Guinot-Mary Cohr : la cliente au coeur de la stratégie

 |  | 92 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : Décideurs en région)
Il a lancé un premier institut de beauté à Paris, en 1971. Il est à présent à la tête d’un des groupes de soins esthétiques les plus en vue à travers le monde. Jean-Daniel Mondin, P-DG et fondateur du groupe Guinot-Mary Cohr, revient sur la stratégie qui a permis l’expansion de ses activités. Il évoque notamment la volonté de l’entreprise de développer un réseau d’instituts à son nom, où la cliente occupe une place centrale.

En 1971, alors jeune docteur en pharmacie, vous décidez de lancer un institut de beauté. Pourquoi avez-vous fait ce choix ?

Je me suis rendu compte que les produits de beauté étaient, en moyenne, bien plus chers que les médicaments. Or, les premiers ne bénéficiaient pas du même régime que les seconds, prescrits après une consultation. Personne n'observait la peau des clientes démaquillées afin de réaliser un diagnostic et leur proposer le meilleur produit. J'ai donc estimé que les produits de...

Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :