Tous Anti-Covid : son principal défi est d'inspirer confiance aux Français

 |  | 899 mots
Lecture 5 min.
La nouvelle version de StopCovid, Tous Anti-Covid, saura-t-elle faire oublier les ratés initiaux ?
La nouvelle version de StopCovid, Tous Anti-Covid, saura-t-elle faire oublier les ratés initiaux ? (Crédits : DR)
OPINIONS. La deuxième vague est bel et bien là. Plaçant désormais près de 46 millions de Français sous couvre-feu, le gouvernement, dans son allocution télévisée de jeudi soir, appelle au téléchargement massif de l'application de traçage Tous Anti-Covid, destinée à remplacer StopCovid, avec l'objectif d'utiliser tous les moyens de lutte contre la propagation du virus. Mais peut-on lui faire confiance ? Par Claire Poirson, avocate associée au cabinet Bersay.

Nouveau nom, nouveau logo, nouvelles fonctionnalités. Alors que 46 millions de Français sont désormais concernés par le couvre-feu, le gouvernement veut faire de Tous Anti-Covid, la nouvelle version de l'application de traçage numérique des contacts StopCovid, un geste barrière supplémentaire pour lutter contre la propagation du virus, en pleine deuxième vague. Mais cette application est -elle conforme à la réglementation relative aux données personnelles ? Pouvons-nous la télécharger sans crainte ? Inspirera-t-elle la confiance qu'il a manqué à StopCovid ?

Lire aussi : StopCovid devient Tous Anti-Covid : nouveau look pour une nouvelle vie ?

Retour sur l'échec de StopCovid : chronique d'une mort annoncée.

Le bilan de StopCovid est clairement négatif. Selon les chiffres disponibles, StopCovid n'aurait été téléchargée que 2,2 millions de fois depuis sa sortie le 2 juin 2020, alors même que respectivement en Allemagne et au Royaume-Uni, l'application Corona-Warn-App était téléchargée 18 millions de fois, et l'anglaise NHS Covid-19, 12,4 millions fois. StopCovid n'aurait donné...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2020 à 22:01 :
4% des tests PCR pris au hasard sur une journée sont positifs et sont un échantillon représentatif de la population entière. Comme un individu ne reste positif que 14 jours, par une simple multiplication on peut valablement dire que 56% de la population est touchée par le virus. Que signifie tout ce pataquès qui conduit la population à la dépression et à la famine.
a écrit le 24/10/2020 à 13:23 :
Application inutile car ne fonctionne pas, elle plante des qu'on la sollicite.
Redémarré le tél réinstallation rien y fait : poubelle.
a écrit le 23/10/2020 à 19:28 :
L'application doit inspirer confiance. C'est peut-être méfiance !
a écrit le 23/10/2020 à 15:49 :
Je recommande de l' installer a partir de l APK Android. rapide et direct.
Appli simplicime, c est ce qu' il faut, ne consomme rien en batterie sur un S7 de 4 ans. (c' est le bluetooth qui fait la conso).
Fait le job : alerte les contacts rencontrés. On le garde actif en permanence, mais est très discret.
A installer sans crainte, par tous et le le bien de tous.
Soyez plus citoyen et moins râleur.
a écrit le 23/10/2020 à 14:33 :
Nous prendre pour des enfants n'est pas une bonne politique mais en plus nous prendre pour des délateurs soi-disant pour de bonnes raisons est plutôt suspect!
a écrit le 23/10/2020 à 13:49 :
Le reve des anciens services secrets des pays de l'est est en train d'etre realise avec cette application.
a écrit le 23/10/2020 à 13:39 :
Retour d'infos de mon fils, cette appli effondre la batterie (smartphone très récent) alors une appli et une batterie à plat c'est pas évident. Mauvaise pioche.
Réponse de le 23/10/2020 à 15:39 :
cedric zero a encore frappé ?
Réponse de le 23/10/2020 à 17:08 :
je viens de vérifier l'utilisation de la batterie sur mon iPhone 6S (et oui, presque aussi vieux que moi) : 11% pour l'appli Téléphone, moins de 1% pour AntiCovid !

Bonne pioche, je dirais
a écrit le 23/10/2020 à 13:00 :
Pour la troisième tentative je propose de l’appeler "Tous anti-covid si si on y croit, alleeeeeeeeeeezzzzzzzzzzz !"

:-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :