Pierre Rabhi : le vrai progrès, c’est la décroissance

 |   |  97  mots
Affiche du collectif Antipub / DR
Affiche du collectif Antipub / DR (Crédits : DR)
La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, le vrai progrès, c’est la décroissance ?

28 minutes

« L'écologie interroge notre regard sur la vie, notre positionnement par rapport aux mystères de la vie », défend le pionnier et porte-voix de l'agroécologie Pierre Rabhi.

Son crédo, réaliser à petite échelle locale des projets écologiques et solidaires d'habitats propres, des « oasis » respectueuses de l'environnement et vivables.

Aujourd'hui, ces projets sont portés dans une vingtaine de lieux en France, où le vivre mieux ensemble paraît être devenu une réalité.

EXPRESSO
Par Thibault Nolte 


INTERVIEW

 

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes
 et sur Facebook

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2013 à 10:56 :
Tous les soc' ne sont pas pour la décroissance. Cette théorie est des plus stupide. Le progrès n'est certainement pas de disparaitre ni de restreindre les libertés des faibles. Parce que la plus grosse imbécilité dans la décroissance, c'est bien que ceux qui auront moins de moyens devront décroitre avant ceux qui en ont plus. Voir les pauvres décroissent et les riches en résistant suffisament longtemps ne décroissent jamais. Ach... socialisme caviar quand ton enarquitude nous pave l'enfer de bonnes intentions.

Comme disait Camus, la seule vraie question sérieuse c'est le suicide. Perso, je laisse qui veut se décroitre définitivement avant moi. je compte au moins voir la nouvelle année avant d'arreter de respirer.
Réponse de le 06/01/2014 à 20:26 :
Dire que Pierre Rabhi appartient à la gauche caviar est la preuve que vous devez n'avoir certainement jamais vraiment écouté ce monsieur!!! et fait donc la preuve que .....votre avis sur le décroissance ne vaut pas grand chose!!!
a écrit le 24/12/2013 à 1:00 :
La décroissance ça commence au fond du slip...
Réponse de le 06/01/2014 à 20:29 :
Et la décroissance de l'intelligence a elle encore de beaux jours devant elle!
a écrit le 20/12/2013 à 16:45 :
traduction, pour ceux qui ne comprennent pas la novlangue socialiste écolo : "le vrai progrès, c'est la misère".
Réponse de le 23/12/2013 à 11:34 :
Une remarque totalement déconnectée de la réalité
Réponse de le 07/01/2014 à 11:55 :
@john galt:

si vous pensez que le progrès tel qu'on le vit actuellement fait la richesse, c'est que vous êtes aveugle.......;

décroissance ne veut pas dire misère..... ça veut dire travailler et produire de l a richesse autrement, simplement pour que les gens puissent vivre de leur travail........ ce qui est de moins en moins le cas, pour de plus en plus de gens.....

si vous pensez que ce n'est pas un problème, vous avez tort...... les états vous piquerons votre pognon au travers de vos impôts... pour faire vivre les pauvres que votre croissance aura produits.... parcequ'il faut quand même des pauvres qui puissent travailler..... pour que vous puissiez vivre...... sans eux, fin de la fête.....
a écrit le 20/12/2013 à 16:44 :
Pierre Rabhi pose toujours les bonnes questions sociétales ,on peut au moins lui reconnaitre cela.La croissance économique comme paradigme a ses limites physiques.
a écrit le 19/12/2013 à 15:39 :
ah oui la décroissance .. c'est pas avec cela qu'on va résorber le chômage de masse , il faut vraiment vivre comme un ermite pour nier la réalité des villes et des mégapoles et leurs problèmes de transports , d'eau et d'énergie .. moins consommer quelle bonne trouvaille mais qui en paiera le prix ? , le pauvre .. comme toujours car pauvre il est car pas de job et pauvre il restera car toujours pas de job , quand aux jobs soi-disant écolo , apres le montage des solutions écolos , on vit comme en corée du nord en autarcie totale , on importe rien , on exporte rien .. décidément coté utopies délirantes on a vraiment un trop plein , tant qu'on vit a l'écart de tout et qu'on ne voit pas la misère dans les villes et mégapoles du monde c'est facile de dire .. faut moins consommer .. pathétique
Réponse de le 19/12/2013 à 15:59 :
Le decroissance arrivera de toute facon avec le rarefaction de l'energie. Il faudra alors retournr dans les champs.
Il y a 3 siecles un paysan produisait pour 1,5 personnes. Aujourd'hui 1 paysan produit plus que l'on peut consommer, la cle c'est l'energie (pas seulement celle que l'on met dans le tracteur mais les pesticide, le transport, ...). Par exemple un porc breton est eleve en Bretagne, envoye en Allemagne pour revenir en quartier en Bretagne ou il est decoupe pour la vente et les plats cuisines. Puis renvoyer vers les points de vente. Aujourd'hui la croissance c'est la multiplication des transferts, donc du vent. Dans ces conditions je pense que vous pouvez la garder, ne venez pas pleurer quand vous serez dans le mur.
a écrit le 19/12/2013 à 14:18 :
Alors la France est en pleine progression.
a écrit le 19/12/2013 à 14:16 :
"L'écologie interroge notre regard sur la vie"... oui, c'est sûr.
Quand je vois une affiche où il est clairement impossible de simplement distinguer le genre des personnes présentées, je m'interroge également sur l'écologie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :