La francophonie, une arme géopolitique ?

 |   |  139  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, la francophonie, une arme géopolitique ?

L'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), réunie depuis ce 11 octobre à Erevan, en Arménie, nomme à sa tête une diplomate rwandaise, Louise Mushikiwabo. Le président français Emmanuel Macron tient à cette voix africaine. Compréhensible, puisque 60% des locuteurs français vivent en Afrique. Pourtant, le Rwanda, peu francophile, n'est pas non plus bon élève en matière de droits humains... Alors qu'est-ce qui se joue réellement ? La linguistique et les valeurs démocratiques sont-elles sacrifiées sur l'autel de la politique ? Quel crédit accorder à ceux qui qualifient la francophonie de "jouet de la France" ?

Pour en débattre, nous recevons Antoine Glaser, journaliste, écrivain, spécialiste de l'Afrique, Louis Magloire Keumayou, journaliste et président du Club de l'Information Africaine, ainsi que Claudine Lepage, sénatrice des Français établis hors de France (SOC).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/10/2018 à 14:07 :
Débat qui manque de recul surtout, Macron est inaudible sur la scène diplomatique mondiale, incapable d'aller chercher des contrats à l’étranger du fait de sa dramatique faiblesse politique, il faut bien quand même qu'il montre, comme tous les chefs d'état au monde, qu'il existe et donc se concentre sur les détails, sur des trucs dont les médias pourront hypertrophier l'ampleur et la portée facilement.

"Oh regardez, comme c'est malin, il désigne une femme randwaise ! Ouais génial !"

ET pendant ce temps les états unis, la chine et la russie se partagent nos contrats d'armes.

Macron croit que l'europe fait tout et qu'il a juste à gouverner pour la forme alors que le silence assourdissant de merkel à son encontre démontre bien que l'Union n'existe pas et n'existera jamais, ce n'est qu'un consortium financier, celui qui l'a mit là d'ailleurs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :