Un monstre républicain s'est levé, le monde a applaudi  !

 |   |  973  mots
(Crédits : DR)
La terrible épreuve qu'ont vécue les Française et son épilogue exceptionnel ne pourront en rien fournir aux partis politiques un remède durable à leurs crédibilités déclinantes.Jean Christophe Gallien, professeur associé à l'Université de Paris 1 la Sorbonne, président de j c g a, Membre de la SEAP, Society of European Affairs Professionals

Un soulèvement démocratique, comme une urgence magnifique et spontanée. Une réponse citoyenne calme, recueillie, souriante, pleine de tristesse mais aussi d'espoir et surtout d'une certitude : ils ne nous vaincront pas ! La société française, dans sa majorité, celle qui avant hier encore, criait, comme depuis trop longtemps, en silence, est rentrée en résistance massive. Comme un formidable monstre républicain qui refait surface quand de l'essentiel il s'agit, elle montre le chemin. Elle n'a eu besoin ni des institutions de la République, encore moins des partis politiques. Seule, mais pour et avec les autres. Elle a soutenu François Hollande, son gouvernement et les forces de l'ordre dans leur action de crise réussie et a accueilli les représentants desdits partis politique comme les leaders européens et tous ceux venus du reste du monde pour lui apporter leurs soutiens et rendre hommage à la France, son histoire et donc à son Peuple.

Une expression sociétale et citoyenne sans précédent

C'était un événement au delà de l'événement. L'histoire se bâtissant en direct ! Une expression sociétale et citoyenne sans précédent depuis la fin de la seconde guerre mondiale. La preuve très concrète que la société française est bien vivante, que le peuple de France est bien vivant. Il est fort et il sait ce qu'il est et ce qu'il veut. On chantait la marseillaise à répétition hier ! La société française n'est pas déprimée, encore moins dépressive ... Très loin des représentations sondagières et médiatiques ! Celle que l'on dépeint tellement souvent malade et apeurée est peut être la seule société qui pouvait se lever collectivement en si grand nombre et exprimer si puissamment sa détermination au cœur du drame terrible. L'ensemble des élites de notre pays et en particulier les femmes et hommes politiques ‎devraient s'interroger sur la portée holistique du souffle incroyable de ces journées historiques.

Une déconstruction de l'Etat de droit

Et il ne faut pas se tromper, cette terrible épreuve et son épilogue exceptionnel ne pourront en rien fournir aux partis politiques français, en grande difficulté dans leur légitimité représentative, un remède durable à leurs crédibilités déclinantes.

Certes, comme le rappelait Daniel Cohn Bendit, la troupe de Charlie Hebdo n'aimait aucun parti politique, aucune religion mais où étaient-ils, nos partis politiques, lorsque les mêmes groupes terroristes menaçaient la vie des futures victimes de ce triste mercredi de janvier 2015 ? Où étaient-ils quand Charlie Hebdo cherchait de l'argent pour tenter de survivre aux conséquences des agressions à répétition ? Où étaient-ils ceux là même qui ont regardé, pendant 40 ans, se développer les conditions de ces terrifiantes émergences actuelles. Pourquoi certaines piscines furent-elles parfois réservées aux femmes ? Pourquoi abroger la circulaire Chatel ? Comme tant d'autres abandons sociétaux coupables, comme ne plus oser nommer le réel avec les mots du réel. Ne nous voilons plus la face, la déconstruction de notre Etat de droit est continue. Il doit être systématiquement préservé, parfois restauré, dans toutes les géographies de notre république, dans toutes les strates de notre système démocratique.

Un événement historique dans l'aventure en mouvement de la construction européenne

Matteo Renzi l'a dit : « Attaquer Paris c'était attaquer l'Europe et le Monde ! » Une France que depuis l'étranger on perçoit encore comme un phare émettant, au large, une lumière rassurante mais exigeante, dans le respect son message éternel : liberté, égalité, fraternité.

Et pour la première fois les leaders de l'Union et d'autres venus du reste du Monde étaient rassemblés non pas dans un palais, un bunker ou un centre de conférence, mais dans la rue avec le peuple de France qui faisait front, presque dans ses pas. Ensembles réunis pour célébrer la résistance des peuples libres de l'Union à la terrible menace qui pèse sur eux tous. Evénement historique dans l'aventure en mouvement de la construction de l'Union Européenne, ce symbole fort, magnifique, celui d'une résistance européenne unie,  l'Europe le doit donc à la France et à son Peuple. L'Europe qui est une vraie histoire, si elle veut être un avenir doit être un havre pour ses peuples, puissant, déterminé et fier de ses identités.

Faire revivre l'espoir et le souffle du 11 janvier 2015

Réjouissons nous encore et encore de ce moment exceptionnel et magnifique après ces 48 heures d'horreur. Il doit marquer une terrible prise de conscience‎ : nous sommes bien dans le réel d'un monde qui change. Nous devons affronter cette réalité. Nous devons nous projeter bien au delà de nos propres existences. Unissons-nous et nous ne serons pas condamnés à être faibles parce que civilisés.

Alors mesdames et messieurs les responsables politiques, ni discours creux, ni incantations, mais de la détermination et des actes pour faire vivre l'espoir, le souffle de civilisation de ce 11 janvier 2015.

André Malraux sur cette même Place de la République, le 4 septembre 1958 introduisant celui du général de Gaulle fixa l'enjeu d'hier qui résonne si précisément aujourd'hui encore : « C'était pour nous alors comme pour vous aujourd'hui, comme toujours pour la France, le souvenir de la Convention, la nostalgie de la ruée de tout un peuple vers son destin historique, la fraternité, mais la fraternité dans le combat et dans l'espoir ... Et vous ne vous laisserez arracher votre espoir ni par ceux qui ont intérêt à la faiblesse de la république, ni surtout par ceux qui crient là-bas parce qu'ils ont intérêt à la faiblesse de la France. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/01/2015 à 9:16 :
vous êtes nul car la gauche bien pensante n'en tirera pas des leçons
a écrit le 18/01/2015 à 11:18 :
Je suis d'accord avec Jean-Christophe Gallien. La France, les Français ont été magnifiques de courage lors de cette marche et ont prouvé qu'il n'avaient nullement besoin des politiques pour agir.
D'ailleurs, au vu de leurs réponses, ces mêmes politiques semblent ne rien avoir compris aux attentes du peuple, comme d'habitude.
A tous ceux qui veulent radicaliser la France contra sa volonté, je demande : Pourquoi n'émigre vous pas vers des pays en adéquation avec vos idées ???
Réponse de le 19/01/2015 à 9:50 :
oui pourquoi pas, parce qu' en france on donne ce que les autres pays ne donne pas?
Réponse de le 26/01/2015 à 9:21 :
je entièrement d'accord ils n'en tireront pas la leçon ils y en a déjà 1/3 aux gouvernement
a écrit le 15/01/2015 à 20:33 :
Dear Sir,
Did you ever see the Golem Monster ?
Yours carefully
Le Pivert
a écrit le 15/01/2015 à 9:21 :
le monstre ...c’était pas la république ..., titre très mal choisi .
a écrit le 15/01/2015 à 8:59 :
Vos analyses sont très positives,les FRANÇAIS veulent retrouver l'espoir l'arrestation des "jihadistes".Mon analyse politique droite et gauche pourrait élaborer des solutions sur les grands problèmes de la nation.Les patrons doivent embaucher et la prospérité doit revenir achetons français.


si les
a écrit le 14/01/2015 à 11:00 :
Chacun manifestement comprend ce qu'il veut - ou tout du moins ce qu'il 'peut' - à travers les messages et les images diffusées dans les médias. Ainsi, j'ai lu dans le dernier twitt de Dieudo, en substance : "je suis C... et me sens C...", une sorte de compassion à l'égard de tous les protagonistes des drâmes récents, tandis que d'autres y ont perçu une preuve manifeste d'apologie du crime [Dieudo est en garde à vue pour cette raison ce mercredi matin] . De même, vous avez vu dans les diverses cérémonies un élan citoyen 'sans précédent' [pour reprendre votre expression ridicule], et en venez à espérer "de la détermination et des actes pour faire vivre l'espoir, le souffle de civilisation de ce 11 janvier 2015" , tandis que moi, pour l'instant, je n'y vois qu'un renforcement du contrôle des personnes, des écoutes téléphoniques, de la surveillance d'internet, et je crois qu'après avoir quelque temps végété dans l'espace du DOUTE, nous allons entrer dans celui de l' INTOLERANCE et de l' INQUISITION. Je pense d'ailleurs que c'est le seul terrain sur lequel nos politiques ont quelque talent, Vals jouant la "Courte-Tête", car il y a beaucoup d'émules... Il me paraît acquis, en effet, que notre dynamique premier ministre a largement dépassé Sarko, initiateur du mouvement, et qu'il a tout de ce dictateur dont nous aurions besoin, authentique et incontournable salvateur de notre civilisation décadente - peut-être est-ce du à la période franquiste qui a marqué son enfance ? Mais peut-être suis-je le seul à avoir vu dans les gesticulations de ces jours derniers, les mimiques de ce "Fou de guerre" si bien incarné par Coluche en 1985... Quoi qu'il en soit, je trouve que le titre du dernier ouvrage de houellebecq était finalement pas mal trrouvé...
a écrit le 14/01/2015 à 7:34 :
André Malraux... N'était-ce pas un des ministres de "Charlie" de Gaulle, dont un des collègues, Raymond Marcellin ,avait fait censurer Hara Kiri, prédécessaur de Charlie Hebdo, parce qu'ils avaient osé faire pire qu'insulter le Prophète à leurs yeux : rire de la mort du Général ?

Écrire le soutien de Charlie Hebdo en encensant celui dont le décès est à l'origine d'une première censure des journalistes tués... Troublant !
Réponse de le 14/01/2015 à 9:57 :
Ce que vous ignorez c'est le contexte . J'avais 18 ans à l'époque ,je me souviens très bien. J'étais anti-gaulliste à l'époque (j'ai changé d'avis à 100% depuis), mais j'avais été choqué par la une de Hara-Kiri et j'avais approuvé son interdiction .
Il faut savoir que ''Bal tragique à Colombey:1 mort!" faisait allusion à un incendie qui s'était produit quelques semaines auparavant dans une discothèque du côté de Grenoble et qui avait brûlé vifs plusieurs dizaines de jeunes gens, une quarantaine je crois. Je m'en souviens, la France entière avait été traumatisée par ces morts, et autant que l'ironie sur De Gaulle, c'est l'irrespect pour tous ces brûlés vifs qui avait indigné la France.
Que diriez vous si aujourd'hui Charlie Hebdo titrait : ''Pétarade tragique Porte de Vincennes!'' ? Vous trouveriez ça drôle ?
Réponse de le 14/01/2015 à 10:05 :
Ce que vous ignorez c'est le contexte . J'avais 18 ans à l'époque ,je me souviens très bien. J'étais anti-gaulliste alors (j'ai changé d'avis à 100% depuis), mais j'avais été choqué par la une de Hara-Kiri et j'avais approuvé son interdiction .
Il faut savoir que ''Bal tragique à Colombey:1 mort!" faisait allusion à un incendie qui s'était produit quelques semaines auparavant dans une discothèque du côté de Grenoble et qui avait brûlé vifs plusieurs dizaines de jeunes gens, une quarantaine je crois. Je m'en souviens, la France entière avait été traumatisée par ces morts, et autant que l'ironie sur la mort De Gaulle c'est l'irrespect pour tous les brûlés vifs qui avait indigné la France.
Que diriez vous si aujourd'hui Charlie Hebdo titrait : ''Pétarade tragique Porte de Vincennes!'' ? Vous trouveriez ça drôle ?
Réponse de le 14/01/2015 à 10:23 :
Rectificatif:
--L'incendie, c'était une semaine avant la mort de De Gaulle.
--Le nombre de morts brûlés ou asphyxiés , c'était 146.
Pour le reste , je maintiens .
Réponse de le 20/01/2015 à 10:34 :
Choquez par 146 quand ils sont français, mais pas choque avec la une sur le massacre égyptien avec plus de mil morts où charlie disait quelque chose du jors "le coran c'était de la m***e, il n’arrête pas les balles"... toujours à deux vitesses les commentaires ici...
a écrit le 14/01/2015 à 7:07 :
Vous avez parfaitement raison Mr Gallien dans votre analyse.Il suffit de lire le discours de Valls à l'Assemblée avec ses trémolos franchouillars guerriers modéle Louis-Phillipard, et la réponse des députés reprenant Tous en cœur La Marseillaise (ce qui n'avait été fait à l'Assemblée qu'en 1918) pour avoir quelques doutes quant au bon sens de beaucoup. Valls va pouvoir jouer avec Hollande au petit jeu de Cheney et GW Bush : mission accomplie, et au désastre qui en a résulté.
a écrit le 13/01/2015 à 20:45 :
Tous les argument sont bons, du côté libéral, pour saper l'Etat et le politique. Brusquement, vous voila devenus les défenseurs de Charlie-Hebdo, à La Tribune ? Brusquement, vous vous arrogez le droit d'interpeller les politiques et de leur demander où ils étaient lorsque Charlie avait besoin d'argent ? Et vous, où étiez-vous donc ?
a écrit le 13/01/2015 à 11:50 :
en espérant que les religions aient compris que la république est laïque et en espérant que les lois de notre république s'appliqueront partout sur notre territoire pour le bien de tous .vive l'utopie ! depuis hier j'écoute et je lis les médias et j'attends de voir avec impatience les mesures qui seront prises par nos brillants dirigeants pour noyer le poisson car depuis 40 ans se sont les lois de la république qui se sont adaptées aux religions pour en arriver là!
a écrit le 13/01/2015 à 10:07 :
Toujours aussi utopistes et bisounours !
a écrit le 13/01/2015 à 7:36 :
faudrait voir par la suite, si " tout ce qui s'est levé", ne va pas retomber! la nature humaine...vous savez....!....
a écrit le 13/01/2015 à 3:26 :
Il est surtout urgent de recadrer les choses : le blasphème, c'est en théocratie; en république, la religion n'est pas au-dessus de la critique, tant que ça n'est pas un appel au meurtre.

Ceux qui ne supportent pas de voir leur religion critiquée doivent donc faire leur valise.
Réponse de le 13/01/2015 à 9:29 :
je partage dans les grandes lignes votre propos.
Ne pas oublier que le passage à la laicité c'est fait dans la douleur avec les cathos, il y plus d'un siècle. D'ailleurs y a des cathos qui manifestent contre des films, empêchent encore des pièces de théâtre, des films ou des avortements (on est d'accord c'est pas des meurtres).
ce que je veux dire, c'est que nous avons intégré la laîcite depuis longtemps, un concept étranger à l'immense majorité des habitants de la planète, y compris dans les démocraties proches de nous.
Peut être faudrait il la réaffirmer en la définissant de façon précise, car l Islam n'était pas présente au moment de sa définition initiale. De même,et même si ça me choque dans mon âme d'athée et laique, l'Etat doit sans doute faire en sorte de faciliter la construction de mosquées, pour endiguer les financements étrangers et permettre de sortir de l'ombre et identifiés plus rapidement les prédicateurs fous dangereux.
Après je suis d'accord avec vous, pour les irréductibles,la porte est grande ouverte, car on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre, qu'ils aillent goûter la liberté en Arabie Saoudite ou dans l'Etat islamique et qu'ils y restent.
Réponse de le 13/01/2015 à 10:08 :
Faire leur valise? Mais ils n'en ont rien à faire,de la République !
a écrit le 12/01/2015 à 23:54 :
C'est la démographie qui décide de l'avenir de la République. Et elle est connue.
a écrit le 12/01/2015 à 17:10 :
Un monstre ?? a la merci du premier hurluberlu qui sort sa Kalach...et il y en beaucoup hélas,et je crains qu'il arrive encore régulièrement avec les "boat people" Italiens...
L'Europe ferait bien de s'occuper d'urgence de ce problème !
a écrit le 12/01/2015 à 16:00 :
Tout le monde à sa manière d'interpréter les manifestations historique d'hier.Selon moi il s'agit d'une manifestation patriotique.Les Français ont à cœur de rappeler les valeurs de notre pays Liberté,égalité fraternité.Etre Français s'est condamner l'islamisme extrême sans verser dans l'apologie juive.Etre français passe avant n'importe quelle confessions mais c'est aussi les respecter tel qu'elles soient.Etre français s'est condamner tous les extrémismes politique religieux raciales et nationalisme.Etre français s'est avoir de la mémoire,savoir que notre démocratie est en danger (le choix du peuple n'a pas été respecté pour la #$%$titution européenne).Etre français s'est observer que certains chef d’état n'auraient pas du être présent hier (cf netanyahou)car justement nous refusons l'extrémisme.Etre français s'est aussi se souvenir que celui ci à été fondé sur l'église catholique qui à méprisé le peuple.Etre français s'est refuser que ces hommes d'états puissent participer à une manifestation religieuse en dehors de leur cercle privé (cf hier la synagogue de paris).Etre français s'est refuser d'immigrer des conflits qui ne sont pas les nôtres.Hier nous avons dit non aux #$%$!!! nous sommes CHARLIE!!!nous sommes FRANÇAIS!!! La France a manifesté et demain elle fera ses choix;mais hier quelque chose à changé!!!
a écrit le 12/01/2015 à 15:53 :
Tout le monde à sa manière d'interpréter les manifestations historique d'hier.Selon moi il s'agit d'une manifestation patriotique.Les Français ont à cœur de rappeler les valeurs de notre pays Liberté,égalité fraternité.Etre Français s'est condamner l'islamisme extrême sans verser dans l'apologie juive.Etre français passe avant n'importe quelle confessions mais c'est aussi les respecter tel qu'elles soient.Etre français s'est condamner tous les extrémismes politique religieux raciales et nationalisme.Etre français s'est avoir de la mémoire,savoir que notre démocratie est en danger (le choix du peuple n'a pas été respecté pour la #$%$titution européenne).Etre français s'est observer que certains chef d’état n'auraient pas du être présent hier (cf netanyahou)car justement nous refusons l'extrémisme.Etre français s'est aussi se souvenir que celui ci à été fondé sur l'église catholique qui à méprisé le peuple.Etre français s'est refuser que ces hommes d'états puissent participer à une manifestation religieuse en dehors de leur cercle privé (cf hier la synagogue de paris).Etre français s'est refuser d'immigrer des conflits qui ne sont pas les nôtres.Hier nous avons dit non aux #$%$!!! nous sommes CHARLIE!!!nous sommes FRANÇAIS!!! La France a manifesté et demain elle fera ses choix;mais hier quelque chose à changé!!!
Réponse de le 20/01/2015 à 9:21 :
et moiqui ne suis pas républicain ,je fais quoi ?
a écrit le 12/01/2015 à 15:50 :
Merci pour cet article fondateur : le sursaut républicain du 11 janvier doit enfin s'exprimer démocratiquement pour faire revivre la France et la conduire sur le chemin de la prospérité partagée.
Réponse de le 14/01/2015 à 16:31 :
Tu es Ma boule... de cristal....
a écrit le 12/01/2015 à 15:49 :
Article fondateur : le sursaut républicain du 11 janvier doit s'exprimer démocratiquement pour faire revivre la France et la conduire sur le chemin de la prospérité partagée.
Réponse de le 13/01/2015 à 7:37 :
faut pas trop rêver, Boule....!
a écrit le 12/01/2015 à 14:46 :
973 mots dans l'article : pas une fois le mot islam, islamisme ou musulman...
Ils ont gagné
Réponse de le 12/01/2015 à 15:01 :
@oula vous marquez un point, c'est un fait.
a écrit le 12/01/2015 à 14:36 :
les prochaines semaines donneront la véritable pensée du peuple français...ils veulent que cela change...la permissivité, les zones de non droit...ils n'en veulent plus , et c'est cela qu'ils ont voulu dire dimanche!!!
a écrit le 12/01/2015 à 14:22 :
Comme vous le dites très bien, le Peuple de France n'a eu besoin de personne pour se mobiliser, et en effet où étaient tous les résistants du lendemain quand Charlie était agressé sans cesse ! Pas de chèque en blanc en effet, que les politiques ouvrent leurs yeux complices et agissent et tout sera plus clair. Bravo pour ce papier !
a écrit le 12/01/2015 à 13:52 :
Oui, 4 millions dans les rues, c'est exceptionnel, ou tout autre superlatif. Mais faut pas pousser non plus, dire "toute la France était dans la rue", alors qu'il y a 64 millions de français... Des beaux discours, de belles images ( dont Mme Merkel photographiée alors qu'elle clignait des yeux, ça fait genre "je me recueille sur l'épaule de François...), à tout moment sur tous les médias, ça commence à être lourd. Actes barbares, OK, recueillement nécessaire, OK, hommage aux victimes, OK, mais ensuite? Fin des belles paroles, des actes, SvP!!!
Réponse de le 12/01/2015 à 15:03 :
@Spip, je ne dis pas que toute la France était dans la rue, je pense que sa majorité a clairement dit ce qu'elle ne voulait plus : plus de faiblesse ou d'incantation mais des actes et de la détermination.
a écrit le 12/01/2015 à 13:45 :
Bravo, je suis expat et je suis venu à Paris avec notre 1er ministre. La France, -contrairement à ce que les "pisse vinaigre" racontent chaque jour sur les blogs et dans les medias, - est une référence et l'objet d'une grande admiration pour les valeurs qu'elle porte et qu'elle défend , presque seule !!! Les expats, au passage, en ont marre de se faire insulter par les declino-petainistes de tous poils. Je ne donne pas les noms, on les connaît, et les medias les sur vendent malheureusement....
a écrit le 12/01/2015 à 13:43 :
La République et la Laïcité sont contraire au dogme de l'UE de Bruxelles car cela demande d'être souverain dans ses décisions!
Réponse de le 12/01/2015 à 13:48 :
Désole, mais c'est complètement faux. Vous ignorez la Charte sociale europeenne, la convention europeenne des droits de l'homme, la Cour européenne des droits de l'homme, et les traités europeens. L'exemple même de l'ignorance crasse au service de la manipulation.
Réponse de le 12/01/2015 à 21:37 :
Et bien, je crois bien que le message de ce WE voulait bien dire que l'on voulait de la Démocratie, de la Liberté, de l'Egalité, de la Fraternité, de la Tolérance, de l'Intégration, de la laïcité, et surtout, que le peuple soit le maître des décisions qui seront prises dans toute l'UE et dans le monde.

S'ils n'ont pas compris ça, il faudra qu'ils s'accrochent car il est hors de question que l'on s’aplatisse maintenant que nous nous sommes levé pour la Liberté.

Personne ne nous imposera une politique que l'on ne souhaite pas!
a écrit le 12/01/2015 à 13:21 :
Tres bon article
Nos politiques prendrons t'ils de vrai mesure ??
J'en doute flambi va vite retomber dans les compromis avec la gauche et les verts
La perte totale de crédibilité de la droite et de la gauche reposent sur des tonnes de fait
Changeons la clique politique pour redonner espoir au pays et évitons de tomber dans l'extrême droite qui n'apporte que la haine

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :