Biocarburants : le gouvernement donne un coup de pouce à Deinove

 |   |  487  mots
Les chercheurs de cette PME ont mis au point un protocole de dégradation de la biomasse (paille, rafle de maïs) par une bactérie, le déinocoque, qui permet de produire du bioéthanol. © Nelson Goutorbe
Les chercheurs de cette PME ont mis au point un protocole de dégradation de la biomasse (paille, rafle de maïs) par une bactérie, le déinocoque, qui permet de produire du bioéthanol. © Nelson Goutorbe (Crédits : Nelson Goutorbe)
Le programme de recherche sur les biocarburants de deuxième génération (DEINOL) et les composants alternatifs aux produits dérivés du pétrole (DEINOCHEM) vient de recevoir l’agrément de l’ADEME et du commissariat général à l’Investissement.

La société Deinove dont les laboratoires sont installés à Montpellier (Hérault) vient de se voir accorder un financement de l'Etat de 6 M€ au titre des investissements d'avenir. Il vient ainsi conforter un programme de recherche évalué à 16 M€. « C'est un des financements les plus importants jamais octroyés par le gouvernement français dans le secteur de la chimie végétale. Notre société a été mentionnée dans le rapport Innovation 2030 d'Anne Lauvergeon comme une entreprise de pointe dans ce secteur stratégique alors que les énergies d'origine fossile s'épuisent et polluent », rappelle Emmanuel Petiot, directeur général de Deinove.

Du bioéthanol à partir de la biomasse

Les chercheurs de cette entreprise qui compte aujourd'hui trente salariés ont mis au point un protocole de dégradation de la biomasse (paille, rafle de maïs) par une bactérie, déinocoque, que certains scientifiques présentent comme l'une des plus vieilles au monde. Le processus isolé en laboratoire, permet de produire du bioéthanol à partir de biomasse, en général des résidus de l'agriculture et donc sans impact sur les matières premières végétales vivrières.

Production industrialisée à l'horizon 2015

Dans ses nouveaux locaux de Cap Sigma à Montpellier, Deinove atteint actuellement le niveau préindustriel avec une campagne d'essais dans des fermenteurs de 300 litres et la mise en test du procédé à partir de différents substrats récupérés dans le monde entier. « Nous sommes dans une démarche de fort développement commercial, en discussion avec de nombreux groupes industriels de niveau mondial. Nous sommes même dans une phase de négociations finales avec certains d'entre eux qui veulent produire ce bioéthanol sous licence », ajoute Emmanuel Petiot. Le dirigeant promet une production industrialisée à l'horizon 2015 avec à peine six petits mois de retard sur le programme de recherches.

Résultats conformes au business plan

Les résultats financiers de Deinove, société côtée sur le marché Alternext de Paris, sont conformes au business plan, avec « des progrès significatifs du rendement et de la productivité dans le programme Deinol » au premier semestre 2013. Pendant cette même période, Deinove a réduit ses pertes de 8 % (1,3 M€, contre 1,4 M€ en 2012).

Avant même de recevoir le coup de pouce du gouvernement, la PME annonçait un plan de trésorerie permettant de couvrir les besoins de l'entreprise jusqu'au troisième semestre 2014. En attendant une nouvelle levée de fonds.

Valorisation boursière de 60 M€

Celle-ci atteindrait de 5,4 M€ via la Société générale qui a mis en place un Paceo, autrement dit un programme d'augmentation de capital par exercice d'option. Au cours des 36 prochains mois, l'établissement financier souscrira, dans la limite de 9 % du capital, aux augmentations de capital selon les besoins et à la demande de Deinove. La valorisation boursière de la société est aujourd'hui estimée à 60 M€.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/01/2014 à 18:15 :
Oui ou suivre Ennesys (start up innovante) mais qui utilise des souches d'OriginOil ....
a écrit le 13/11/2013 à 18:53 :
Rappelons aussi que pour aider Deinove il y a le marché financier où elle est cotée en continu au NYSE Alternext Paris Code ISIN FR0010879056. Et que parmi d'autres sociétés d'avenir françaises sur les énergies renouvelables il y a Fermentalg, Soitec, Dualsun etc.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :