Pourquoi les Google Glass sont indispensables

 |   |  1637  mots
(Crédits : <small>Wikipédia / Google</small>)
Les nouvelles lunettes de Google sont pleines de promesses pour révolutionner notre quotidien, dit-on. Mais en quoi seront-elles nécessaires? Par Nicolas Bollengier, Raphel Payen, Valerio Natta, Edouard Pitt et Hakim Raffai, Beijaflore Marketing & Innovation – Practice Devices

Les lunettes de Google s'intègrent dans une tendance actuelle du marché qui propose une gamme croissante d'objets connectés. Internet, aujourd'hui confiné derrière les écrans d'ordinateurs, smartphones et tablettes, va bientôt franchir cette frontière et s'installer dans les objets que nous portons et les fera interagir entre eux. Cette voie est déjà tracée par de nombreuses entreprises qui se sont lancées sur le créneau des objets connectés. On a pu s'en rendre compte au Mobile World Congress 2014, de nombreux objets ont été présentés tels que des montres connectées au smartphone, des bracelets pour suivre son état de santé et mesurer ses performances sportives, des fourchettes qui aident au régime, des t-shirts qui mesurent l'activité du cœur... aucun secteur n'est épargné.

Les lunettes connectées : un device pas comme les autres

 Parmi ces objets, les lunettes connectées de Google attirent notre attention. Ces lunettes aux allures futuristes, qui ont déjà fait couler beaucoup d'encre depuis avril 2012, sont plus connues sous le nom de Google Glass. Elles ont déjà envahi la toile avec de nombreuses vidéos et articles. En effet, depuis 2013 plusieurs milliers de testeurs dans le monde possèdent un prototype des Glass. Ce qui contribue au développement du produit et génère de la notoriété sans que Google n'ait à le faire. Dans l'inconscient collectif, Google se place d'ores et déjà en leader sur ce marché, avant même sa commercialisation. Mais quel est leur réel potentiel ? Vont-elles faire un flop ou révolutionner notre quotidien ? Pour répondre à ces questions, regardons de plus près de quoi il s'agit.

Google Glass, c'est quoi ?

 Il s'agit d'une paire de lunettes numériques disposant d'interfaces visuelle et sonore. Elle affiche un écran dans le champ de vision de l'utilisateur et un système de vibration propage le son vers l'oreille via les os. La navigation dans le menu se fait grâce à un pad tactile sur le côté des lunettes ou par des ordres vocaux qui s'activent dès que les mots "Ok Glass" sont prononcés. Certaines commandes peuvent être activées grâce aux paupières. Fidèle aux valeurs qui ont fait son succès, le géant américain a su de nouveau réunir innovation technologique et esthétisme en proposant ces lunettes futuristes au design soigné.

Pour l'interconnexion avec les autres appareils, les Google Glass sont équipées d'une antenne wifi et d'une interface Bluetooth. Cette interconnexion est capitale puisque ne disposant pas d'une carte SIM, certaines fonctionnalités des Google Glass, comme les SMS ou les appels, ne seront utilisables que si elles sont reliées à un smartphone.

Un produit gagnant

 Google Glass est un objet qui ouvre la porte à de nouveaux usages et nouveaux services. Ce produit totalement nouveau promet un fort potentiel vendeur. Le cabinet d'études IHS évoque déjà le nombre de 9,4 millions de lunettes connectées sur le marché en 2016, à partager certes entre les différents constructeurs mais Google se place déjà en tant que leader du marché. Ergonomique et intuitif, c'est la nouvelle façon d'interagir avec l'objet qui fera la différence : "OK Glass, take a picture", en moins d'une seconde le cliché est pris sans besoin d'utiliser les mains.

Le succès se construira autour de deux axes : l'amélioration des services existants sur smartphone, qui pourront bénéficier des nouvelles interfaces intuitives et la création de nouveaux usages à destination du grand public et des professionnels. Dans cette optique, l'ampleur du succès dépendra de la quantité et qualité des applications qui seront développées pour les Glass. Elles seront nombreuses et permettront notamment de révolutionner la navigation, la prise de photo, la vidéo, et réinventeront la réalité augmentée.

Les Google Glass peuvent-elles se substituer au smartphone ?

 Oui, mais pas partout. En effet, la connexion Wi-Fi permettra d'être indépendant du smartphone dans les zones couvertes en Wi-Fi, et le Bluetooth permettra de bénéficier partout de la connexion cellulaire du  smartphone. Cela implique que le marché des Google Glass ne sera pas en concurrence avec celui des smartphones mais pourra au contraire en dynamiser les ventes.

Les nouvelles opportunités

 Le potentiel de cet objet est bien plus important que celui des terminaux actuels, les applications de réalité augmentée peu abouties sur smartphone ou tablette vont probablement s'épanouir et se développer sur les Google Glass rendant de nombreux services aux professionnels. Le champ des possibles est très large, on peut entrevoir énormément d'applications pour les professionnels : les pompiers secouristes, la visualisation de plans sur les chantiers pour un conducteur de travaux, l'assistance en temps réel pour un chirurgien.

Il ne s'agit pas que de perspectives futures : Virgin Atlantic a, par exemple, déjà expérimenté les Google Glass avec ses équipages pour accueillir les passagers de classe affaires et accélérer le processus d'enregistrement. La police de New York a déjà testé les Glass pour faciliter l'accès aux informations administratives en temps réel.

Un autre aspect, et non des moindres, est le potentiel marketing que créeront ces lunettes. Elles seront l'outil idéal pour les agences de géomarketing et des annonceurs qui pourront étudier le comportement du consommateur en récoltant des informations sur ses centres d'intérêt et les lieux qu'il fréquente. Ceci permettra aux annonceurs de proposer aux consommateurs des produits ciblés.

Les consommateurs pourront-ils se faire à ce produit révolutionnaire ?

 L'adoption des Google Glass par les consommateurs se jouera sans doute autour de trois axes : l'ergonomie, le temps d'adaptation à l'objet et l'acceptation sociale. En termes d'ergonomie, Google est fidèle à lui-même, les Google Glass se révèlent agréables à porter et légères. Et ce, malgré la technologie embarquée. Après une petite période d'adaptation, elles se révèlent très intuitives. On apprécie la facilité de navigation dans le menu avec le pad ou les commandes vocales.

L'acceptation sociale des Google Glass n'est pas jouée d'avance. En effet, le port des lunettes soulève quelques craintes légitimes auprès du grand public, notamment en termes de protection de la vie privée, de sécurité routière et de propriété intellectuelle. Depuis quelques mois, des restrictions d'utilisation des Glass ont été mises en place dans certains États américains, en particulier au volant ou dans certains établissements publics. Des restaurants et des bars ont aussi choisi de tout simplement interdire le port des lunettes, signe qu'elles ne sont pas encore pleinement acceptées.

Le port régulier de ces lunettes est-il sans danger pour notre santé ? Des spécialistes alertent déjà sur les risques liés aux ondes rayonnées. En effet, une antenne Wi-Fi étant déjà à proximité directe de la tempe et du cerveau, on peut se demander si ce n'est pas pour cela que Google n'a pas ajouté une connexion cellulaire 3G/4G sur les lunettes.

Un objet quasiment parfait

 Technologiquement avancées, les lunettes de Google sont très abouties. Le seul point noir des premiers prototypes est l'autonomie de la batterie. Il faut compter moins de cinq heures si vous êtes un utilisateur intensif de vidéo, photo, et GPS par exemple. Espérons que la version commerciale permettra une autonomie plus grande. 

Google est-il seul sur le marché des lunettes connectées ?

 Les concurrents de Google, comme Samsung et Microsoft, seraient en train de travailler sur leurs propres modèles de lunettes connectées. Apple, lui, laisse planer le doute sur un éventuel produit de ce genre. Leur position actuelle de suiveurs dans ce nouveau marché risque d'être fatale. D'autres acteurs se lancent sur le marché, notamment le premier opérateur de télécommunications au Japon NTT Docomo avec les SmartGlass. La France n'est pas en marge, plusieurs startup équipent déjà les professionnels dans le domaine de la maintenance, la défense et de l'aéronautique. Tous ces modèles plus ou moins aboutis ou encore au stade de prototype vont sans doute dynamiser le marché des lunettes connectées. La concurrence donc  existe, mais Google présente dans cette première phase énormément d'avance.

 La porte vers un avenir innovant est ouverte

 Nous pensons que les Google Glass seront une véritable réussite. Le facteur clé du succès sera avant tout leur capacité d'être un tremplin pour de nouveaux usages. La vitesse de développement massif dépendra de l'acceptation sociale de cet objet plus intrusif que les smartphones, et évidemment du prix de vente, qui n'est pas encore défini. Aucun chiffre officiel n'est publié, et les études sur le sujet sont aujourd'hui contradictoires. Nous pensons que les Glass pourront devenir un produit mass market si leur prix de vente ne dépasse pas les 600 dollars, prix qui sera justifié par l'aspect extrêmement innovant et qui pourra cibler une bonne partie de la population technophile, notamment si elle est déjà équipée d'un smartphone. Quoi qu'il en soit, cet objet ouvre la porte à de nouveaux défis technologiques, les premiers gagnants seront les utilisateurs, qui pourront bénéficier de nouveaux usages d'aide au quotidien. Cela montre aussi que les constructeurs possèdent encore des cartes à jouer pour dynamiser le marché et changer radicalement notre quotidien. Si l'on pouvait croire que les smartphones constituaient un point d'arrivée technologique, on se rend compte que ce n'est qu'un point de départ. Nous sommes peut-être déjà proches de la fin des claviers, souris, et écrans tels que nous les connaissons aujourd'hui.

 

Beijaflore Marketing & Innovation - Practice Devices

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/07/2014 à 8:11 :
Indispensables ? Pour qui ? Pour quoi ? Vais-je pouvoir vivre demain sans mes Google Glass ?
Article d'une platitude et d'une banalité que l'on rencontre classiquement sur les nombreuses publications de cabinets de conseil (Beijaflore en l’occurrence ici) essayant d'occuper l'espace sur des prétendues tribunes d'experts au service de leur notoriété.
Dommage car l'arrivée des Google Glass comme celle des autres objets connectés amène des problématiques (technologiques, sociétales, entrepreneuriales...) intéressantes...
a écrit le 31/03/2014 à 21:23 :
Cet article me laisse sur ma faim tant il n'apporte rien au sujet. Comme vous le dites, ces lunettes ont déjà fait couler beaucoup d'encre et votre article ne fait que rajouter une goutte à cet océan de banalités.
a écrit le 29/03/2014 à 11:05 :
Et quand ce sera il pour ceux qui rouleront avec ces lunettes au volant et qu'ils produirons un accident? On interdira de rouler avec des lunettes? Et pour ceux pour qui les lunette correctrice sont nécessaire, ils ne pourront plus rouler non plus vu qu'on ne pourra plus faire la différence entre les deux?
a écrit le 28/03/2014 à 17:15 :
Bof... Bof... article plein de généralités qui n'apporte pas grand chose à la réflexion générale.
"Un objet quasiment parfait" ==> il est très très loin d'être parfait, il chauffe beaucoup, bug souvent, l'interface de navigation n'est pas pratique pour visualiser un album de photos, la navigation web n'est pas adaptée...
Vous avez des Glass sinon ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :