"Gilets jaunes" : la poudrière du ras-le-bol fiscal

La Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal. Aujourd'hui, la poudrière du ras-le-bol fiscal

1 mn

Que recouvre le ras-le bol fiscal français ? Une baisse du consentement à payer l'impôt bien sûr... qui renvoie nécessairement à l'idée que les français ont le sentiment de ne pas en avoir pour leur argent. La crise de l'impôt serait donc indirectement une crise de l'affectation de l'impôt donc de la dépense. [...]

>> Plus de vidéos sur le site Xerfi Canal, le médiateur du monde économique

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 05/12/2018 à 23:38
Signaler
Quand Trump annonce une baisse d'impôts, elle est massive, directe et pour tout le monde. Elle a donc un impact réel. En France c'est tout le contraire. Merci à nos technocrates qui ne savent pondre que des usines à gaz

à écrit le 03/12/2018 à 14:39
Signaler
et voici que m macron consulte tous ou presque tous les partis politiques qui ont mis la France en faillitte et créer cette machine a creer des taxes au lieu de reduire le train de vie de l'etat et des ses multiples directeur de cabinet de l'ena et...

à écrit le 03/12/2018 à 13:38
Signaler
Après avoir taxé les retraités, Macron à opposé la jeune génération aux anciens. Du jamais vu de la part d'un Président de la République.

le 03/12/2018 à 14:46
Signaler
Question d’impression ou de slogan plus que de réalité, puisque les retraités gagnent actuellement (en moyenne) plus d'argent que les actifs. Ce qui ne peut fonctionner longtemps dans une economie normalement constituée, sauf à augmenter la productiv...

à écrit le 03/12/2018 à 12:32
Signaler
6°) le sentiment que le fardeau du char de l'état n'est pas supporté équitablement par toutes les catégories de la population. Et ce n'est pas rien, la suppression de l'ISF et la flat taxe forment un gros tas de poudre.

à écrit le 03/12/2018 à 12:23
Signaler
Je ne peux résister à vous dire ma crainte que tout ceci nous coûte un pognon de dingue !

à écrit le 03/12/2018 à 12:12
Signaler
il vas de soit qu'il faut faire payer les casseurs mais le veritable responsable est celui qui refuse la raison du peuple Français car aucun peuple au monde n'est autan taxé lorsque l'on a besoins d'un falcon de Dassault ipour parcourir 200km ...

à écrit le 03/12/2018 à 12:08
Signaler
N'oublions pas que nous avons une banquier a la tête de l’État! Et, il "travaille" pour ses clients!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.