Un fonds émergent équilibré chez Franklin Templeton

 |   |  360  mots
Copyright Reuters
Le Templeton Emerging Markets Balanced Fund mise à la fois sur les actions et les obligations des pays émergents.

Deux gérants « stars » de la société de gestion Franklin Templeton, Mark Mobius et Michael Hasenstab, ont mis en commun leurs expertises respectives pour gérer le Templeton Emerging Markets Balanced Fund. Ce fonds, dédié exclusivement aux marchés émergents, est à la fois investi sur les actions et les obligations.

Mark Mobius, installé à Singapour, est un pionnier de l'investissement sur les marchés émergents. Il dirige depuis 1987 l'équipe Templeton qui compte 49 gérants et analystes et couvre 17 pays. Michael Hasenstab dirige, quant à lui, l'équipe obligations internationales, composée de 20 gérants et analystes et tout autant d'experts opérant depuis São Paulo, Dubai, Mumbai, Shanghai, Séoul, Singapour, Londres, New York et San Mateo.

« En proposant ce fonds, nous répondons, en amont, à une question fréquemment posée par nos clients, à savoir quelle proportion d'actions et d'obligations émergentes devons-nous avoir en portefeuille ? », indique Michael Hasenstab. Pour gérer la partie obligataire du fonds, qui intègre des emprunts d'États et des titres privés, il a recours à l'analyse macroéconomique des différents pays concernés et à une méthodologie quantitative, c'est-à-dire qu'il utilise des bases de données statistiques pour déceler les opportunités d'investissement sur les devises, les taux d'intérêt et la dette des entreprises.

L'atout diversification

Mark Mobius et son équipe suivent une stratégie « value » dont le principe est de sélectionner des titres de sociétés dont le cours est inférieur à la valeur intrinsèque estimée par l'équipe. Il combine l'analyse économique et l'analyse financière sur les entreprises en privilégiant certains thèmes comme la consommation et les matières premières dans de grands pays comme le Brésil, la Chine, l'Inde et la Russie.

« Le meilleur atout de ce fonds est la diversification qu'il apporte. Avoir à la fois des actions et des obligations sur les marchés émergents permet de limiter la volatilité et de bénéficier de chaque classe d'actifs », précisent les gérants qui se donnent la possibilité de faire varier l'exposition de chacune des classes d'actifs en fonction du contexte de marché.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :