc ...
... c'est en effet très valorisant.

vous semblez renier ces faits,
j'y vois 2 raisons : soit vous êtes idiot, soit vous êtes grassement payé pour dire des conneries.
a écrit le 22/11/2013 à 14:09 :
Une amitié longue de trois siècles

Il est important de rappeler que le Maroc fut le premier pays dans le monde à reconnaître l’existence des Etats-Unis. En effet, le 20 février 1778, le Sultan Sidi Mohammed Reconnaît l’indépendance des Etat-Unis, et 8 ans plus tard, le 23 juin 1786, les deux pays signent à Marrakech un « traité d’amitié, de navigation et de commerce ». C’est d’ailleurs la principale raison qui a poussé les Etats-Unis à ne pas reconnaître le protectorat français au Maroc. A la fin du 19e siècle, les Etats-Unis proclament officiellement leur solidarité avec le Maroc face aux appétits coloniaux de certaines puissances européennes.
Réponse de le 22/11/2013 à 21:41 :
Mais comment se fait-il qu'un pays indépendant depuis si longtemps est resté si sous développé avec le plus bas taux d'alphabétisation du monde arabe!
a écrit le 22/11/2013 à 13:54 :
Le fort partenariat de l'axe Rabat-Washington projette une influence stabilisatrice positive dans la région du Maghreb et du Sahel sur les plans économique et de développement. Cette rencontre à une portée Historique car elle consolide davantage l'amitié historique USA-Maroc, une relation qui date de 1777 !!
L'accord de libre-échange liant Rabat et Washington, 'unique en son genre dans le continent africain devrait être utilisé de manière encore plus intense au service du développement économique, de la promotion des investissements et de l'augmentation des exportations Marocaines avec facilitations douanières , fiscales, administratives dans un environnement économique prometteur. Le Royaume du Maroc est une plateforme naturelle de part son positionnement stratégique à la croisée des continents Europe - Amériques - Afrique. Vive Le Maroc , Son Peuple Sage, Tolérant; Ouvert et Instruit Vive Le Roi dont nous sommes si Fiers ! Allah AL Watan AL Malik est la devise de notre chère Patrie Chérifienne Millénaire.
Réponse de le 22/11/2013 à 18:28 :
Les enfants de Marrakech ne pensent pas comme toi..
a écrit le 22/11/2013 à 12:54 :
ne pas publier mon commentaires merci!!!!
a écrit le 22/11/2013 à 12:50 :
bonjour, pour avoir été au maroc dans plusieurs grandes et petites villes et aussi en algérie. j' ai pu entre apercevoir des choses incroyable dans les 2 pays le maroc et mieux structuré en matière d'infrastructure d'urbanisme d’hôtellerie et de service mais c aussi vrai que les marocains on vendu leur pays à pleins de blancs et c juste pour leurs confort tout ça et PAS CELUI DES MAROCAINS....avec dans les super marché rayon alcool porc....PROSTITUTIONS A VOLONTE TOUS AGE ET BIEN SUR les champions du monde de CANNABIS HERBE... soutenu par LE ROI homo6 aussi j'ai vu à agadir un des fiefs de la PROSTITUTION à bon marché.... écrit sur une montagne ALLAH EL MALIK EL WATAN.... j'ai été encore plus choquer de voir écris cela que le reste. en fait, les marocains ce sont trompé c'est EL TOURISME EL CANNABIS ET EL PROSTITUTION!!!!!!
Réponse de le 22/11/2013 à 13:20 :
Je demande à ce que des associations de LUTTE CONTRE LE RACISME ET LES REPRESENTANTS OU FONCTIONNAIRE DE L'ETAT se saisissent de ce commentaire haineux et de la personne qui a envoyé ce commentaire haineux et satanique pour le traduire devant les instances judiciaires Françaises. Il est inadmissible que les national-socialistes fascistes sans foi ni loi ni dieu viennent insulter un peuple entier !
a écrit le 22/11/2013 à 12:34 :
le royaume a plus de 1175 ans d'existence lollll tjrs ce meme terme ben 1175 ans de docilité envers l'occident 1175 ans de prosternation au glaoui 1175 ans de protutition 1175 ans de baise main etc.....la risée du monde arabe
a écrit le 22/11/2013 à 12:20 :
Un jour viendra ou l’Algérie n'aura plus de pétrole et les chiens qui la gouverne partiront comme des vautours sur une carcasse, ce jour la plus de polizbel.
La colonisation vous as complétement lavé le cerveau, vous ne reconnaissez plus votre histoire qui vous lient à nous marocains, si votre pays est disneyland pourquoi autant d’algériens vivent chez mama França, toute la jeunesse veut partir de votre trou à rats!
Vos ressources pétrolières ne suffisent pas pour égaler le Maroc dans tout les domaines, alors que nous avons peu de ressources. Si vos dirigeant ne sont pas corrompus ou va l'argent du pétrole???
Et Dernièrement, avant la colonisation le Maroc contrôlait tout le Sahara jusqu’à Tombouctou, et avant la colonisation l’Algérie n'existait pas! (création Française) sur le territoire "el maghrib"
alors svp n'allez pas falsifier l'histoire.
a écrit le 22/11/2013 à 10:27 :
Il suffit de savoir la seule raison u complexe terrible dont les algeriens souffrent lorsque il s'agit du Royaume du Maroc: L' empire cherifienne est un etat qui a 1175 ans d'existence jour apres jour sans interruption (le fondateur historique de cet etat est le roi bebere Ibn Tachafin). tandis que l 'etat algerien n a que 60 ans d'existence. Une nation fabrique' par l'effet du colonialisme de toute piece et une nation qui n est pas une base historique CONTINUE est souvent traumatisee' de point de vue identitaire. Et pour en savoir plus faut seulement entamer une petite discussion avec un etre algerien pour decouvrir une logique absurde pleine de traumatisme et de souffrance en resume' une schizophernie tres aiguee'.

Allez salut
a écrit le 22/11/2013 à 7:53 :
Toutes les raisons invoquées ici quant au choix du Maroc par les US sont fausses. La personne qui écrit ne fait pas partie d'un think Thank mais d'un lobby ou d'une agence de pub. Le choix du Maroc s'est imposé de lui même au vu de son historique docilité... Rien d'autre!
a écrit le 21/11/2013 à 23:57 :
Vive le makhzen
Vive le Sahara marocain
a écrit le 21/11/2013 à 22:09 :
Les Etats Unis d 'Amérique nation fondée autour du concept de liberté et de libre émancipation des peuples de tout joug colonial (Anglais au 18e siecle, Français au milieu du 20e et aujourd'hui Marocain au Sahara Occidental ou israelien en Palestine) ne seraient logiquement continuer à jouer éternellement les équilibristes! a termes ils reviendront aux fondammentaux de justice et liberté des peuples telles que les décrivait si bien feu président JFK.
a écrit le 21/11/2013 à 21:50 :
le sahara est historiquement marocain, et la solution de l'autonomie sous la souveraineté marocaine est une solution crédible et réaliste, celui qui soutient le polisario, perd son temps car le sahara est une affaire de peuple marocain et non pas seulement de l'Etat marocaine,...alors choisissez la stabilité et la prospérité du sahara, ou une guerre sans merci ou la majorité des marocains souhaitent y verser leurs sang
a écrit le 21/11/2013 à 21:27 :
Le sahara est marocain et va le rester .c est la volonte' du roi legendaire amazigh youssef ibn tachfin le batisseur de la ville imperiale de marrakech, le fondateur de l etat marocain millenaire .les arabes du polisario qui ont debarque' chez nous seulement y a 5 siecles ,s ils ne sont pas content chez, ils n ont qu a plier bagages et rentrer chez eux en arabie .pour les algeriens avec leur gros nif donquichitien ,ils ne voient plus rien .
a écrit le 21/11/2013 à 20:54 :
la caravane du Maroc passe et les algéchiens aboient.
occupez vous de votre misère de pays , bande de terroristes, vous êtes obsédés par le maroc.
parcequ'il ya rien chez vous , les chinois travaillent a votre place , vous dirigeants criminels vous ont orienté rien que pour critiquer le maroc, propagande , propagande...........
VIVE LE SAHARA MAROCAIN. il ne sera jamais algé rien.
a écrit le 21/11/2013 à 20:00 :
Article orienté, avec un manque flagrant d'objectivité. Une dégueulasserie pondue par un Think thank téléguidé par les fumeurs de pipes au palais des baiseurs de mains.
a écrit le 21/11/2013 à 19:21 :
Mais c'est quoi cette article digne de l’époque Stalinienne on nous décrit un Paradis sur terre alors si c'est vraiment le Paradis sur terre pourquoi tant de Marocain franchisse le détroit de Gibraltar au péril de leur vie ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :