L'extension du cercle de l'humanisme

 |   |  659  mots
(Crédits : Regis Duvignau)
LE "CONTRARIAN" OPTIMISTE. En dépit de la persistance des agressions et préjugés à l'égard de la communauté LGBT, cela au sein des sociétés du monde entier, d'importants progrès, qu'ils soient législatif ou sociétaux, ont été réalisés dans l'acception de ces différentes sexualité. Par Robert Jules, directeur-adjoint de la Rédaction.

Même si les agressions et les préjugés à l'égard de la communauté LGBT restent d'actualité, les progrès réalisés dans l'acceptation de ces « différences » ont connu une accélération inédite à l'échelle historique depuis les années 2010. Rappelons qu'à la fin des années 1770, Jeremy Bentham(1748-1832), politique réformateur et père fondateur de la philosophie utilitariste, publie le texte Défense de la liberté sexuelle (1), où il réfute tous les préjugés contre les homosexuels « à une époque d'intensification de la répression des actes homosexuels », comme le rappelle dans sa postface le sociologue Christian Laval. Car, à l'époque, cette « antipathie sociale » menait au pilori ceux « qui avaient accompli un acte inoffensif du point de vue utilitariste » (qui vise le plus grand bonheur pour le plus grand nombre). Bentham expliquait cette situation « par l'influence pernicieuse sur l'opinion des "fraudeurs intellectuels professionnels" qu'étaient pour lui les hommes de loi et les membres du clergé ».

L'audace de Jeremy Bentham, qui ne voit pas au nom de quoi des individus se trouvent relégués à la marginalité sociale ou à la dissimulation, resta longtemps une exception. Pour...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2019 à 17:24 :
Si les humains seraient intelligents en restant concentrés sur leur vie et le non jugement d’autrui les gvts n’auraient pas besoin d’écrire dans la constitution «  la liberté d’être pour tous et toutes »

Je peux pas comprendre que des gens puissent juger les autres , pire les maltraiter, ça me dépasse, ça me révolte .
a écrit le 19/05/2019 à 15:23 :
Le sexe comme la religion sont de l'ordre de l'intime, aucun affichage ne doit être fait en public! Aucune législation discriminatoire ne doit être fait qu'elle soit positive ou négative! Chacun est responsable ou doit être mis sous tutelle d'une personne responsable!
a écrit le 19/05/2019 à 15:22 :
Le sexe comme la religion sont de l'ordre de l'intime, aucun n'affichage ne doit être fait en public! Aucune législation discriminatoire ne doit être fait qu'elle soit positive ou négative! Chacun est responsable ou doit être mis sous tutelle d'une personne responsable!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :