Scales up, la centrale qui casse les prix pour les petites entreprises

 |   |  458  mots
Mathieu Proust, le fondateur de Scales up. DR
Mathieu Proust, le fondateur de Scales up. DR
Les petits ont droit aux mêmes ristournes que les gros. C'est sur ce principe que trois anciens de Microsoft viennent de lancer Scales up, centrale d'achats et de «deals professionnels» réservée aux petites entreprises et auto entreprises.

797 euros chez Amazon, 670 euros chez Scales Up. 127 euros de moins que le site le moins cher du marché pour un ordinateur portable (en l'occurrence un Asus B43E) c'est ce que réussit une toute jeune PME lancée par trois anciens de Microsoft au printemps. Une idée simple : il n'y a aucune raison que les petites entreprises et les auto-entreprises ne bénéficient pas des mêmes tarifs que ceux négociés par les grandes entreprises. Pour cela, ils ont adopté une méthode à mi chemin entre celle de la CAMIF et celle de Groupon : les petites entreprises et auto entreprises adhèrent à leur centrale d'achat «Scales Up» qui, elle, négocie avec les fabricants. Puis Scales up propose en ligne à ses abonnés (19 euros par mois pour un auto entrepreneur, 29 pour une PME ) le résultat de ces négociations.

La marge est sur les « deals professionnels »

Un premier type d'offres est valable toute l'année : c'est le cas de l'Asus précité, le prix proposé aux adhérents étant à quelques centimes près celui que firme informatique fait à ses deux grossistes français. «Nous ne prenons pas un centime dessus, explique Mathieu Proust l'un des trois fondateurs. Nous prenons juste 0,5 % pour les frais de dossier et nous transmettons au grossiste. Lui est rémunéré par les «marges arrières» de toute façon. Ces offres restent là toute l'année mais notre marge n'est pas là ».La marge de Scales Up se réalise sur le deuxième type d'offres, le deal professionnel. Le type d'opération qui a rendu Groupon riche et célèbre. « Nous proposons des offres cassées limitées dans le temps. C'est là que nous nous rémunérons. Mais nous sommes beaucoup moins gourmands sur les marges que Groupon et surtout nous faisons attention que les prestataires puissent assurer. Il faut être sur qu'une agence qui propose de réaliser un site internet à 50% soit capable de suivre si les commandes affluent ».

Etre 1000 fin 2012

 

En fait Scales up remplit une fonction commerciale pour les grandes entreprises qu'elle contacte : elle leur apporte la clientèle des petites PME que leurs commerciaux ne peuvent aller chercher. C'est pour cela que Scales up a vite rajouté une autre offre : «nous proposons aux petites entreprises de renégocier leurs contrats fournisseurs, continue Mathieu Proust. C'est plus facile pour nous car nous arrivons avec, dans notre portefeuille, notre réseau et le fournisseur baissera ses prix avec notre client pour pouvoir, en échange, y accéder». Pour l'instant la mayonnaise semble prendre : ils sont six à travailler chez Scales up, ils seront 7 dans un mois, mais il faut absolument qu'ils atteignent les 1 000 PME adhérentes d'ici la fin de l'année.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :