Peut-on se passer d'huile de palme pour nourrir l'humanité ?

Les critiques à l'égard de l'huile de palme oublient de prendre en compte les rendements des divers oléagineux. Remplacer le palmier à huile par le soja ou le colza pose plusieurs problèmes, notamment pour répondre à la demande d'une population mondiale croissante. Par Pierre Bois d'Enghien, consultant en agro-industrie et environnement, ingénieur agronome, auditeur principal RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil).

4 mn

Pierre Bois d’Enghien.
Pierre Bois d’Enghien. (Crédits : DR)

A la suite de la polémique lancée par la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, Nicolas Hulot s'est entouré d'experts pour signer une tribune dans le Monde dans laquelle il affirme: « La monoculture du palmier à huile menace toujours la vie des grands singes ».

Ce texte à charge contre l'industrie de l'huile de palme prétend que les efforts menés dans le cadre de la certification RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil) sont largement insuffisants. Les auteurs soutiennent qu'il faut cesser les importations d'huile de palme et remplacer celles-ci par des huiles végétales traditionnelles  (colza, tournesol) produites en Europe, de « façon durable et écologique ».

Une huile peut-elle en remplacer une autre?

Sans rentrer dans le détail de ce texte, nous voudrions commenter plus particulièrement un des sous-entendus qui s'y trouve implicitement développé : « peut-on se passer d'huile de palme pour nourrir l'humanité ? » En effet, c'est bien cette question qui est soulevée dans le fond par les auteurs, puisqu'ils laissent entendre que : quels que soient les efforts faits par les industriels, ils ne répondront jamais aux exigences toujours plus extrêmes des écologistes. Aussi, ils en déduisent qu'il vaudrait mieux remplacer l'huile de palme par d'autres huiles. Ce qui laisse croire au lecteur qu'une huile peut en remplacer une autre sur le marché mondial des oléagineux et si on pousse le raisonnement jusqu'au bout, on pourrait tout à fait se passer d'huile de palme.

En 2050, la population mondiale s'élèvera à 9,3 milliards d'individus

Or rappelons quelques chiffres. Tout d'abord l'offre : comparons la productivité et le rendement des oléagineux en compétition. La production moyenne mondiale d'huile de palme est de 4 tonnes par hectare et par an, contre, 0,8 tonnes par hectare et par an pour le colza et 0,4 tonnes par hectare et par an pour le soja.

Ensuite, la demande. En 2050, la FAO a estimé que le nombre d'individus vivant sur la planète atteindrait 9,3 milliards.

Aussi, la production nécessaire en lipides pour satisfaire les besoins, en considérant que la consommation par capita reste inchangée, est évaluée à 150 millions de tonnes d'huile végétale supplémentaires, soit 37 millions d'hectares supplémentaires de palmier.

Pour le soja, il faudrait l'équivalent de la superficie de l'Inde

Si on utilise le soja pour combler ce besoin, alors ce seront 375 millions d'hectares supplémentaires de soja qui devront être emblavés, soit une différence 338 millions d'hectares (à titre de comparaison, c'est l'équivalent de la superficie de l'Inde).

Si on utilise du colza, alors il faudra 187 millions d'hectares supplémentaires, soit une différence de 150 millions d'hectares, ou l'équivalent de la superficie de la Mongolie.

Il apparait donc clairement que le palmier à huile est la culture produisant des huiles végétales, qui occupe le moins d'espace et qui permet de maintenir le plus de forêts et d'espaces naturels !

Ainsi, Hubert Omont, expert du Cirad, affirme dans la revue OCL « Proche de quatre tonnes d'huile par hectare (huile de palme + huile de palmiste), le rendement de la palmeraie est, en moyenne mondiale, dix fois supérieur à celui du soja et quatre fois à celui du colza. Les groupes performants atteignent facilement 6 t/ha sur plusieurs milliers d'hectares, et certaines plantations dépassent même 8 t/ha. Ainsi, pour satisfaire une demande en huile croissante, il faut beaucoup moins de surfaces en palmier qu'en toute autre plante oléagineuse. »

En prenant en considération l'ensemble de ces évaluations, on constate que les solutions proposées par les signataires de la tribune de Nicolas Hulot auraient des conséquences bien plus désastreuses pour l'environnement. Pourquoi ne pas faire confiance alors aux acteurs de l'industrie qui ont déjà fait un travail fantastique pour mettre en place une filière durable ? D'autant plus que maintenant, les opérateurs ont intégré de bonnes pratiques pour que la biodiversité soit préservée dans leurs plantations (rabattage tardif pour maintenir le stock de graines dans le sol, protection des aires à Hautes Valeurs de Conservation comme les forêts ripicoles, les bas-fonds, les escarpements rocheux ).

Rien à voir avec un désert de la biodiversité

Rappelons également qu'une plantation de palmiers à huile abrite une trentaine d'espèces végétales différentes (dont des orchidées) et n'a rien à voir avec le désert de biodiversité que peut représenter une culture de plantes annuelles oléagineuses (tournesol, colza, etc.). Car à moins d'imaginer que nous soyons moins nombreux sur terre, on ne voit pas comment les autres filières seraient capables de fournir la quantité d'oléagineux nécessaire pour nourrir l'humanité tout en utilisant moins de superficie que les cultures d'huile de palme. Comment pourrons-nous parler de cultures durables et responsables, dans ces conditions et en connaissance de cause ?

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 44
à écrit le 08/04/2017 à 16:47
Signaler
Derrière ces chiffres, ce qu'on ne voit pas c'est le risque d'extermination d'une espèce en voie de disparition comme l'orang outang, dont les territoires à Sumatra sont détruits pour produire de l'huile de palme. Comment expliquer à nos petits enfan...

à écrit le 13/02/2016 à 17:52
Signaler
c'est faux, tout est faux

à écrit le 03/08/2015 à 9:19
Signaler
Tout le débat reviendrait à trouver un emploi pour le bénéfice de cette taxe. Créer des parcs pour les orang-outangs; nourrir les enfants du sahel; créer des écoles; subventionner l'énergie pour fournir une énergie bon marché à Nutella, comme cela se...

à écrit le 03/08/2015 à 9:02
Signaler
Ce débat montre que les lois naturelles de l'économie ne permettent pas de prendre en compte les inconvénients liés à la culture et la consommation de l'huile de palme. C'est encore plus vrai pour le marché de l'énergie. Le moyen d'intervention corre...

à écrit le 03/08/2015 à 8:50
Signaler
Ce débat est très intéressant parce que l'auteur intervient pour répondre. Bravo pour cette initiative peu commune sur la Tribune.

à écrit le 30/07/2015 à 13:56
Signaler
Trouvé sur le net : "4 chiffres simples pour comprendre : Le palmier à huile produit 4 tonnes d’huile/ha/an et 0,6 tonnes de tourteaux (résidus de pressages riches en protéines) toujours par an et par hectares. Le soja produit 0,45 tonnes d’h...

le 01/08/2015 à 9:21
Signaler
@LOL. J'ai donné mes diplômes parce qu'on m'a demandé de me présenter. Je pense aussi qu'il est intéressant pour chacun que savoir que la personne qui écrit, est une personne avec une certaine expérience et non pas, quelqu'un qui va chercher des lien...

à écrit le 28/07/2015 à 17:03
Signaler
Je remercie l'auteur pour ses commentaires ci-dessous. Pas si simple effectivement de tout balayer d'un revers de la main. Mais vous oubliez de vous présenter : vous travaillez à Feronia http://www.feronia.com/ , une entreprise d'agribusiness...

le 29/07/2015 à 9:25
Signaler
Je me suis présenté, je suis Ingénieur agronome, Maître en Sciences de l'Environnement (Bac+6, comme vous dites en France) et auditeur principal RSPO. Dois-je également dire que je suis gérant de mon propre bureau d'Etudes? qu'un de mes clients est e...

le 29/07/2015 à 9:55
Signaler
Oupss Je voulais dire "Je note finalement que vous n'êtes pas contre l'huile de palme, en soi. Mais vous n'en voulez pas dans vos plats". Je sais que certains internautes, à court d'arguments, aiment me reprendre sur les détails ;-) (je ne vous vise ...

le 29/07/2015 à 10:30
Signaler
Oui vous avez raison. Je n'avais pas lu l'intro, désolé. Vous ne vous êtes pas caché. Effectivement je ne suis pas contre l'huile de palme. Mais je pense qu'il faut toujours privilégier les solutions locales pour nourrir les humains. Faire venir d...

à écrit le 28/07/2015 à 11:22
Signaler
Mais ça sert à quoi l'huile de palme ? Si c'est pour la mettre dans les chips et autres conneries, l'humanité n'en a pas besoin pour manger à sa faim non ?

le 28/07/2015 à 13:22
Signaler
C'est l'huile de cuisson la plus consommée dans certains pays d'Afrique. C'est également la source de provitamines A la plus importante pour ces populations. De plus, nous avons tous besoin de lipides pour vivre. L'huile de palme ne se retrouve pas u...

le 28/07/2015 à 14:46
Signaler
Il est vrai que l'huile de palme a un très bon rendement : 10 fois plus que le soja, 4 fois plus que le colza. Elle peut aussi servir de biodiésel; on la retrouve dans les cosmétiques et les lubrifiants, mais ce n'est pas sa vocation principale. Son...

le 28/07/2015 à 15:11
Signaler
@Quelques précisions. L'huile de palme ne subit pas d'hydrogénation industrielle, puisqu'elle est naturellement hydrogénée. Elle ne contient donc pas d'acides gras trans cancérigènes, que l'on retrouverait dans d'autres huiles hydrogénées artificiel...

le 28/07/2015 à 16:02
Signaler
Je ne souhaite pas contrarier le professionnel que vous devez être, mais quand je vais consulter par exemple le site "allo docteur" "Faut il avoir peur de l'huile de palme", dans le paragraphe "Fléau pour l'environnement" on fait référence à cette no...

le 28/07/2015 à 17:00
Signaler
@Quelques précisions. En effet, l'hydrogénation artificielle de l'huile de palme est inutile dans la majeure partie des cas, puisque cette huile est solide à température ambiante. L'hydrogénation artificielle est documentée dans certains articles sci...

à écrit le 28/07/2015 à 10:07
Signaler
à l'auteur Certains (ils en vivent) ont échafaudé un 'Récit' mettant l'huile de palme (comme d'autres) dans la catégorie 'Maléfique', et de nombreuses personnes se laissent manipuler par les théories du complot. Merci de donner le plus possible d'é...

le 28/07/2015 à 14:00
Signaler
@un physicien. Un résumé des arguments les plus importants est donné sur: https://sites.google.com/site/bolaigx/mardis-de-l-aigx-1/2014-01-28-p-bois-d-enghien Bien à vous

à écrit le 28/07/2015 à 9:28
Signaler
Belle démonstration en effet qui au vue des commentaires ci-dessous comforte dans la démarche que je soutien de montrer la complexité (qui n'est pas obligatoirement compliquée) des équilibres. Pour renforcer le propos, avez vous calculé aussi les to...

à écrit le 28/07/2015 à 1:18
Signaler
Hmm.. au fait : il FAUT se passer d'huile de palme pour sauver l'humanité. Sauf si les incendies de déforestation ne vous gênent absolument pas, bien sûr. Tant que vous gagnez...

le 28/07/2015 à 8:36
Signaler
La déforestation me gêne évidemment, où avez-vous vu ans mon texte que je défends les incendies de forêts? Je dis plutôt qu'il vaut mieux consommer une huile provenant d'une plante extrêmement performante qu'une huile provenant d'une culture annuelle...

à écrit le 27/07/2015 à 21:49
Signaler
Il plantait, plantait, plantait, plantait......... arrachait, arrachait, arrachait...... plantait, plantait, plantait....... et il vivait heureux, assis sur son tas d'or, l'huile de palme étant la moins chère du marché, il en vendait beaucoup car il ...

le 27/07/2015 à 23:26
Signaler
Vous caricaturez et méprisez mon travail. Sachez que, comme dans toute société, nos opérations sont contrôlées par les inspecteurs du travail et que nous n'avons, bien entendu, pas d'esclaves. Il n'y a aucune expropriation, mais des concessions acqui...

le 27/07/2015 à 23:42
Signaler
Chantal,il faut vous informer avant de vous exprimer sur un sujet. Il est impossible d'assembler deux gâteaux avec un composé chocolaté sans huile de palme .C'est celle -ci qui assure la bonne viscosité pour la tenue des 2 ensembles. C'est l...

le 28/07/2015 à 1:12
Signaler
Sauf que NOUS avons compris que les industriels utilisent l'huile de palme car elle coute moins cher.. Et ceci écrit, j'ai encore acheté, aujourd'hui même, deux produits certifiés sans huile de palme...

le 28/07/2015 à 8:44
Signaler
@yvan. Vous avez le droit bien entendu de ne pas consommer de l'huile de palme. Mais réfléchissez bien à l'impact de la consommation d'autres huiles végétales annuelles en matière de biodiversité, fixation du carbone, emprise foncière, développement ...

le 08/04/2017 à 17:01
Signaler
Je ne suis pas sur que le monsieur en question emploie des esclave, par contre cela ne m'étonnerais pas du tout qu'il soit "récompensé indirectement" par les industriels de l'huile de palme ou leurs représentants. La même chose qui se passe quand un ...

à écrit le 27/07/2015 à 21:08
Signaler
Merci pour cet article de bon sens, qui donne une autre vision parmi toute la bronca actuelle.

le 30/07/2015 à 17:59
Signaler
Tout a fait d'accord.

le 30/07/2015 à 17:59
Signaler
Tout a fait d'accord.

à écrit le 27/07/2015 à 18:39
Signaler
Ou, comment faire son beurre avec les palmiers à huile ?

à écrit le 27/07/2015 à 17:42
Signaler
Pourquoi laisser le lobby agroalimentaire s'exprimer dans la tribune sans aucun travail journalistique? D'autres l'on fait pour vous... https://www.youtube.com/watch?v=zBIa3OoM0EY (le film est libre de droits). Même si ce n'est pas vraiment p...

le 27/07/2015 à 18:15
Signaler
Où ai-je fait une erreur? Je suis un planteur de palmier à huile depuis 1984. Je n'ai rien avoir avec un quelconque lobby. Faut-il vraiment être un lobbyiste pour défendre une culture contre la doxa ambiante?

à écrit le 27/07/2015 à 15:33
Signaler
Cet article est tout sauf objectif... La main qui tient la plume est le lobby agroalimentaire. Fermez le ban !!

le 27/07/2015 à 18:04
Signaler
Ah bon? Où ai-je fait une erreur? Je suis un planteur de palmier à huile depuis 1984. Je n'ai rien avoir avec un quelconque lobby. Faut-il vraiment être un lobbyiste pour défendre une culture contre la doxa ambiante?

à écrit le 27/07/2015 à 15:09
Signaler
Toujours la meme rengaine. On veut nous faire manger de l'huile de palme alors la meilleure justification c'est qu'on ne peut pas faire autrement. Pendant ce temps nos paysans agonisent mais la encore c'est parce que c'est comme ca.

à écrit le 27/07/2015 à 15:09
Signaler
Toujours la meme rengaine. On veut nous faire manger de l'huile de palme alors la meilleure justification c'est qu'on ne peut pas faire autrement. Pendant ce temps nos paysans agonisent mais la encore c'est parce que c'est comme ca.

à écrit le 27/07/2015 à 13:57
Signaler
9.3 Milliards d'individus sur Terre en 2050... Rien ne justifie ce chiffre. On pourrait tout aussi bien dire 3 Milliards d'individus en 2050. Si on prend en compte qu'en 2050 il n'y aura presque plus de pétrole, avec toutes les conséquences sur l'agr...

le 30/07/2015 à 18:04
Signaler
Il est soudain bien sombre notre Valbel 89 national.

le 30/07/2015 à 18:04
Signaler
Il est soudain bien sombre notre Valbel 89 national.

le 30/07/2015 à 18:05
Signaler
Il est soudain bien sombre notre Valbel 89 national.

à écrit le 27/07/2015 à 13:02
Signaler
Pas dans le Nutella, ils en ont fait même une pub (genre l'huile de palme c'est bon, on replante derrière, bref...). Nos parents mangeaient bien avec de l'huile d'olive ou de l'huile de noix. On a le choix pour choisir l'huile qui nous convient, cell...

le 27/07/2015 à 15:10
Signaler
+1

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.